Confiance en soi et créationCréationCréer

Faut-il nécessairement avoir de l’ambition à la création ou celle-ci vient-elle avec le temps ?

Bercés depuis notre enfance par nos lectures dans lesquelles l’ambition est synonyme d’arrivisme que ce soit Maupassant avec le bel ami ou Le rouge et le noir de Stendhal et la liste est loin d’être exhaustive, nous avons du mal à nous défaire de ces personnages qui portent en eux les racines de l’ambition qui pourraient être accolée à une ambition sans aucune éthique ni respect des autres.

« L’ambition prend aux petites âmes plus facilement qu’aux grandes, comme le feu prend plus aisément à la paille, aux chaumières qu’aux palais. » Maupassant dans le Bel ami.

L’ambition revêt donc une apparence négative. On la décrit souvent comme mauvaise conseillère et périlleuse car elle mettrait en danger les ambitieux. En effet, ceux-ci sont décrits comme des personnes ayant des visées plutôt négatives produisant la destruction à terme. Mais, dans le cadre de la création d’entreprise, faut-il être ambitieux et si on n’a pas d’ambition, est-ce que le projet de création est voué à l’échec ?

Deux types d’entrepreneurs

Lorsqu’il crée son entreprise, l’entrepreneur n’est pas toujours motivé par une grande ambition. Il souhaite que son affaire marche mais il ne voit pas forcément les choses en grand. Il ne se voit pas toujours se développer à l’international alors qu’il n’a rien vendu à côté de chez lui. Il préférera avancer pas à pas et développer son entreprise et son ambition.

Certains entrepreneurs sont, à l’inverse, très ambitieux. Ils se voient déjà multi millionnaires avec des succursales partout, une offre très diversifiée et des ventes à ne pouvoir les suivre. Ils se dépassent et mettent en place des actions qui semblent incroyables et, en général, leur ambition folle les sert ou les arrête en plein vol.

Il est indispensable de discerner la différence entre ambition et arrivisme et de ne pas vouloir atteindre ses objectifs coûte que coûte au détriment des autres, quitte à les piétiner sans aucun scrupule.

Au départ, prudence est de mise

L’ambition est utile à la création d’entreprise mais de manière modérée et lorsqu’elle est adaptée à l’évolution de l’entreprise, saine. Au début d’une entreprise, la prudence est de rigueur. Les entrepreneurs sans ambition mais avec une bonne idée et un plan d’action précis connaîtront probablement le succès à terme.

Plutôt que de la clouer au pilori, voyons l’ambition comme une possibilité d’envisager de grands desseins aptes à mobiliser l’entrepreneur et ses équipes, le cas échéant. Il s’agit d’une aide à se dépasser mais attention à ne pas voire trop grand. On peut donc réhabiliter l’ambition modérée.

Cette tâche n’est pas des plus simple, l’ambitieux passe encore pour être quelqu’un prêt à tout pour réussir, quitte à écraser les autres. Il n’hésiterait pas à bousculer les autres pour élargir sa voie vers le succès. Et pourtant, les Etats-Unis regorgent d’entrepreneurs ambitieux qui ont connu un succès fulgurant parce qu’ils n’ont pas été freinés par ces mentalités très européennes et occidentales qui ne voient dans les entrepreneurs audacieux qu’un côté négatif. Pour autant, la poursuite d’une réussite fait partie intégrante des atouts d’un entrepreneur.

Garder une ambition à la mesure de l’évolution de l’entreprise

En limitant ses ambitions à l’aménagement du présent, ce n’est pas renoncer à entreprendre et à préparer l’avenir, il s’agit de se projeter dans le futur en gardant une ambition à la mesure de l’évolution de l’entreprise. Il va de soi qu’au fur et à mesure de la croissance de l’entreprise l’ambition suivra par elle-même.

Il est sain d’être ambitieux à l’égard de soi-même. L’entrepreneur doit être motivé pour évoluer et dénicher ses aptitudes encore dissimulées ou potentielles. Il convient de nourrir une ambition, celle qui donne suffisamment de confiance en soi pour les entretenir et les exploiter au meilleur sens du terme.

Donc, l’ambition est utile pour se dépasser mais comme toute qualité, elle ne doit pas être trop petite ou trop grande. Celui qui trouvera le juste milieu, le bon dosage d’ambition, sera l’entrepreneur qui verra son ambition croître dans la même mesure que son entreprise.

En tant que dirigeant, vous devez être ambitieux pour générer l’enthousiasme 

 « Ne faites pas de trop petits rêves car ils n’ont pas le pouvoir de faire avancer les hommes »   Goethe. 

Les entrepreneurs sont souvent des visionnaires qui en se lançant des défis ambitieux permettent d’ouvrir de nouveaux chemins qui se révèlent être créateurs de valeurs.

Notre magazine Dynamique est empli d’ambitieux qui ont pour credo la réussite mais aussi le bonheur des autres et le respect de l’environnement !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer