174349

Développement personnelPersonnel

L’entrepreneur et ses amis imaginaires 

Être entrepreneur, c’est un peu comme jouer aux échecs avec soi-même dans une pièce pleine de miroirs déformants. C’est un parcours solitaire parsemé de hauts et de bas, mais cela ne signifie pas que vous êtes seul. Non, en tant qu’entrepreneur, vous avez un allié formidable que vous pouvez emmener partout avec vous, même lors des réunions ennuyeuses : votre cerveau qui compose un conseil d’administration.

Présentation des membres du conseil

  1. Monsieur optimisme : c’est le président du conseil. Il voit des opportunités partout, même là où il n’y en a pas. Lorsque tout s’effondre, il est là pour dire : « c’est une chance de rebondir ! »
  2. Madame pragmatique : elle porte un costume strict et fait preuve de réalisme. Elle est là pour rappeler à l’entrepreneur que « l’idée de vendre des chapeaux pour chiens peut sembler amusante, mais nous avons besoin de chiffres concrets. »
  3. Sir procrastination : un membre très actif du conseil. Il propose régulièrement des idées géniales pour remettre à plus tard les tâches importantes. « pourquoi travailler aujourd’hui quand on peut le faire demain ? »
  4. Le visionnaire : il a toujours une vision grandiose pour l’avenir. « imaginez, une ferme de poneys volants ! C’est l’avenir de l’agriculture. »
  5. Madame caféine : elle est là pour donner ce coup de fouet d’énergie lors des longues nuits de travail. « qui a besoin de sommeil quand on peut conquérir le monde avec une autre tasse de café ? »

Réunions du conseil

Les réunions du conseil d’administration du cerveau sont légendaires. Monsieur optimisme propose des plans fous, madame pragmatique les modère, sir procrastination suggère de reporter la mise en œuvre, le visionnaire ajoute des éléments futuristes, et madame caféine distribue des tasses de café comme s’il s’agissait de récompenses olympiques.

Les défis

Bien sûr, il y a des défis. Parfois, les membres du conseil ne sont pas d’accord. « pourquoi ne pas vendre des chapeaux pour chiens volants au lieu de poneys? » suggère le visionnaire. Madame pragmatique fronce les sourcils. « les chiens ne volent pas, c’est impossible. »

Les résultats

Malgré les désaccords, le conseil d’administration du cerveau fonctionne étrangement bien. Les idées farfelues peuvent mener à des innovations réelles. Les échecs sont des leçons apprises, et les succès sont dignes d’une célébration (avec une tasse de café, bien sûr).

Même si être entrepreneur peut être une aventure solitaire, avec un conseil d’administration du cerveau aussi excentrique, chaque journée sera pleine de rebondissements. 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page