GérerGestionLes difficultés

Les grands principes de la gestion des risques

La notion de risque est au cœur de la vie de l’entreprise. La survenance d’un risque peut réduire à néant n’importe quelle organisation, quelle que soit sa taille, son secteur d’activité ou sa maturité.

Qui aurait pu croire qu’une banque aussi importante et influente que Lehman Brothers puisse disparaître aussi brutalement ? Qui aurait pu imaginer les conséquences en cascade du dernier séisme au Japon ! Mais inversement, sans prise de risque, il y a ni développement, ni profit… Alors où mettre le curseur ? Tout est ici question de prise de conscience, de dosage et de maîtrise.

L’essor du risk management

Ce type de démarche connaît un essor important ces dernières années dans les entreprises et elle fait partie désormais de la boite à outil du dirigeant, au même titre que la planification stratégique, la qualité totale ou la maîtrise des coûts.
Une bonne gestion des risques répond de plus en plus aux attentes de nombreuses parties prenantes : les actionnaires via le conseil d’administration qui est, depuis 2008, en charge de suivre l’efficacité du système de gestion des risques, mais aussi les clients (en B to B) qui sont de plus en plus nombreux à demander des garanties en la matière (certains s’appuient d’ailleurs sur des référentiels tels que l’ISO 31 000) ou encore les institutions financières (banques, assureurs) qui intègrent ce critère dans leurs prise de décision et dans leur tarification.
Alors comment mettre en œuvre un tel processus ? Quelles sont les bonnes pratiques à suivre ?

3 questions

1 Est-ce que, régulièrement et formellement, toutes les activités et l’environnement de l’entreprise sont passés en revue pour imaginer, cerner les scénarios susceptibles de « changer la donne » ?
2 Est-ce que chaque prise de risque est pesée de manière objective et collective par votre organisation ?
3 Les risques jugés comme inacceptables font-ils l’objet de plans d’actions visant à réduire leurs expositions ?

Répondre à ces questions, c’est s’engager résolument dans un processus vertueux de gestion globale des risques (« Entreprise Risk Management » ou ERM pour les anglo-saxons).

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page