Start-Up

L’entrepreneur qui dope votre business, Alain Muleris

Alain Muleris, a fait du commercial sa passion et créé son entreprise autour de cette profession. Interview d’un dirigeant qui ne manque pas de vitamines. 

Quel est votre parcours (estudiantin, professionnel et personnel) avant la création de votre entreprise ?

La vie active a été de suite une véritable délivrance. Après une scolarité assez terne, j’ai effectué une maîtrise d’économie à la Sorbonne. Outre la culture générale liée à cet enseignement, j’ai essentiellement appris à m’organiser dans mon travail. La vie active m’a réservé, quant à elle, de nombreuses excellentes surprises. Mon premier « boulot », livreur de logiciels pour financer mes soirées étudiantes du samedi, m’a permis de rencontrer 2 entrepreneurs qui ont eu une influence cruciale. Je suis resté 12 ans dans l’entreprise et j’y ai découvert l’histoire et la vie d’une start-up. J’ai assumé la fonction de directeur commercial France, bâti le réseau de distribution et fait référencer les softs au sein d’enseignes prestigieuses. J’ai managé avec envie et énergie une équipe d’une dizaine de commerciaux. Après plusieurs expériences en tant que Directeur Commercial dans divers secteurs, j’ai décidé de créer Vitamine V. 

Quand avez-vous créé votre propre entreprise ? Dans quel secteur ? Et surtout pourquoi (anecdote, déclic) ?

Je lance VITAMINE V, la vente efficace, en janvier 2013. Le constat est simple : j’aime la vente et je constate une réelle carence de professionnalisation des commerciaux. Je décide de former et d’accompagner celles et ceux qui sont amenés à vendre qu’ils soient commerciaux ou dirigeants. Mes deux particularités tiennent au fait de mon expérience de directeur commercial sur plusieurs marchés. Je suis parfaitement légitime pour transmettre savoirs et techniques de vente car je connais la vie de commercial. Ensuite je m’intéresse réellement à mes clients, celles et ceux qui me font confiance pour développer leur activité. Je décide donc d’accompagner commercialement avec appétence et éthique.

Au sein de Vitamine V, j’aide mes clients à trouver leurs clients. J’ai cette chance d’avoir fait de ma passion, mon métier. Depuis plus de 20 ans en tant que commercial puis directeur commercial, je développe mes compétences professionnelles en vente. Je mets maintenant mon expertise au profit de mes clients pour accroître leur performance commerciale.

Pouvez-vous me donner les chiffres de votre entreprise (date de création, nombre de salarié, chiffre d’affaires…) ?

Je travaille seul au sein de Vitamine V. Je fais néanmoins appel à d’autres consultants formateurs pour pouvoir traiter ensemble des dossiers de plus grande envergure. Je travaille mon réseau et je m’intéresse aussi à ce que font les autres.

Que représente l’entrepreneuriat pour vous ?

L’entrepreneuriat, c’est « gonflé ».(rires)  Il s’agit d’être ambitieux, d’avoir un but et de vouloir réussir. La réussite ne vient pas seule. Il s’agit de saisir des opportunités et/ou de prendre tous les risques. Entreprendre, c’est savoir prendre des décisions, se remettre en cause, assumer sa posture. C’est aussi travailler à des rythmes différents d’une semaine à l’autre. C’est aimer ce qu’on fait et ce qu’on produit. C’est également une certaine forme de liberté et être à l’écoute des signes du marché. C’est enfin beaucoup de travail car je fais tout, même s’il m’arrive évidement d’aller chercher des compétences externes. 

Quelles ont été les principales difficultés rencontrées ? Et inversement les principales satisfactions ?

J’ai appris que l’expérimentation est capitale. Avant de démarrer, j’ai effectué une formation commerciale de test d’une demi-journée en conviant des entrepreneurs à y assister et me faire un retour. Il s’agissait de créer un pilote, une sorte d’épisode zéro. Leurs remarques pertinentes m’ont permis de constituer mon offre et de partir dans la bonne direction (encore merci à eux !). 

Une difficulté rencontrée a été – un moment – d’être confronté à mes propres croyances. J’ai ainsi cru ne pas être capable d’effectuer des formations chez des grands comptes. J’ai néanmoins su saisir une opportunité pour animer des sessions de formation chez un grand compte. Les participants ont été très satisfaits. Cette expérimentation m’a permis de lever mes freins et de constater que les grands comptes appréciaient mon type d’animation, changeaient leur comportement commercial et que les résultats étaient bien au rendez-vous. Maintenant j’affectionne particulièrement travailler avec des grandes entreprises. 

Comment vous êtes-vous financé ?

Je n’ai pas fait appel à un financement extérieur.

Comment conciliez-vous vie professionnelle et vie personnelle ?

Ces 2 aspects de ma vie cohabitent harmonieusement. J’alterne des périodes professionnelles très actives avec des phases me permettant de prendre du recul. Comme ma vie professionnelle me plaît et que j’y prends beaucoup de plaisir, cela se ressent évidement dans ma  vie personnelle car elles sont heureusement étroitement imbriquées.

Avez-vous une anecdote à partager ?

J’ai démarré mon activité sous la dénomination Alain Muleris Consultant (j’ai encore mes 1ères cartes de visite), et je n’aimais pas du tout ce nom professionnel. Après quelques mois d’activité, j’ai demandé à mes clients ce qu’ils avaient apprécié pendant les formations. Une grande majorité de mes clients mentionnait le fait de ressortir de ces sessions « regonflés », avec un maximum d’énergie, prêt à aller vendre. A la suite d’un brainstorming avec un ami, le nom VITAMINE V est né. Je suis très content de ce nom qui qualifie bien mon travail et une partie de mon apport. De plus, il est manifestement facilement mémorisable.

Quel conseil donneriez-vous à un entrepreneur qui se lance pour réussir ?

Je donnerai un conseil uniquement à celui qui a envie de le lire J… et de ne pas le suivre. C’est très simple : y croire et expérimenter. Y croire car il faut avoir une bonne dose de confiance en soi pour ne pas se laisser détourner de son objectif. Expérimenter car cela évite bien des erreurs et cela fait gagner un temps et une énergie précieuse.

Quelles sont les perspectives d’avenir pour votre entreprise ? Pensez-vous vous développer à l’international ? Pensez-vous à effectuer des levées de fonds ?

Je développe actuellement Vitamine V sur 2 axes clairs et définis qui ont fait leurs preuves : 

  • L’accompagnement commercial de dirigeants et notamment au sein des cabinets d’avocats. Je compte développer le coaching commercial sur cette cible particulière qui en a besoin et que j’apprécie particulièrement.
  • La formation vente au sein de grands comptes. Je compte développer les formations commerciales avec ce type de clients, et ce quel que soit le marché en apportant une touche différenciante. 

Aujourd’hui comment fais-tu pour développer ton réseau ?

Je cherche, je teste et je bouge sans cesse. Je développe mon réseau physique en étant membre actif dans certains réseaux (ex : Club Dynamique). Après avoir été membre du CJD  (centre des jeunes dirigeants à Paris pendant 5 ans), j’ai compris que le réseau était essentiel pour développer une activité et rencontrer les bonnes personnes. Je développe également mon réseau au travers LinkedIn que j’utilise quotidiennement. Il me permet d’entrer facilement en contact avec des professionnels que j’ai ciblés. Dans les 2 cas, réseau physique et réseau digital, cela permet aussi à des professionnels en recherche d’expert de me trouver et faire appel à mes services !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page