Améliorez vos outils de baseLes outils de contrôleMotiver ses salariésOutils

Les sondages en interne pour ouvrir de nouvelles perspectives

L’accumulation des sondages en cette période préélectorale a tendance à agacer bien des personnes car ceux-ci semblent souvent relever d’une volonté d’exercer une influence plutôt que de récolter des informations. A contrario, un sondage en interne a souvent une meilleure aura car les salariés attendent que la vérité ou la réalité apparaissent sans ambiguïtés et sans interférences aux dirigeants ou aux managers.


Pour les start-ups qui ont un petit effectif, d’autres modes plus confidentiels peuvent être envisagés. Il peut être utile de se tourner vers une autre manière pour recueillir l’information comme celle de réaliser des brainstormings ou des réunions animés par des coachs externes.

Pourquoi interroger ses salariés par le biais de sondages ?

Si les entreprises réalisent des sondages internes, c’est avant tout pour bien cerner la motivation et la satisfaction des salariés. Véritables outils de management, ils sont fort utiles pour gérer et fidéliser les talents. Ils fournissent des informations essentielles sur ce qui motive les collaborateurs dans leur travail mais aussi sur ce qui au contraire les démotive. Interroger ses salariés régulièrement est devenu un réel enjeu pour toutes les entreprises notamment depuis l’avènement des réseaux sociaux pour éviter toute défaillance. Ces derniers exercent un pouvoir d’influence indéniable sur les collaborateurs qui peuvent recevoir des informations délétères.

L’intérêt du sondage anonyme

Le sondage, s’il est anonyme et confidentiel, vous permettra de récolter des avis sincères. Il vous offre la possibilité poser des questions assez générales afin de balayer l’ensemble des problématiques possibles, puis creuser l’un des aspects en particulier avec un second questionnaire ou avec une autre méthode d’évaluation. Ils ne remplacent pas cependant une prise d’information sur des problèmes plus personnalisés.

Que faire des résultats ?

Les résultats consolidés de l’enquête doivent être présentés et commentés à l’encadrement et aux salariés dans leur ensemble. Un plan d’action doit être défini et mis en œuvre pour améliorer les points faibles et résoudre les problèmes dévoilés par l’enquête. Attention après le sondage, engager des actions réelles et rapides est nécessaire mais le travail ne s’arrête pas là. Vous devrez créer des méthodes pour que chacun puisse suivre les résultats et la mise en place des actions.

Les enjeux des sondages

Les sondages, utiliser à bon escient, peuvent offrir à l’entreprise de nouvelles perspectives aussi bien pour le management et l’implication des salariés que pour récolter de idées innovantes. Focus sur leurs enjeux.

Améliorer sa marque employeur


Interroger ses salariés, c’est avant tout leur donner la parole car il faut bien être conscient qu’ils ont des informations ou des suggestions à transmettre sur des points que l’on n’aurait pas perçus et qui permettrait d’améliorer la vie de l’entreprise et donc d’offrir l’opportunité d’asseoir une excellente image de l’employeur. Attention, il faudra après le sondage agir car autrement les salariés perdront non seulement confiance en vous mais n’auront plus envie de s’impliquer.

Fidéliser ses talents et développer les compétences

Le fait d’être à l’écoute de ses salariés leur apporte une réelle reconnaissance et permet de fidéliser les talents et de réduire le turn-over, qui est si chronophage et qui perturbe la cohésion des équipes et la performance de l’entreprise.

Améliorer l’engagement des salariés

Les salariés qui se sentent entendus et dont les feedbacks sont réellement pris en compte seront davantage engagés et motivés dans leur travail ce qui contribue en conséquence à augmenter leur implication.

Optimiser l’organisation

Soumettre des enquêtes à ses collaborateurs permet d’identifier les éventuels points à améliorer dans l’organisation et permet de comprendre l’impact de la stratégie de l’entreprise. Dans ces périodes de changements, de ces différents confinements successifs, d’incertitudes, l’entreprise peut évaluer leur impact sur la performance et la productivité des équipes.
Se contenter d’avoir une vue superficielle de la santé de son entreprise en se fondant uniquement sur l’avis de quelques-uns, de son équipe de direction ou des managers est la plus dangereuse des attitudes. Il ne faut donc pas hésiter à écouter à travers des enquêtes anonymes le ressenti et les besoins et les idées pertinentes qui seront source de croissance. Il est de surcroît pertinent de ne pas se centrer sur un seul aspect dans un sondage. 

Comment rédiger un sondage ?

Pour récolter les données dont vous avez besoin, il faut que vous choisissiez les bonnes questions, c’est-à-dire celles qui vous permettront de recueillir le plus d’informations. Pour pouvoir obtenir un feed-back explicite, il est indispensable de rédiger les questions en appliquant les principes suivants :

Choisissez des questions courtes qui simplifient les choix du salarié.

  1. Préférez les questions fermées : elles facilitent les réponses et les interprétations.
  2. Posez une ou deux questions ouvertes qui peuvent par leurs réponses vous apporter un éclairage intéressant.
  3. N’influencez pas vos collaborateurs : les réponses doivent être rédigées de façon neutre, sans jugement ou valeur d’opinion.
  4. Proposez une liste de réponses possibles et surtout insérez la mention “autre” qui permettra aux collaborateurs d’ajouter des suggestions. Proposez par exemple au moins trois choix de réponse satisfait, plutôt satisfait ou insatisfait. Ou en rajoutant une catégorie : « Autre ». 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page