Start-Up

L’entrepreneur qui ouvre les portes de la Chine, Interview de Wei Hsu

Interview de Wei Hsu, entrepreneur espagnol d’origine Taïwanaise, qui a
fondé l’entreprise INS Global Consulting, basée en Chine depuis 2006.

Présentez-nous votre
parcours en quelques mots.

Actuellement, j’officie en tant que Directeur d’INS Global Consulting,
entreprise basée à Shanghai, et ce depuis 2006. Avant la Chine j’ai beaucoup
voyagé, que cela soit pour mes études en Espagne, en France ou bien au Japon,
que dans le cadre professionnel en tant qu’international business développer en
Italie, au Mexique, en Argentine ou au Brésil. Mon objectif a toujours été de
bien connaître les différentes cultures, les langues et les façons de faire du
business à travers le monde. C’est dans cette idée que j’ai orienté mes études
: j’ai beaucoup aidé différentes sociétés à apporter une vision internationale
dans d’autres pays en élaborant des études de marché. D’autant plus que mes
stages réalisés en France, en Italie et au Japon avaient tous une forte
composante Business à l’international.

Vous parlez donc 6
langues ?

Oui. Le Français, l’Anglais, l’Espagnol, l’Italien, le Chinois et le
Japonais. Mon objectif a toujours été de parler dans la langue maternelle de
mon interlocuteur car c’est la seule langue dans laquelle on peut s’exprimer à
100% parfaitement et dans laquelle on se sent le plus à l’aise. Mon credo a
toujours été d’effectuer des efforts moi-même afin de simplifier la vie des
autres. J’ai toujours travaillé dans ce sens-là et c’est la raison d’être d’INS
aujourd’hui. Nous travaillons afin de simplifier la vie de nos clients.

Expliquez en quoi
consiste le concept de votre entreprise.

INS est aujourd’hui le leader du portage salarial en Chine. J’ai créé cette
société en 2006 afin d’aider les entreprises souhaitant s’installer en Chine et
qui ignoraient toute la complexité des démarches administratives liées à la
gestion du personnel à l’international. Venir travailler en Chine est parfois
une démarche extrêmement compliquée et parfois même périlleuse, notamment
lorsque l’on débute. Beaucoup doivent renoncer après quelques mois devant
l’ensemble des formalités à accomplir. La Chine est devenue l’épicentre du
business mondial et continuera à gagner en pouvoir par rapport à d’autres
marchés comme les USA ou l’Europe. Toute société qui désire se développer à
l’international mais qui n’est pas encore présente en Chine s’expose à devoir
rattraper des années de retards car les concurrents vont y aller plus
rapidement ! Par simplicité, beaucoup de sociétés ont choisi d’aller vers des
marchés parlant la même langue (Amérique latine pour les Espagnols, l’Afrique
ou le Canada pour les Français, etc.), mais cette stratégie ne me semble pas
idéale. Il suffit de voir comment les chinois parviennent à se développer
partout dans le monde, et ce peu importe la langue locale ! Venir en Chine peut
être simple, il faut juste trouver un bon partenaire qui vous accompagnera dans
toutes les étapes de votre développement.

Pourriez-vous nous
expliquer précisément le concept du portage salarial ?

Il s’agit d’un principe qui permet à une personne d’exercer une activité en
tant qu’indépendant sans créer de structure juridique. La société de portage
salarial gère l’aspect administratif, fiscal, comptable et juridique de chaque
employé. Le concept du portage est toutefois beaucoup plus développé dans des
pays anglo-saxons (sous le nom de PEO services, Professional Employer
Organization). INS s’occupe de toute la partie administrative, juridique et
légale de l’employé afin qu’il ou elle puisse se concentrer sur son cœur de
métier et ainsi éviter toutes les tâches chronophages. INS agit en tant que
représentant du Consultant en Chine, servant comme un appui afin que ce dernier
puisse travailler dans un cadre légal, rassurant et rapidement opérationnel.
Cela ne serait pas nécessairement le cas lorsque l’on crée sa structure, car
les procédures sont très coûteuses, vous attendez plusieurs mois avant d’avoir
les statuts, le capital requis reste très élevé… De plus en Chine, il existe
une limitation en termes d’employés étrangers et les aspects fiscaux s’avèrent
compliqués à prendre en compte. INS devient donc l’interface entre le siège
social à l’étranger et leur personnel en Chine. Au final c’est très important
car une société sans gestion RH est une société vouée à l’échec ! Les
entreprises sont constituées par des personnes et tout repose sur elles !

Pourquoi
avoir choisi la Chine ?

La Chine est devenue cette année la première
puissance économique mondiale devant les USA. Il y a 10 ans, elle affichait un
taux de croissance annuel ininterrompu de 10%. La Chine est devenue la
destination qui fait rêver les investisseurs. J’ai toujours pensé que pour
comprendre le présent, il est nécessaire de connaître le passé. Aujourd’hui,
nous avons tous grandi dans des pays mûrs et sécurisés, avec des systèmes
sociaux qui nous permettent d’avoir des privilèges que nos parents ou
grands-parents n’avaient pas. Si jamais nous avions l’opportunité de revenir en
arrière afin de savoir comment tout cela a été rendu possible, qui refuserait
cette offre ? C’est comme cela que je me sens en Chine. Nous avons la chance
énorme d’observer chaque étape de l’évolution de ce pays qui a auparavant connu
de grandes difficultés et qui est pourtant devenu aujourd’hui l’acteur majeur
au niveau international.

Quelles
ont été les principales difficultés rencontrées à votre arrivée dans ce pays ?

Arriver en Chine, même en parlant la langue, a
toujours constitué un défi étant donné que les différences avec les pays
occidentaux demeurent énormes. La culture, l’environnement politique, la
société, la façon de faire du business étaient bien éloignés ce que j’avais
vécu auparavant. Il s’agissait d’un vrai challenge, très intéressant et
enrichissant.

Quels
conseils donneriez-vous à tous les jeunes entrepreneurs désireux de tenter leur
chance au sein de l’Empire du Milieu ?

La Chine est un marché tellement complexe et
stimulant que si jamais vous y rencontrez le succès, vous serez ensuite capable
de faire du business dans n’importe quel pays du monde ! Ce pays vous offre le
meilleur test que vous puissiez réaliser dans votre vie.

Comment
envisagez-vous le futur de votre société ?

Aujourd’hui, la Chine évolue très vite et il faut
donc s’adapter sans perdre la vision que l’on veut donner à l’entreprise.
J’observe que beaucoup de sociétés présentes sur le territoire chinois se
diversifient dans leurs services afin de pouvoir conquérir plus de clients et
gagner plus d’argent. Cependant, le fait de se diversifier implique d’aller
dans de nombreuses directions et donc de perdre une certaine vision de la
société. INS ne fera jamais cette erreur. Nous sommes nés comme une société RH
et tous les services que nous fournirons resteront toujours dans cette optique.
Nous sommes dédiés à simplifier la vie de nos Consultants et aider nos Clients
à se développer en gérant leur équipe locale. INS est très impliquée dans
l’industrie agroalimentaire et celle du gaz/pétrole. Notre intention est
d’implémenter le même modèle de business pour le reste des secteurs industriels
comme l’aéronautique, les télécoms, le nucléaire, les énergies, le médical…. Se
développer dans d’autres villes comme Honk-Kong, Taiwan et Pékin reste aussi
une vision possible mais toujours avec une stratégie bien réfléchie.

Pensez-vous
que la Chine va continuer d’attirer autant d’entrepreneurs ?

La Chine attirera toujours des investissements car
les chinois représentent 1/5 de la population mondiale ! 200 millions de
chinois possèdent le même pouvoir d’achat que chez nous en Europe, et 15
millions ont une richesse colossale dépassant les plus grosses fortunes
d’Europe ! C’est dire ! Et le milliard de chinois qui reste est en train
d’arriver à ces niveaux-là de fortune très rapidement… Il y a encore tout à
faire et c’est maintenant qu’il faut s’y rendre !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page