ConseilsDéveloppement personnel

La prise de décision, jamais à pile ou face

Il vous faut prendre une décision dans un temps record et cette décision doit être la meilleure évidemment. La prise de décision possède de nombreux aspects et s’avère différente selon les circonstances, l’implication et les conséquences de celle-ci. Les enjeux et les personnes qui seront soumises à cette décision jouent également un rôle. Si la vitesse s’impose, elle ne doit pas être prise en jouant à pile ou face. Voici quelques conseils qui pourraient vous aider à prendre de meilleures décisions. 

La décision ou les décisions

La décision dans les livres de management traditionnels (où la hiérarchie est le pivot de toutes les actions) serait une tâche dévolue au dirigeant ou au manager et le collaborateur est soumis à ses décisions qu’il les approuve ou qu’il ne les approuve pas. 

Or, les décisions, elles sont multiples mais sont parfois simples ou complexes à prendre et n’ont pas le même impact selon les circonstances. De nombreuses décisions dépendent de l’expertise ou de l’expérience qui conduisent un manager à prendre une décision car il appréhende de par ses compétences les résultats possibles. Certaines décisions demandent de prendre des risques même pour celui qui est capable de les prendre car il est souvent difficile d’appréhender tous les paramètres mais surtout les évolutions dans ce monde en constant changement : il n’existe pas souvent une possibilité mais plusieurs, et il faut choisir celles qui paraît la plus adéquate même si parfois elle ne donne pas le résultat escompté. A ce moment-là c’est la relation harmonieuse avec les équipes qui va jouer pour affronter la difficulté et essayer de parer les retombées négatives.

Les décisions liées à la promotion : un exemple

Les décisions qui conduisent à choisir une personne ou une autre pour par exemple une augmentation sont des décisions délicates car le dirigeant ou le manager a conscience que les retombées peuvent être négatives.  Il doit avoir le courage d’assumer le fait de ne pas pourvoir satisfaire tout le monde et de susciter des critiques inhérentes. C’est pourquoi ce genre de décision demande au dirigeant de prendre du recul, de ne pas dépendre de ses émotions ou des influences de toutes sortes qu’il pourrait subir. Si sa décision est judicieuse avec le temps, sa décision sera reconnue comme la meilleure et au fur et à mesure de décisions judicieuses, il gagnera la confiance de tous.

« Les hommes courageux savent prendre des risques et décider c’est prendre des risques. La mesure ultime d’un homme n’est pas où il se situe dans le moment de confort mais où il se situe aux moments de challenge et de controverse. » Martin Luther King

La vie est empreinte de décisions mais lorsque vous prenez une décision vous avez la mission de convaincre et si votre conviction est faible et que vous vous laisser balloter par les sentiments et les émotions vous allez prendre le chemin des austérités.

« Le courage est la première qualité des qualités puisqu’elle est la qualité qui garantit toutes les autres. » Winston Churchill

Réfléchir d’abord si le timing le permet 

Souvent, nous avons souvent tendance à avoir un regard subjectif. Celui-ci est souvent influencé par notre éducation, notre culture, notre milieu, notre personnalité (impulsif ou pas, raisonnable, etc.) et surtout les circonstances dans lesquelles est prise la décision. Analysez les tenants et aboutissants en utilisant le fameux QQOQCP (Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Pourquoi), un outil utile pour cerner tous les aspects d’un problème et de bien prendre la mesure des enjeux.

Les décisions sont multiples 

On peut décider seul, sans demander l’avis des collaborateurs et donc faire le choix d’empêcher les autres de s’exprimer parce que personne ne peut contester votre position dans la hiérarchie. Attention, décider en ignorant l’opinion des autres peut mettre en péril l’implication et le bien-être d’une équipe. Il peut donc s’avérer opportun de consulter afin de de recueillir un maximum de points de vue avant d’entériner son choix. Cette consultation aura une influence positive sur ceux qui sont mis dans la boucle car ils sentiront la confiance que vous leur accordez. Parfois certaines décisions demandent d’obtenir un consensus et permet d’impliquer au maximum les collaborateurs. Ainsi pour le choix d’un logo, d’un site il est indispensable d’obtenir un consensus pour que l’image de l’entreprise obtienne l’adhésion.

Quelle que soit la prise de décision, il faut toujours penser à l’harmonie des équipes mais aussi à la protection des collaborateurs et parfois des consommateurs ou clients.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer