GérerGestionLes difficultés

Economiser oui, mais sur quoi ?

Quand il pense réduction des coûts, le dirigeant a tendance à se focaliser sur les achats liés à sa production. Or, les achats hors-production représentent les postes de dépenses qui sont stratégiquement les plus intéressants à optimiser.

Lorsqu’un dirigeant entreprend une action de réduction des coûts pour son entreprise, il a tendance à ne s’intéresser qu’aux masses les plus importantes, représentées par les achats stratégiques.

L’optimisation de ces achats présente de forts potentiels d’économies mais nécessite généralement un fort investissement en ressources. De plus, ces projets d’optimisation impliquent un certain délai de mise en œuvre et bien souvent de sensibles impacts organisationnels. Les achats non stratégiques présentent quant à eux des budgets relativement plus faibles mais avec de forts taux d’économies potentielles. De même, ils vont être moins consommateurs de ressources, engendrer moins d’impacts organisationnels et pouvoir générer des économies plus rapidement. L’enjeu consiste à identifier parmi toutes les catégories de dépenses celles qui présentent le plus de potentiel.

Les télécoms

Le marché des télécoms évolue constamment avec des renouvellements d’offres très rapides, l’entrée de nouveaux acteurs et une tarification très opaque. Les offres difficilement comparables des différents opérateurs, l’évolution des usages des clients et l’impact des nouvelles technologies autorisent de substantielles optimisations dès lors que l’on arrive à retenir l’offre de service qui correspond le mieux à ses besoins.

Les assurances

Poste de dépenses qui nécessite d’être régulièrement remis en question, ne serait-ce que pour ajuster sa couverture suite à l’évolution mécanique des risques encourus par l’entreprise. La présence de nombreux intermédiaires dont l’appétence varie et ayant accès à des conditions différentes, peut présenter de belles opportunités d’optimisation. De plus l’entreprise peut agir sur ses primes d’assurances, notamment en réalisant un travail de prévention pour diminuer la sinistralité, et ce, plus particulièrement sur la partie dommages sur biens et sur l’assurance de la flotte de véhicules.

Les transports

Le marché du transport se caractérise par de nombreux segments (rail, route, maritime, …), de nombreux fournisseurs, une multitude de services, des coûts induits qui fluctuent comme le gasoil, tous les ingrédients nécessaires pour de fortes disparités de prix et de prestations. Le choix du ou des meilleurs prestataires permet d’optimiser les coûts mais aussi d’apporter de la valeur supplémentaire au client par la mise à disposition de moyens physiques (stockage …), organisationnels (outils et méthodes picking …) informatiques et de communication.

Les autres catégories

De nombreuses autres catégories de frais généraux présentent, elles aussi, de solides potentiels d’économies, on peut notamment citer, les emballages, les impressions, le traitement des déchets, les frais bancaires… Pour sélectionner les catégories de dépenses à prioriser il est conseillé, tout d’abord, d’analyser les potentiels de gains de chaque catégorie en les rapportant aux investissements nécessaires à la mise en œuvre du projet.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer