Bien préparer sa repriseBusinessConseils

Comment bien reprendre une entreprise ?

La reprise d’une entreprise n’est pas le fruit du hasard. La préparation demeure essentielle si vous souhaitez que celle-ci se fasse en douceur et que vous ne rencontriez pas des difficultés et surtout qu’elle devienne une réussite. Pour réussir celle-ci quelques conseils restent à prendre en compte et à suivre.

L’examen de vos motivations

Premier préalable : celui de faire une analyse de vos motivations et de vos objectifs. Vous devez bien connaître les raisons qui vous conduisent à reprendre spécifiquement cette entreprise plutôt qu’une autre ainsi que celles qui vous motivent. Le cédant qui possède très certainement un affect particulier avec son entreprise examinera avec soin ce que vous souhaitez en faire et pourrait bien choisir un autre postulant si votre vision n’est pas claire et s’il constate que vous n’avez pas les compétences pour assumer la reprise. Il doit pouvoir comprendre où vous souhaitez mener l’entreprise et les moyens que vous mettrez pour parvenir à votre objectif car même une fois cédée il aura à cœur de voir son entreprise se développer. La pérennisation représente un des facteurs clés dans le choix du repreneur car il s’agit pour le cédant souvent d’assurer l’avenir de l’entreprise et pas seulement de récupérer un montant. Il a partagé avec ses salariés plusieurs années de sa vie et investi son énergie à construire l’entreprise qu’il veut céder et son souhait est de ne pas trahir ses salariés et les mettre en difficultés avec un repreneur peu fiable.

Choisir avec précision l’entreprise 

Il ne s’agit pas de reprendre n’importe quelle entreprise à tout prix. Vous devez cibler précisément celle qui vous convient. A défaut, vous pourriez rapidement vous retrouver dans une impasse. Évitez donc de cibler trop largement mais déterminez bien vos critères comme le secteur d’activité. Il ne s’agit pas d’avoir un spectre trop large. Par exemple, vous pouvez définir la région, la taille, l’activité ou encore le nombre de salariés. N’oubliez pas que l’entreprise doit correspondre à votre savoir-faire en termes de management ou encore de secteur. On ne s’improvise pas chef d’entreprise du jour au lendemain et l’acquisition de savoir sera souvent nécessaire si vous souhaitez pouvoir emmener les équipes et les faire adhérer à votre projet qui aura des difficultés à croire en vous si elles constatent que vous être néophyte. De plus, elles craindront de voir l’entreprise aller dans la mauvaise direction parce que vous ne cernez pas le secteur, les habitudes.

Ne jamais oublier pas que le cédant vous choisit

Souvent, les repreneurs ont tendance à arriver dans l’entreprise en pensant la partie jouée. Mais le cédant peut rapidement changer d’avis s’il voit que votre comportement n’est pas adéquat et pour cela l’arrogance n’est pas de mise. Vous n’arrivez pas en pays conquis mais à conquérir. N’oubliez pas qu’il a très certainement dirigé l’entreprise pendant des dizaines d’années et qu’il a mis sa vie au service de son développement. Il a très certainement créé un lien profond avec l’ensemble des salariés. Il ne s’agit pas de la vente d’un objet banal mais bien d’une partie de la vie du cédant qui sera donc tout particulièrement attentif à ce que vous ne meniez pas l’entreprise droit dans le mur ou que vous ne soyez pas le premier venu. Votre capacité à tisser un lien et négocier sera donc mise à rude épreuve et vous devez rentrer dans un schéma de séduction. Ceci sera d’autant plus vrai si le cédant n’est pas dans l’urgence. Vous pourrez même faire descendre le prix s’il estime que vous êtes le mieux placé pour la mener à la réussite. 

Evaluez les forces et faiblesses de l’entreprise

Avant de reprendre une entreprise, il vous faut bien décortiquer son fonctionnement et appréhender ses forces et faiblesses. Vous devez absolument en évaluer tous les aspects afin de cerner les risques qu’ils soient financiers ou autres. Vous devez bien connaitre son fonctionnement afin de ne pas vous retrouver dans une situation difficile par la suite parce que n’auriez pas vu certaines contraintes ou évolutions. Il est indispensable d’observer les aspects autant stratégiques que juridiques ou environnementaux et sociaux. Sachez que la reprise d’une entreprise peut s’avérer particulièrement difficile si vous n’arrivez pas à remporter l’adhésion des équipes car une entreprise est avant tout constituée de Femmes et d’Hommes. Vous devez ensuite trouver les solutions qui vous permettront d’avancer sans perdre de temps à gérer les réticences.. 

Arrêtez de penser en termes de prix

Souvent lors d’une reprise, on se fixe sur l’aspect financier de l’opération. Or, le prix ne reste qu’un facteur souvent secondaire car en réalité le prix se base souvent sur le potentiel ou encore sur le passé. Prenez en compte avant tout le potentiel et pas seulement le passif sans toutefois en faire trop part au cédant qui pourrait bien augmenter son prix si l’opération s’avérait trop juteuse pour vous. N’oubliez pas que vous allez passer du temps avec le repreneur pour qu’il vous accompagne dans la reprise et qu’il vérifiera votre engagement dans la reprise. Cet accompagnement se révèle souvent essentiel dans la réussite de votre projet de reprise notamment vis-à-vis des clients et des salariés qui peuvent bien ou mal vivre la transmission. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer