Start-Up

Un entrepreneur au service du bien-être des employés, Olivier Neveu

Après plus de vingt ans passés dans l’évènementiel, Olivier Neveu saute le pas de la reconversion professionnel dans le massage shiatsu. Portrait d’un entrepreneur qui a redonné du sens à sa vie professionnelle.

A 59 printemps, Olivier Neveu, entrepreneur dans le secteur du bien-être, sait de quoi il parle lorsqu’on évoque le sujet du « stress professionnel ». Après avoir débuté une carrière de photojournaliste à la fin des années 70, il intègre une agence évènementielle dans laquelle il restera huit ans. Fort d’une expertise solide en la matière, il devient directeur de production freelance et travaille jusqu’en 2010 à l’organisation de conventions d’entreprises, de lancements de produits, d’assemblées générales et d’animations grands publics.

Prise de conscience

Jusqu’au jour où lui vient cette prise de conscience : « J’étais satisfait et ça marchait bien. Mais je sentais confusément un désir de changement. Dans l’évènementiel, nous travaillions de plus en plus dans l’urgence. Mes équipes étaient souvent fatiguées, stressées et certains souffraient physiquement. Cela m’ennuyait beaucoup et c’est ce qui m’a poussé à m’intéresser aux différentes techniques de massage. »

Du stress de l’évènementiel aux vertus du bien-être

En 2007, en parallèle de son travail, il se lance dans une formation de praticien « shiatsu ». (shi signifiant doigts et atsu pression en japonais) Originaire du japon, cette technique de massage consiste à appliquer des pressions digitales sur certains points du corps, le long des méridiens (canaux d’énergie traversant le corps), lesquels sont reliés à nos organes et nos viscères. Le but est de favoriser la relaxation et le bien-être général de la personne en répartissant les énergies du corps. « Le shiatsu m’a plu et m’est apparu comme pertinent, car c’est une discipline qui associe le corps et l’esprit dans le but de détendre l’organisme dans sa globalité », détaille l’entrepreneur.

La difficulté de convaincre les prospects

En 2009, il commence à pratiquer son nouveau métier avec le statut d’auto-entrepreneur. S’il dispense des massages aux particuliers (10 personnes actuellement), les prospects qu’il démarche sont en priorité les employés des grandes entreprises. Et ce n’est pas si simple comme il le confie : « Convaincre les entreprises du bienfait de mon activité pour leurs salariés est un vrai challenge. Bien souvent, les réponses qu’on m’envoie sont les suivantes : “Nous n’avons pas de budget et ce n’est pas indispensable en ce moment / On verra plus tard / Nous proposons d’autres activités aux salariés“ »

« Redonner du sens à ma vie professionnelle »

Pour Olivier Neveu, une grosse partie de son travail consiste donc à expliquer à ces sociétés qu’un employé plus épanoui sera « plus heureux dans son travail ».

Un argument entendu par son premier client-entreprise où 30 de ses salariés sur 80 sont désormais assidus aux séances de shiatsu. « Quand je vois des salariés ressortir détendus et souriant de nos massages, je suis comblé. Cette reconversion valait vraiment le coup, car elle a redonné du sens à ma vie professionnelle », partage-t-il, le regard pétillant.

Il poursuit en donnant son point de vue sur sa manière de vivre l’entrepreneuriat au quotidien : « Être son propre patron, savoir se remettre en question, constater que face aux problèmes, on trouve toujours des solutions en développant sa créativité, tout cela contribue à me faire aimer le statut d’entrepreneur. »

Si Olivier Neveu aspire actuellement à développer sa clientèle, il envisage également d’ouvrir un cabinet réunissant plusieurs thérapeutes. Ses clefs pour y arriver : « S’accrocher, persévérer, croire en mon projet, être curieux, bien s’entourer, suivre les conseils de ceux qui réussissent. » Excellente conclusion d’un homme qui incarne véritablement son métier.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page