DigitalGérerL'idée innovanteLe B.A. BA de la gestionPar les nouvelles tendances

Le transfert d’argent : un marché dynamique

Le marché du transfert d’argent continue son expansion notamment grâce au transfert d’argent que l’on peut effectuer en ligne tant sur ordinateur que sur les mobiles et donc peut se faire là où on se trouve sans être obligés de se rendre dans un bureau. Si ce marché a longtemps été dominé par certains acteurs, de nouveaux challengers arrivent et les concurrencent notamment en présentant des frais moins élevés et des solutions différentes.

Un marché fortement prometteur

Il faut dire que ce marché est fortement prometteur puisqu’en 2018, le volume mondial des transferts d’argent (entre particuliers) représentait déjà 689 milliards de dollars car il répond à un véritable besoin de la vie quotidienne et s’adapte à toutes les situations. Il est particulièrement dynamique dans les pays en développement puisque selon un rapport de la Banque mondiale, 529 milliards étaient à destination des habitants de pays en développement, avec des taux cependant assez prohibitifs puisqu’ils avoisinaient les 7% en moyenne et peuvent dépasser les 10% dans certaines régions d’Afrique, même si les banques peuvent proposer des frais encore plus élevés. A noter que rien que depuis la France, ce ne sont plus de 19 Md€ qui sont envoyés à l’étranger par an, notamment à destination des familles.

Le développement de nouvelles solutions : les cartes prépayées

Le développement du marché s’explique d’abord par l’arrivée de nouvelles méthodes pour transférer l’argent. On pensera notamment aux cartes prépayées, qui se sont énormément développées et possèdent un certain nombre d’avantages. Elles sont en fait des cartes de paiement (Visa ou Mastercard) qu’il suffit de créditer via des recharges que l’on peut acheter en ligne ou parfois dans les bureaux de tabac. Celles-ci ne sont donc pas rattachées à une banque et fonctionnent comme un « wallet » ou portefeuille monétaire. Vous pouvez ainsi faire vos achats dans la limite du plafond disponible sur la carte et de manière anonyme car la carte n’est pas reliée à un compte en banque.

Surtout, cela permet d’effectuer des achats qui ne sont pas uniquement en ligne ou de retirer de l’argent, ce qui peut se révéler utile pour les personnes non bancarisées et comme on peut le constater, elles sont fort nombreuses. Ce système est très utilisé pour envoyer de l’argent à ses proches notamment à l’étranger et permettent de répondre ainsi à des besoins qui s’avèrent, entre autres, urgents. Il suffit que la personne qui reçoit de l’argent ait la carte. En général, une personne achète la carte, la donne (par exemple à son cousin à l’étranger) et la recharge de temps en temps via notamment une recharge PCS suivant les besoins de la personne réceptrice. Elle permet de rassurer la personne qui se trouve dans un pays éloigné et de se rassurer en sachant que la personne ne se retrouvera pas à court d’argent en cas de difficultés.

L’arrivée du numérique comme solution

Le numérique prend une place de plus en plus importante par rapport au transfert d’argent liquide. Il est à noter que selon Business Insider Intelligence qui a publié une étude sur le blog de la Banque Mondiale, le transfert d’argent numérique devrait représenter 50% du volume total l’année prochaine contre 35% en 2018.

Dans un contexte où les étudiants font des études à l’étranger ou de collaborateurs qui ont des missions ponctuelles, il est évident que le numérique est devenu la solution clef dans le transfert d’argent.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page