GérerGestion du temps et du stressManagement

Construire et utiliser un arbre de décision, outil stratégique

Les décisions font partie inhérentes de la fonction du dirigeant. Elles demandent à être prises en tenant compte de nombreux facteurs aussi bien internes qu’externes à l’entreprise mais doivent être aussi prises en fonction des circonstances, du contexte…
Pour faciliter la prise de décision, l’arbre ou les arbres de décision sont des outils incontournables, un appui à la stratégie incontestable. Savoir les utiliser peut permettre de déjouer les obstacles qui se dressent dans la vie de l’entreprise.

Un arbre de décision, Kesako ?

Un arbre de décision est un schéma qui présentent des idées ou des résultats possibles pour une série de choix interconnectés. Ainsi un dirigeant ou manager peut sélectionner différentes actions possibles par exemple pour organiser les gestes barrières au sein de son entreprise. L’arbre de décision peut servir d’appui à un brainstorming et même générer un algorithme qui détermine le meilleur choix de manière très précise.

Un arbre de décision commence généralement par ce que l’on appelle un nœud d’où découlent plusieurs résultats possibles. Chacun de ces résultats mène à d’autres nœuds, d’où émanent d’autres possibilités ou probabilités. Le schéma ainsi obtenu rappelle la forme d’un arbre.

  • La racine (le premier nœud) : c’est l’origine de notre réflexion ou de notre question. Le Nœud racine (l’accès à l’arbre se fait par ce nœud), c’est le pourquoi on fait un arbre de décision. La racine c’est la prise de décision à laquelle on est confronté. C’est la question principale à laquelle on cherche à répondre. 

Comment organiser le travail dans cette période de pandémie ?

  • Les branches dites porteuses : c’est les nœuds des possibilités, des probabilités. Les branches porteuses représentent nos choix ou idées ou options. 

Comment organiser le travail dans cette période de pandémie ?

2 branches porteuses par exemple

  1. Le télétravail
  2. Les horaires décalés
  • Les sous-branches : Les sous-branches sont des extensions de branches et sont des choix qui e découlent.

Comment organiser le travail dans cette période de pandémie ?

2 branches porteuses

  1. Le télétravail
  2. Les horaires décalés

Les sous-branches

  1. Le télétravail alterné
  2. Le télétravail à temps complet
  3. Les horaires décalés pour quel poste
  4. Les tranches horaires

Etc.

La définition d’un arbre de décision

Il n’est jamais facile de prendre une décision dans une situation difficile. En un sens, décider s’avère être dans la majorité des cas stressant : le dirigeant est souvent confronté au doute et sous l’emprise du doute décider nécessite parfois un temps de réflexion considérable.
Si la prise de décision peut être angoissante, un arbre de décision peut l’aider dans sa démarche. Ce dispositif d’aide à la prise de décision, lui permet d’appréhender des solutions probables. Sa forme complexe représentée sous l’allure d’un arbre fait apparaître toutes les perspectives possibles résultant de chaque prise de décision au bout de chaque feuille ou branche. Il peut s’utiliser dans différents secteurs d’activités, comme la sécurité, la médecine ou autres, un arbre de décision est lisible et rapide à exécuter. Dans son principe, l’arbre de décision n’est pas difficile à créer c’est la raison pour laquelle nombre de dirigeants en ont fait leur outil de base à la stratégie.

La construction d’un arbre de décision

La prise de décision ne doit pas être prise à la légère, car elle joue un rôle capital dans l’entreprise. Et savoir prendre une décision, ça se construit. Il faut être capable de mieux évaluer toutes les éventualités à chaque prise de décision, pour différencier les bonnes des mauvaises décisions.

Un arbre de décision doit se construire de façon judicieuse. Souvent déjà programmable dans un logiciel adéquat, un arbre de décision demande une combinaison de variable, pour mieux appréhender une prise de décision. Il doit comprendre les différentes éventualités possibles, à chaque décision à prendre. Le côté négatif et positif d’une décision doit aussi être mentionné dans un arbre de décision, pour faciliter le choix, mais également, pour amortir les risques.
A savoir comme pour les arbres sans la nature il est nécessaire de les élaguer aussi savoir élaguer. Elaguer consiste à supprimer des branches peu significatives pour la prise de décision.

L’utilisation d’un arbre de décision

Décider au moment opportun n’est guère aisé. La conscience du temps est un facteur essentiel.
La prise de décision doit se prendre de façon stratégique. Bien utiliser l’arbre pour être efficace, être capable de classer les différentes perspectives bien en ordre et de façon éthique. Avant de passer à l’acte, étudier de manière théorique chaque décision possible pour ne pas faire d’erreur. L’utilisation de l’arbre de décision demande de la logique. Soyez ingénieux et évaluez chaque décision tactiquement et rationnellement.
Il faut donc avoir une certaine maîtrise, pour mieux exploiter un arbre de décision. Cependant, ce n’est qu’un simple outil, pour vous aider à prendre une décision. Ne vous laissez pas guider par l’arbre de décision, c’est plutôt à vous, de l’utiliser à votre profit. Ayez un raisonnement, et fiez-vous à votre instinct, et utilisez cet outil pour compléter votre capacité naturelle à décider !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer