DévelopperDigitalLes moyens web

Quel outil pour le référencement payant de votre site ?

Votre site internet est en ligne ! Félicitations ! Vous, vos proches et vos collègues le trouvent « vraiment bien » ? Tant mieux ! Il serait donc dommage que vous soyez les seuls à le visiter. Pour y parvenir, le référencement naturel reste une des solutions les plus efficaces mais surtout la plus pérenne. Elle est toutefois complexe et longue à mettre en place et quoi qu’il en soit, votre site ne « remontera » dans les moteurs de recherches qu’après plusieurs mois.

Les solutions payantes comme alternative

L’utilisation du référencement payant constitue une alternative plus simple et plus rapide et consiste à rémunérer des acteurs majeurs du web afin de promouvoir votre site internet. Si Google intervient sur le marché depuis longtemps, Facebook propose des outils de plus en plus poussés. Mais comment choisir la solution qui convient le mieux à votre site ?

En évitant d’entrer dans trop de détails techniques, voici un comparatif de ce que peuvent vous apporter en la matière Google AdWord et la publicité Facebook.

Les points communs des deux techniques

Des points communs relient ces deux solutions. La possibilité de payer « au clic » ou à l’impression, et la sélection géographique de la diffusion sont des options que vous retrouverez chez Google et Facebook. Il en va de même pour le suivi en ligne de votre campagne. Ce dernier point s’avère particulièrement utile pour ajuster des paramètres aux vues des premiers résultats.

Les différences de qualification

Le mode de fonctionnement diffère grandement. Google AdWord se base sur les mots clés saisis par les internautes lors de leurs recherches. Si ces items correspondent aux critères que vous avez paramétrés, le lien vers votre site internet apparaîtra en avant dans la page de résultats du moteur de recherche. Le niveau de qualification des prospects s’avère donc particulièrement efficace puisque ces derniers ont justement saisi ce que vous proposez. 

Facebook fonctionne uniquement à partir de critères tels que le sexe, l’âge ou les centres d’intérêts. Une publicité apparaît ensuite sur les profils sélectionnés. L’internaute cliquant sur la publicité sera renvoyer sur l’URL de votre choix, qu’il s’agisse de votre page ou de votre site internet.

La viralité de Facebook 

Si le recours à Facebook reste moins qualifié, d’autres avantages inhérents aux réseaux sociaux vont en sa faveur. Tout d’abord le caractère viral permet que lorsque quelqu’un clique sur votre publicité et devient par conséquent fan, ses propres contacts voient cette action s’imprimer. De plus, l’utilisation pertinente de votre page favorise le référencement naturel de votre site web. Facebook, grâce à l’aspect viral, est efficace pour les offres généralistes. Pour le BtoC, pour lequel l’achat impulsif reste logiquement plus important, Facebook sera sans doute plus intéressant.

La capacité à générer une audience forte

En termes d’audience, c’est-à-dire en nombre d’internautes susceptibles de voir votre publicité, Google reste devant. Cet avantage quantitatif est très intéressant pour les biens ou services de niche, autrement dit dont la cible potentielle est dès le départ très restreinte. Au niveau de la cible, on peut en schématisant, considérer Google AdWords plus adapté au BtoB. On espère en effet qu’un responsable des achats n’optera pas pour un modèle de copieur car il en vu une publicité sympa sur son compte Facebook pendant ses heures de travail.

La simplicité d’utilisation

En ce qui concerne la simplicité d’utilisation, bien qu’un temps d’adaptation soit nécessaire, Facebook demeure plus simple. Le recours à Google qui offre d’avantages d’options de paramétrages devient rapidement compliqué, surtout si on ne connait pas le jargon du secteur. Des conseillers d’agences partenaires peuvent vous aider mais vous pourrez avoir des difficultés à les suivre.
Bien que l’aspect tarifaire soit difficile à étudier du fait des possibilités différentes de paramétrages, on peut estimer que votre publicité Facebook vous reviendra moins chère.

Pour conclure, comme souvent en communication, il n’y a pas de bonne ou mauvaise solution, il n’y a que des outils adaptés ou inadaptés à votre offre. Google conviendra parfaitement à une entreprise mature qui dispose d’une offre BtoB relativement ciblée car la structure disposera en interne des moyens humains et financiers pour gérer la campagne. A l’inverse, Facebook s’adaptera parfaitement à une jeune PME qui vise une cible BtoB pour une offre grand public.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page