Start-Up

L’entrepreneur infirmier qui innove dans l’aide à domicile, interview de Loïc Angemont

Infirmier de formation et ancien rugbyman de haut niveau, Loïc Angemont a lancé Ozéné, une société d’aide à domicile permettant à des personnes atteintes de pathologies lourdes de recevoir des soins chez elles.

Diplômé de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) de Longjumeau en 2008, Loïc Angemont exerce dans les services de réanimation et d’urgence des grands hôpitaux parisiens jusqu’à fin 2012. « Après cinq ans d’expérience solide dans mon domaine, l’envie d’entreprendre m’est venue. J’ai remarqué que beaucoup de patients atteints de pathologies lourdes aspiraient à recevoir leurs soins de chez eux au lieu de devoir tout le temps se déplacer à l’hôpital. Il fallait faire quelque chose » raconte l’entrepreneur du haut de ses 28 printemps. Selon lui, peu d’agences d’aide à domicile ont les compétences pour prendre en charge ce type de personnes. C’est pour répondre à ce besoin qu’il fonde la SARL Ozéné en 2013. 

« J’ai financé le lancement de mon entreprise grâce à mes économies issues des heures supplémentaires effectuées lorsque je travaillais à l’hôpital » explique cet ancien rugbyman de haut niveau, qui assure avoir appris l’esprit de « leadership » lorsqu’il était capitaine d’équipe. En 2013, Loïc Angemont commence l’aventure tout seul. Il jongle entre la partie gestion de la société et les prestations d’aide à domicile sur le terrain. « Cela m’a demandé beaucoup de courage et d’énergie, mais c’était le prix à payer pour constituer une base de trésorerie » se souvient-il. 

Rapidement, l’infirmier passe à la deuxième étape et embauche ses premiers collaborateurs au bout du 2ème semestre 2013. « J’attache une importance capitale aux qualités humaines et professionnelles des aides-soignants et je suis très sélectif. La principale difficulté que j’ai rencontrée a été de trouver les personnes en adéquation parfaite avec les valeurs d’Ozéné. »

Aujourd’hui, son entreprise compte 20 salariés dont 18 aides-soignants. Ozéné est rentable et propose ses services dans tout le nord de l’Essonne (91). Son business model repose sur les recettes issues des prestations délivrées. Loïc Angemont confie : « De plus en plus de médecins et d’infirmiers des hôpitaux locaux nous recommandent. Nous sommes en quelque sorte devenus un pont entre les établissements de santé et le domicile des patients souffrant de handicaps ou de pathologies lourdes mais qui ne nécessitent pas une hospitalisation permanente. »

En mai 2016, une deuxième agence va ouvrir à Gif-sur-Yvette et dans les cinq ans à venir, Loic Angemont espère en inaugurer d’autres à travers toute l’Île-de-France. Mais il prévient : « Peu importe le nombre de structures et de collaborateurs, je m’efforcerai de conserver un management de proximité. Je mets un point d’orgue à valoriser au maximum mes équipes car il s’agit d’un métier difficile. » Et le fondateur d’Ozéné de conclure en partageant sa clé pour réussir dans l’entrepreneuriat : « Il faut savoir cultiver le doute, ne rien considérer comme acquis. Cela permet de ne pas tomber dans l’autosatisfaction et de progresser dans son projet. » 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page