Le B.A. BA des RHManagementMotiver ses salariés

La reconnaissance n’est jamais opportune : une culture d’entreprise

La reconnaissance est-elle donc si difficile à exprimer ? Nombre de collaborateurs se plaignent de ne pas être pris en considération.  Elle s’avère être un pilier de l’implication des salariés car elle insuffle de véritables valeurs.  La reconnaissance n’est pas seulement un rite mais une manière de manager. Le manque de considération entraîne une baisse significative de l’engagement des salariés dans le projet de l’entreprise alors qu’a contrario la reconnaissance développe un sentiment d’appartenance dont on ressent les bienfaits dans la performance de l’entreprise.

Il arrive souvent que certains dirigeants pensent que le fait qu’un collaborateur ait la chance d’avoir un travail et donc un salaire dans ce monde où le chômage est endémique et touche toutes les couches de la société, celui-ci devrait lui en être reconnaissant. C’est donc faire l’impasse sur le fait que l’entreprise bénéficie d’un collaborateur qui lui apporte des ressources financières entre autres.

Il faut donc changer cette conception qui est emplie de préjugés et qui conduit à écarter la reconnaissance. Si l’objectif du dirigeant et du manager est de motiver et s’impliquer les collaborateurs afin de développer la croissance, de leur permettre d’être force de propositions  et de créer une atmosphère conviviale qui attire les talents, il doit se poser les questions fondamentales sur son comportement face à la reconnaissance : suis-je reconnaissant par empathie, par obligation, par intérêt et comment être reconnaissant sans que cela soit une attitude formelle et donc se remettre en question dans sa façon de manager ce point essentiel qu’est la reconnaissance.

En avril 2015, le cabinet Deloitte a publié une étude menée auprès de 1791 salariés en France (tout secteur d’activités confondus), qui mettaient en exergue les principaux leviers d’influence et les facteurs de bonheur au travail. La reconnaissance et la solidarité sont sur le podium et contribuent à la motivation et à la responsabilité alors que le manque et l’absence de reconnaissance contribuent à la dégradation du climat social au sein de l’entreprise tout en étant à l’origine du stress professionnel (pour 32% des cas). Mettre en œuvre la reconnaissance doit donc faire partie des priorités dans le management.

Quels sont les visages de la reconnaissance ?

Exprimer sa reconnaissance en tant qu’être humain

La reconnaissance en tant qu’être humain unique engendre le fait de lui accorder le droit à la parole mais aussi dans le fait de croire en ses capacités et son potentiel et non pas de limiter notre regard sur la fonction qu’il occupe et lui limiter ses possibilités. Dans l’entreprise, elles peuvent générer plusieurs comportements de la part du manager comme le simple fait de prendre des nouvelles de la personne, de le consulter sur ses idées, de tenir compte de sa vie personnelle dans les horaires de travail ou le télétravail…et de bien cerner ce qui touche le collaborateur.

Exprimer sa reconnaissance sur la réalisation des tâches 

La reconnaissance sur la manière dont un salarié effectue sa tâche met en exergue ses comportements du travailleur, ses qualités professionnelles et ses compétences. Faire des compliments sur les qualités professionnelles, permettre au salarié de présenter son travail en réunion ou au comité de direction, souligner les avis positifs des clients, des collègues, reconnaître ses compétences est indispensable pour qu’un salarié ait envie de s’impliquer davantage.

Exprimer sa reconnaissance de l’investissement dans le travail

La reconnaissance de l’investissement dans le travail met en exergue la qualité et l’importance des efforts fournis par l’employé dans le but de contribuer à la réussite des équipes et des tâches qui leur sont imparties. De plus, elle reconnaît l’implication et le résultat des employés, les risques qu’ils prennent pour mener les projets de l’organisation à la réussite, et les efforts qu’ils déploient. Ainsi il est toujours pertinent de remercier un employé́ pour son implication, de reconnaître les efforts et donc rechercher des moyens de le faire savoir tant auprès des équipes que de la direction.

Exprimer sa reconnaissance sur les résultats du travail

La reconnaissance des résultats porte sur les conséquences positives du travail de l’employé ou de l’équipe. Les trophées de l’innovation participative en sont un témoignage car ils permettent de reconnaître grâce à des cérémonies la valeur des personnes au sein de leur entreprise mais aussi devant d’autres entreprises et de montrer les résultats qualitatif et quantitatifs qu’ils ont apportés.

Ces diverses reconnaissances forment un ensemble et souvent les managers ont tendance à n’en voir qu’un des aspects ? Chercher à les mettre en place de manière simultanée contribuera à la bonne ambiance du travail des équipes.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer