GérerGestionLes difficultés

Les risques en entreprise

L’épisode neigeux des dernières semaines
qui a impacté la France entière, ont permis aux entreprises entre autres de se rendre
compte de la difficulté à gérer les problèmes climatiques. Appréhender les
risques en amont pour l’entreprise et anticiper des solutions pour affronter
les difficultés climatiques devient un enjeu primordial. Les risques majeurs
pour les entreprises concernent les catastrophes naturelles ou les sinistres
qui sont accompagnées de conséquences imprévues et qui peuvent même interrompre
son activité.

Chaque année l’entreprise Allianz spécialisée
dans les assurances établit un baromètre des risques les plus préoccupants pour les
entreprises. Ce qui inquiète d’autant plus ces dernières années et en tête du
baromètre de 2018, reste donc l’interruption d’activité. Les risques évoqués sont
pléthoriques et une prévention accrue reste nécessaire dans les entreprises
pour éviter de mettre la clef sous la porte. Ainsi, les problèmes climatiques
ont pris le devant de la scène avec la neige, les inondations, les sécheresses,
les vents violents…. Les crues ont forcé certaines entreprises à interrompre leurs
activités ou encore à ne pouvoir utiliser leurs locaux. À Paris, les
entreprises de bateaux-mouches ont dû arrêter leur activité sur une longue
période, générant une perte de 100 000 euros par jour. La neige des derniers
jours, quant à elle, a forcé les entreprises à fonctionner au ralenti. Les
salariés bloqués sur les routes et les transports à l’arrêt ont engendré des
pertes massives pour de nombreuses entreprises et les salariés ont dû aussi
résoudre les conséquences familiales (garde des enfants, écoles fermées…).

Les catastrophes naturelles

Pour une entreprise faire face à des
risques liés aux catastrophes naturelles s’avère compliqué. Si les locaux sont touchés que ce soit par
une inondation, un tremblement de terre ou encore une tempête, l’activité doit
généralement être interrompue. Cela crée une perte de profit et engendre des
difficultés à poursuivre le bon déroulement au sein de l’entreprise. Les
assurances existent aussi pour les entreprises, mais permettent juste de
réparer une partie des dégâts causés, il faut donc anticiper avec sa compagnie
d’assurances et trouver des solutions avant la catastrophe et toujours prévoir
un plan si communément appelé le plan B.

Des éléments fondamentaux restent à prendre en compte.

Lors de nombreuses catastrophes, comme
un incendie ou une inondation, les documents importants deviennent
inutilisables. Pour prévenir ce type de situation, il s’agit de conserver des
copies numériques de chaque document mais aussi dans un serveur approprié. Instaurer
un cloud protégé pour votre entreprise permettra de sauvegarder vos documents
et y avoir accès quel que soit le sinistre. Dans le cadre d’une prévention, se
renseigner sur l’emplacement de l’entreprise et des risques environnementaux
fait partie intégrante des mesures à mettre en place. Il est important de
recenser tout le matériel de l’entreprise avec leur incidence en cas de
situation délicate. Pour une entreprise qui fabriquent ou stockent des produits
chimiques, un protocole doit être défini pour les sécuriser en cas d’incendies,
d’inondations ou de tempêtes. La négligence est à écarter dans tous les cas et
ce qui permet de le faire c’est la prévoyance.

Les risques en rapport avec Internet

Au fil des années, Internet évolue et
les entreprises se préoccupent de plus en plus des impacts causés par celui-ci.
Appelés les « cyber-risques », ils se placent désormais à la deuxième place du
baromètre d’Allianz 2018. Ils relatent de différents impacts sur l’entreprise
comme la violation des données, la défaillance des réseaux, des attaques de
hackers, etc. L’innovation engendre de plus grandes préoccupations au sein des
entreprises. La cybercriminalité devient elle aussi très présente sur Internet.
En 2017, un ransomware intitulé WannaCry volait les données des entreprises
pour ensuite leur demander une rançon pour récupérer les informations
extorquées. Celle-ci a réussi à piéger beaucoup d’entreprises créant d’importantes
pertes de capital pour certaines. La moindre faille est utilisée par les hackers  et peut se transformer en un problème impossible à gérer.

Pour contrer ces attaques ou ces
défaillances, il s’agit par exemple d’avoir au sein de son équipe, un DSI (un
directeur du système informatique). Il s’occupera de trouver les failles et les
possibles menaces pour votre entreprise. Ces problèmes de nouvelle génération ne sont pas à prendre à la légère. L’obtention d’informations confidentielles par un employé ou un hacker
risque d’engendrer la faillite de l’entreprise. Au niveau de la sécurité
informatique, les entreprises nécessitent de faire régulièrement des mises à
jour d’OS et de logiciels pour éviter les infiltrations extérieures. Lors de
l’apparition des ransomware le problème récurrent et constaté était que les
entreprises avaient des ordinateurs peu protégés permettant aux hackers de se
fournir toutes les informations possibles.

Les risques liés aux nouvelles
technologies

L’une des plus grandes progressions au
sein du baromètre 2018 concerne les risques liés aux technologies qui sont
passés de la 10ème place en 2017, à la 7ème place cette année. Dans la liste
des risques à long terme, ils se placent en seconde position. L’automatisation
des machines est devenue un incontournable dans toutes les entreprises et fait
gagner un temps considérable. Si elles connaissent des défaillances, les
résultats pourraient se révéler catastrophiques sur le rendement et l’activité en
général.

Les risques liés aux nouvelles
technologies préoccupent les entreprises pour les transmissions d’informations
de l’homme à la machine, l’intelligence de celles-ci et leur évolution sur le
long terme. De grandes entreprises américaines ont évoqué le risque des
intelligences artificielles concernant une possible destruction massive de
l’humain et de son travail. Pour les entreprises, ces préoccupations deviennent
majeures et de nombreux gouvernements et think tank penchent sur la mise en
place d’une éthique précise pour éviter les débordements sur le long terme. Les
difficultés pour les entreprises travaillant à l’aide de machine reposent sur
la sécurité et l’évolution contrôlée de celles-ci.

Au sein du baromètre d’Allianz, de
nombreux risques sont mis en perspective et les entreprises se sentent d’autant
plus concernées à la suite de toutes les évolutions tant climatiques que
technologiques. Les entreprises doivent prendre le temps et les moyens de se protéger afin de jamais interrompre leur croissance.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer