CréationDu montage du dossier au test du projet

Le risque d’entreprendre, comment bien se préparer ?

Entreprendre n’est pas
une sinécure et les dirigeants en sont conscients avant d’entreprendre des
risques qu’ils prennent tant sur le plan personnel que professionnel. Alors
pourquoi se lancer ? Ils le font pour devenir indépendants ou parce qu’ils
ont une idée innovante à développer. Le baromètre AGIPI OpinionWay sur la prise de
risque des entrepreneurs et indépendants permet de mieux comprendre leur quotidien. L’étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 803
indépendants, chefs d’entreprise, dirigeants et artisans-commerçants à la tête d’entreprises du secteur
privé ayant 0 à 9 salariés.

Entreprendre, c’est
prendre un risque

Au cours de leur
carrière, certains salariés veulent s’émanciper et trouver une nouvelle
dynamique professionnelle et l’entrepreneuriat semble être la
voie royale. Ils le font pour différentes raisons mais leur première motivation
est de développer seul une activité et de maîtriser toute la logistique
(clients, fournisseurs et mode d’organisation). Ils sont 41% à déclarer que
c’est le bénéfice premier de leur aventure. Et la liberté de pouvoir organiser son temps à
leur guise est aussi un facteur clef. C’est un point qui leur
paraît essentiel pour avoir une vie professionnelle épanouie et pour ne pas
mettre sa vie personnelle entre parenthèses. Nombre d’entre eux, sont jeunes quand ils se lancent dans
l’aventure. Ils manquent parfois d’expérience professionnelle mais n’hésitent pas à prendre des
risques pour monter leur entreprise.

Cependant, même s’ils y
trouvent des avantages considérables par rapport au poste de salarié, ils sont
92% à déclarer qu’entreprendre est une prise de risque importante. Dans
l’ensemble, ils sont conscients des enjeux et ce que cela peut impliquer dans
leur futur. Au quotidien, presque la totalité des dirigeants
interrogés, c’est-à-dire 98% avouent qu’un tel risque demande une prise de
recul considérable car il leur semble évident que se lancer
dans le monde de l’entrepreneuriat nécessite une vision globale de
l’entreprise.

Quels sont les risques
à envisager avant de se lancer ?

La plupart du temps, le
seul risque envisagé lors de la création d’une entreprise est l’enjeu
financier. Mais il n’est pas le seul
à être pris en compte
,
être entrepreneur, c’est envisager de s’exposer à une multitude de difficultés.
Ils sont 66% à avoir juste pensé aux possibles problèmes financiers avant de se
lancer. Beaucoup anticipent ce qui a un rapport avec l’argent et les
couvertures sociales et santé, mais très peu pensent aux risques psychiques et sociaux. Les
premiers en-têtes de liste sont :

  • Ne pas avoir de rémunération régulière
    chaque mois : 71%
  • Gérer seul(e) sa couverture sociale : 68%
  • Gérer seul(e) ses cotisations retraite : 67%
  • Le coût des charges par rapport au chiffre
    d’affaires : 66%
  • Avoir une rémunération inférieure à un
    salarié : 64%
  • Avoir de mauvaises surprises liées à la
    gestion de la trésorerie / de vos finances personnelles : 58%

Comme on le constate
dans ce baromètre, les entrepreneurs n’envisagent pas en amont les problèmes
d’isolement, l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle. Or, ces
problèmes ne sont pas anodins non plus. Ils sont pourtant moins de 50% à penser
à ce type de risques dans leur quotidien d’entrepreneur. Pour eux, l’enjeu
permanent est essentiellement financier.

Maîtriser les risques
en se préparant

Envisager les risques
est une chose, mais une fois qu’ils sont visualisés, il faut pouvoir les éviter
avec anticipation. Pour les dirigeants interrogés, il faut des pré-requis
efficaces qui permettront de maintenir le cap même dans les moments les plus
difficiles. Ils sont essentiellement constitués par une
forte motivation et une excellente connaissance du métier mais aussi grâce à
une réflexion approfondie et une étude du marché.
La gestion transparente et efficace des
aspects financiers de l’entreprise fait partie de l’anticipation. Même si ces
pré-requis peuvent paraître dénués d’importance, ils sont essentiels pour
perdurer avec son entreprise.

Pour bien se protéger,
toute une organisation est nécessaire. Les dirigeants interrogés donnent comme
conseil de s’entourer des bonnes personnes. Que ce soit sous forme
professionnelle ou personnelle, être entouré lors de la création de son
entreprise permet d’être épaulé au moindre risque. En ce qui concerne
l’entrepreneur, comme tout citoyen, il doit envisager une protection sociale.
Pour parer les difficultés, les dirigeants évoquent différentes épargnes et assurances (assurance vie,
livret d’épargne, assurance arrêt de travail/maladie, assurance décès). Ces
préventions devraient être les premières préoccupations chez les entrepreneurs
pour répondre aux faibles retraites, aux baisses de revenus, aux accidents de
la vie. Tous les risques nécessitent d’être pris en compte, même les petits bobos du
quotidien. Toutes ces solutions doivent être envisagées pour ne pas mettre
l’entreprise et son dirigeant en péril. Ils sont 70% à considérer qu’ils sont bien protégés dans l’ensemble avec leur plan
d’épargne, leurs assurances et leur patrimoine.

En général, les
entrepreneurs sont relativement confiants sur les risques possiblement
encourus. Ils estiment pouvoir réagir correctement et déclarent à 82% que ne
pas se préparer et ne pas y réfléchir relève d’une grande inconscience. Être
entrepreneur c’est envisager de vivre des situations parfois stressantes comme
des chutes d’activité, mais il s’agit aussi pour la plupart d’une belle
aventure qui peut devenir fructueuse sur le long terme, au point de laisser les
risques aux oubliettes.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page