GérerGestionGestion du temps et du stressLe B.A. BA de la gestionLes factures et registresLes fautes de gestion

La stratégie de la pénalité : « je préfère payer des pénalités de retard »

Lorsqu’il s’agit de gérer son temps, les entrepreneurs audacieux ont toujours une longueur d’avance. Ils ont une approche unique pour jongler avec les priorités, les réunions, et les échéances. Une de ces stratégies peu orthodoxes, c’est ce que j’aime appeler la « stratégie du ‘je préfère payer des pénalités de retard ». Si vous êtes prêt à embrasser votre côté intrépide, voici comment vous pouvez gérer votre temps à la manière d’un entrepreneur audacieux.

Le déclic de la dernière minute

La première étape de la stratégie consiste à admettre que vous êtes un procrastinateur invétéré. Ne craignez pas la procrastination, embrassez-la ! Laissez-vous bercer par le doux chant de la procrastination, en vous disant que les pénalités de retard ne sont que des frais d’inscription pour le spectacle extraordinaire de la procrastination. Pour devenir un vrai professionnel de la procrastination, commencez par ignorer toutes les alarmes de votre calendrier. Les rappels ? Qui en a besoin ? Au lieu de cela, attendez toujours la dernière minute pour tout. Les réunions, les tâches, les réservations, vous les planifiez dans votre tête, mais le moment venu, vous êtes ailleurs. Les entrepreneurs audacieux ne se laissent pas encombrer par le « tout de suite » ou le « immédiatement. » Ils ont un style de vie plus détendu  pour ainsi dire.

La course contre la montre

Maintenant, vous avez atteint le point où vous avez une échéance imminente et plusieurs tâches à accomplir. Il est temps d’entrer en mode « course contre la montre. » Les entrepreneurs audacieux aiment se sentir poussés dans leurs retranchements, car c’est là qu’ils estiment être le plus créatifs.

Astuce supplémentaire : si vous travaillez dans un bureau, assurez-vous de soupirer bruyamment, de taper frénétiquement sur le clavier, et de jeter des regards paniqués à votre collègue le plus proche. Cela créera un environnement stimulant pour tout le monde. Si vous travaillez à domicile, assurez-vous que votre animal de compagnie vous observe avec un mélange de confusion et d’inquiétude.

Les pénalités de retard, vos amies

Les pénalités de retard sont le pain quotidien de l’entrepreneur audacieux. Ils ne les considèrent pas comme des amendes, mais comme des investissements dans la maîtrise de la gestion du temps. Vous payez un petit supplément pour savourer la douce victoire de la procrastination. N’hésitez pas à expliquer à vos collègues que les pénalités de retard font partie intégrante de votre stratégie de gestion du temps. « Pourquoi faire quelque chose à l’heure quand je peux le faire en payant un petit extra plus tard ? » est une phrase que vous devriez avoir sous la main pour expliquer votre philosophie.

Aussi, préparez une présentation PowerPoint sur le « rendement des pénalités de retard » et organisez une réunion improvisée pour en discuter avec vos collègues. Cela montrera que vous êtes un penseur stratégique qui comprend l’économie du temps.

L’excuse créative

Les entrepreneurs audacieux sont des maîtres de l’excuse créative. Après tout, quand vous choisissez de procrastiner, il faut être prêt à justifier vos actions (ou l’absence d’actions). Voici quelques excuses pour votre boîte à outils :

  • « J’ai eu une révélation créative de dernière minute qui a complètement changé ma vision du projet. »
  • « Le délai était trop court pour un travail de qualité, donc j’ai choisi la qualité. »
  • « La procrastination est ma forme d’art préférée. »
  • « Je préparais un café, et la cafetière a fait exploser. Je me suis retrouvé dans une crise de caféine. »

Pour ajouter une couche de crédibilité à vos excuses, assurez-vous de garder un calepin avec vous en permanence pour noter ces moments « d’inspiration de dernière minute. »

La victoire au bout de la ligne

Cette stratégie peut sembler risquée, mais pour les entrepreneurs audacieux, c’est un moyen de rester constamment en mouvement. La montée d’adrénaline lorsque la date limite approche est leur carburant.

La prochaine fois que quelqu’un vous critiquera pour vos pénalités de retard, répondez avec un sourire narquois : « Je suis un entrepreneur audacieux de la gestion du temps, et j’ai choisi de vivre au bord du précipice » Après tout, c’est ce qui fait de vous un professionnel de l’art de gérer son temps à la manière d’un entrepreneur audacieux.

Attention : article humoristique à ne surtout pas prendre au sérieux

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page