CréationCréerFemme et entrepreneuriat

Leadership, quand les femmes s’imposent

Les femmes françaises semblent de plus en plus nombreuses à accéder à des
postes de haute responsabilité dans le domaine du leadership. Bon nombre
d’entre elles vont jusqu’à créer leurs propres sociétés. Les femmes adoptent,
aujourd’hui, de nouvelles positions au sein des entreprises.

L’importance du leadership féminin

Si les hommes et les femmes montrent deux types de comportements très
opposés, ils peuvent néanmoins se compléter. C’est ce qui incite les
entreprises à diversifier leurs hauts cadres. Cette diversification est visible
dans la quasi-totalité des secteurs.

D’après une étude réalisée par Hudson en 2014, les femmes ont tendance à se
montrer plus sociables et altruistes que les hommes. C’est ce qui pousse
certaines entreprises à placer des femmes dans leur équipe de dirigeants. Ayant
une meilleure vision sur le long terme, l’efficacité dans leur prise de décision
est indéniable. En revanche, selon l’étude, elles semblent moins sensibles
émotionnellement que les hommes.

Les femmes dirigeants : de plus en plus acceptées par les français

La gent féminine occupe actuellement une place très importante dans le
domaine du leadership. Les activités des grandes femmes d’affaires sont très
médiatisées, Véronique Laury (PDG de l’entreprise de bricolage Kingfisher) en
tête. Si l’égalité des genres dans le domaine du leadership est citée haut et
fort, certaines entreprises y sont encore réticentes. Cependant, selon une
étude réalisée par l’IFOP en octobre dernier, 81% des Français citent le
courage et l’engagement comme valeurs principales des femmes d’influence. Elles
manqueraient en revanche d’autorité et d’audace pour 65% de la population
interrogée. 

Les principales caractéristiques des femmes dirigeantes

Un profil type émerge souvent chez les femmes d’influence. D’après les
études de l’IFOP et d’Hudson, 77,5 % des femmes se considèrent influentes
lorsqu’elles parviennent à se consacrer aux choses qui leur tiennent à cœur et
à cultiver leur réseau. Pour cela, 44 % d’entre-elles estiment rechercher « des
opportunités de rencontres et d’échanges ouvertes à toutes les femmes actives
».

Les cadres dirigeantes dégagent un profil encore légèrement différent. Elles apparaissent moins méticuleuses et moins tournées vers les autres. Ces dernières estiment néanmoins être plus coopérantes. 

Leadership féminin et entrepreneuriat

Les perspectives de carrière de la gent féminine n’ont cessé d’évoluer au cours des dernières années. Actuellement considérées comme les égales des hommes dans le milieu de l’entreprise, de plus en plus de femmes osent s’aventurer dans le secteur de l’entrepreneuriat. Malgré tout, les Français, hommes comme femmes, estiment que l’accès du public féminin à des postes de responsabilité n’est pas optimal. Ils jugent également qu’améliorer cet accès, au niveau économique ou politique, aurait un impact très positif sur la France de manière générale.

D’après l’INSEE, 38 % des entreprises individuelles qui ont été créée en 2014 sont gérées par des femmes. Ce taux, fortement en hausse par rapport aux années précédentes (32% en 2010), montre l’ambition des femmes d’affaires d’aujourd’hui. Et indique que la maturité dans l’Hexagone sur l’entrepreneuriat au féminin progresse (enfin) à petits pas.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer