Les qualités de l'entrepreneurManagementValorisation d'entreprise

Les piliers d’une entreprise en or

Pendant cette époque troublée où tout semble être remis en cause, il est temps de poser de nouvelles fondations pour les entreprises. Certains piliers peuvent vous permettre de constituer une base solide. Ils vous demanderont parfois un travail sur votre propre attitude ou celle des autres ou tout simplement de développer une éthique et des valeurs qui permettent à votre entreprise de n’être pas comme les autres.

Montrez la direction, ne l’imposez pas.

Le dirigeant d’entreprise devrait être à l’image d’un phare, même si cette image peut paraître désuète ou grandiloquente. Il indique de par son rôle avant tout la voie à suivre et montre la bonne direction sans l’imposer et après avoir dialogué. Pour cela avoir un objectif clair et avoir le désir de l’atteindre est le b.a.-ba. Si votre but n’est pas clair, vous ne pourrez pas entraîner les autres tout simplement parce que personne ne désire avoir comme point de départ, une destination imprécise qui ne peut les conduire à des impasses aussi bien organisationnelles que relationnelles. Vous ne pourrez avoir personne qui s’engage sérieusement à vos côtés si vous êtes dans un flou dit artistique. 

Même si vous êtes le seul animé par votre conviction, montrez votre passion afin de la transmettre aux autres. C’est vous qui inspirez les autres et qui faites naître l’enthousiasme. Les discours sont parfois inutiles et votre détermination peut suffire à entraîner les autres dans votre sillage.

Imposer cet objectif de manière péremptoire n’aura pas l’effet que vous escomptez, disons-le clairement. Faites en sorte que les collaborateurs y adhèrent de bon cœur. Pourquoi ? Tout simplement parce que donner des ordres ne fait bouger personnes. Vous avez affaire à des êtres humains et qui sont donc dotés d’émotions et d’esprit critique, ne l’oubliez pas. Quand ils agissent à contrecœur, ils ne donneront pas le meilleur d’eux-mêmes. 

De la même manière, la responsabilité ne s’impose pas. Il faut que vos responsables la prennent de leur plein gré. Ce n’est pas la fonction qui détermine la responsabilité mais l’inverse. La responsabilité se prend et ce n’est pas elle qui fait briller votre responsable mais l’inverse, c’est le rayonnement de cette personne qui donne de l’éclat à sa responsabilité. 

Enfin, cet objectif doit vous donner un sens aigu de votre propre engagement et déclinez-le en plan d’action sinon il restera lettre morte. 

Manifester votre conviction

Vous l’avez voulu même si aujourd’hui vous voudriez quitter le bateau, alors c’est vous générez une culture de la gagne et qui en êtes l’inspirateur. Manifester une force de conviction et un dynamisme extraordinaire a une influence incontestable. Vous devez avoir envie de triompher et de ne jamais être vaincu. Votre rôle est avant tout de faire preuve de courage, d’avoir de l’énergie et de faire preuve d’un goût pour l’action. Sans passion, vous ne pourrez rien entreprendre alors sachez que pour réussir et emmener vos équipes, vous devrez déployer autant d’efforts que trois personnes ! Inutile d’attendre des autres ce que vous-même vous n’attendez pas de vous !

Céder à la difficulté vous titillera souvent   mais vous avez choisi de surmonter tous les défis et obstacles qui se dressent devant vous, ne l’oubliez pas. Votre conviction doit être absolue pour inspirer du courage aux autres. Votre crédo doit être de « toujours de l’avant ! Faire preuve de persévérance ».  Mais qu’est-ce que cet esprit de persévérance ? C’est celui d’endurer toute forme d’adversité et d’épreuves qui se présente à vous, sans peur, de façon inébranlable et imperturbable. Gardez à l’esprit comme Whitman le disait que « L’épreuve est grande, grande est la victoire ». Vous devez gagner et ceci dans tout ce que vous entreprenez car il vous faut inspirer toujours plus de vos collaborateurs qui vous suivront. 

Pour cela, il vous sera nécessaire de renouveler sans cesse votre détermination, peut-être chaque jour et vous devrez surement vous améliorer, chaque jour à défaut de quoi vos journées pourraient bien devenir dépourvues de valeur, de joie ou encore de satisfaction ! Vous devez transformer l’adversité en bonheur profond. 

À l’image d’un général, même transpercé par une multitude de flèches, le dirigeant peut tomber à terre mais ne doit jamais être vaincu. Il ne doit également pas écouter tout ceux qui lui disent que c’est impossible comme le disait Armand Hammer, homme d’affaires américain « Si j’avais écouté toutes les gens qui me disaient « c’est impossible », je n’aurais jamais rien réalisé, je le répète toujours : « NE me dites pas que c’est impossible. Indiquez-moi plutôt comment y arriver ». A son image, vous devez rechercher inlassablement à remporter de nos nouveaux défis et utiliser tous les évènements comme source de progression.

Prenez en compte que les échecs sont des leçons qui sont en réalité votre source de futures victoires. Votre courage, espoir et persévérance incitent vos collaborateurs à agir et donnent l’impulsion à toute l’entreprise.

Se dresser tout de suite !

N’attendez pas d’avoir envie ! C’est ridicule car s’ « il fallait toujours attendre d’avoir envie, vous ne feriez jamais rien » comme le disait Arnold Joseph Toynbee. 

Dressez-vous dès maintenant car si vous ne le faites pas tout de suite quand comptez-vous le faire ? Arrêtez d’attendre un jour meilleur ou un moment propice et agissez comme si maintenant était le dernier instant, votre dernière opportunité ! Et sachez que la fin d’une action marque le commencement de la suivante. Une victoire n’est jamais isolée et si vous en avez la volonté elle sera suivie d’une autre, aussi petite soit-elle ! 

Le rapport avec les équipes

Se dresser seul pour montrer l’exemple, oui. Mais force est de constater que vous n’êtes pas seul. Vous agissez avec les femmes et les hommes qui la composent. Et pour que votre entreprise soit performante, vous devez veiller à la cohésion car, sans elle, pas de victoire.

Pour que la cohésion fasse partie des valeurs essentielles, le principe est simple : bienveillance et dialogue de cœur à cœur. Cela peut paraître difficile dans le monde de l’entreprise mais vous devez être au maximum dans la compassion et faire en sorte de toujours encourager chacun. Vos encouragements doivent être faits avec sincérité, chaleur et gentillesse et il vous faudra parfois travailler sur vos propres émotions, les canaliser et faire preuve au maximum d’empathie. 

Vous devez agir avec la détermination de ne laisser aucun collaborateur, même un seul, au bord de la route. Il n’y a pas les bons et les mauvais. Vous devez respecter chacun et vouloir le plus possible que chacun soit heureux, gagne de victoires et possède la santé. Pour cela, ne ménagez pas vos efforts pour former les collaborateurs et n’hésitez pas à dialoguer avec eux. Vous ne pouvez pas vous contenter d’organiser des conférences qui vous mettent en scène mais forgez des solidarités entre chacun de vos collaborateurs au travers de réunions conviviales ou de rencontres individuelles. Ce sont vos efforts pour toucher les autres personnes et leur parler, qui peuvent devenir source d’une entreprise aux valeurs nouvelles. Gardez à l’esprit que ce sont ceux qui « aident les autres à se construire qui sont dignes de respect ». 

Surtout faites attention à vos mots qui parfois pour certains sont lourds de sens et peuvent désorienter. On peut croire qu’ils n’ont aucune importance mais un seul mot peut troubler profondément certaines personnes alors que d’autres vont être la source de l’espoir.

Sur la coopération des équipes

Vos équipes sont amenés à interagir et vous serez amené à prendre des décisions alors gardez à l’esprit que votre force sera de conjuguer deux atouts : le premier, la prudence circonspecte et le deuxième, l’esprit de réforme juvénile et énergique. 

Vos nouveaux arrivants ont l’énergie de la jeunesse qui permet d’alimenter le développement de votre entreprise et vous devez créer une synergie pour qu’ils profitent de l’expérience et la sagesse des hommes matures et expérimentés de votre structure. C’est par la coopération entre vos différents départements, les personnalités les plus diverses et toutes les générations que vous irez le plus vite et le plus loin.

Évitez les attitudes négatives

Il y a ce que vous devez faire et ce que vous ne devez pas faire. La première chose est l’apitoiement sur votre propre sort. Ceci n’est pas pour vous ! être un battant comme nous l’avons indiqué plus haut, un point c’est tout. 

Si votre entreprise grandit, restez naturel et ouvert sans la moindre suffisance ou arrogance. Ne devenez jamais condescendant en vous faisant avoir par les sirènes de la renommée ou la richesse, les louanges ou les critiques. 

Dans tous les cas bannissez la colère et faites-vous des alliés, partout dans votre entreprise notamment en faisant preuve d’une vraie modestie, de considération et d’attention réelles envers tous vos collaborateurs ! 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page