ConseilsGérerManagementRuptures

6 conseils pour bien gérer le départ d’un collaborateur

Voir si l’herbe est plus verte ailleurs, fait partie du départ mais aussi de l’arrivée de nouveaux collaborateurs. Un salarié part et un autre arrive. Cette situation fait partie du quotidien des entreprises peu importe le secteur d’activité. Mais il existe une difficulté majeure qui est celle de perdre des clients en même temps qu’un de vos collaborateurs. Pour Erwann Rozier, cofondateur de Fly The Nest : « Une rupture conventionnelle, c’est comme une rupture amoureuse ». Ce n’est pas toujours facile et peut s’avérer même difficile ! Voici 6 conseils pour bien gérer le départ d’un salarié ou collaborateur.

Accepter le départ

Ne rejetez pas l’envie de partir d’un de vos salariés. Chercher à le retenir à tout prix n’apportera rien, ni pour vous, ni pour lui. Accepter qu’il s’en aille peut vous faire gagner du temps au lieu de le perdre à parlementer. Un départ peut même se révéler une opportunité pour l’entreprise dans le futur. Vous devez bien cerner les motifs de son départ. Ils vous en dira certains mais peuvent en occulter d’autres qui auraient pu vous servir dans le recrutement de son remplaçant.

Qui sait, il part maintenant, mais il peut toujours revenir demain et  peut-être, avec encore plus d’expérience ! Vous pourriez également tomber sur la perle rare. Dans le même temps, vous lui montrez que vous comprenez qu’il puisse vouloir changer, votre bienveillance et que vous restez à l’écoute. Prenez sur vous et faites tout pour que le départ se passe bien.

Regrouper les informations

Le départ d’une personne ne doit rien changer à la situation actuelle de l’entreprise. La satisfaction des clients reste la priorité. Lorsqu’un collaborateur part, les informations sur les clients dont il avait la charge doivent être conservées. Organiser un business review avec lui reste primordial. Revoyez tous les éléments ensemble pour ne rien perdre et être prêt à reprendre tout de suite. Vous devez être attentif à chaque détail.

Préparer la passation

Faites le point avec la personne qui remplace votre salarié. Mettez-la au courant des informations de son prédécesseur sur les clients ou son rôle. Dans l’idéal, il faudrait organiser une rencontre entre le nouveau venu et son prédécesseur. Ils pourront échanger en direct de façon plus efficace. Vous pouvez aussi préparer les entretiens. Cet exercice vous permet de voir à quelles difficultés il sera confronté.

Valoriser le successeur

Le client va être au centre de vos préoccupations et vous devez devancer l’information auprès des clients et demander au collaborateur d’agir avec loyauté, ce qui s’avère difficile s’il part en conflit avec vous. Faites comprendre à votre salarié partant qu’il ne faut pas annoncer n’importe comment son départ. Son rôle sera de rassurer vos prospects. Le client attend une continuité de la part de son nouvel interlocuteur. Il doit garantir que son remplaçant va être du même niveau et apportera de la valeur ajoutée. L’objectif : rassurer le client tout en restant professionnel. L’acceptation du changement apparaît plus facile. La façon commune de l’annoncer se tient à la fin d’un entretien commercial classique. Il annonce son départ (pour dans un mois par exemple), et présente son successeur en précisant qu’il a travaillé avec lui sur les enjeux du consommateur… Le moment choisi varie suivant la personne. Tout dépend de son potentiel et de la stratégie commerciale que vous visez (est-ce un client prioritaire ? Faut-il le fidéliser en priorité ?). Quoiqu’il arrive, il ne faut pas l’annoncer trop tôt. Avant de le faire, soyez sûr de pouvoir lui assurer une visibilité sur la suite et la garantie du même résultat. Le client doit être conscient du travail que vous réalisez en interne. N’hésitez pas à organiser une nouvelle fois un rendez-vous à trois avec lui pour le rassurer. Veillez bien à ce que TOUT le monde soit averti du changement. N’oubliez personne en chemin !

Ne laisser pas de problème non résolu

Dans le cas où votre salarié part tout de même dans de mauvaises conditions, ou encore qu’il a un contentieux avec un prospect, il convient de faire quelque chose. Evitez à tout prix de ne rien faire au risque d’envenimer la situation. Assurez-vous que la personne qui s’en va n’a pas sous-estimé un problème, voire laissé de côté un problème. N’étant plus concernée, elle ne s’inquiète pas, et les possibles difficultés se transfèrent au nouveau venu.

Gérer la transition de poste sur la durée

Ne vous contentez pas d’assurer uniquement le moment de la passation. Vérifiez que tout se passe correctement sur le long terme ! Vous pouvez mettre en place un système de parrainage pour aider et soutenir le nouveau. Bien l’accompagner le mettra en confiance et le rendra plus efficace. Veillez également à bien préparer pour son premier rendez-vous avec un client. Cette rencontre demeure le moment crucial où il doit gagner sa confiance. Arriver avec des propositions nouvelles peut s’avérer une bonne entrée en matière. Dans l’hypothèse où le nouvel arrivant reprend un dossier tendu, le mieux reste de l’inciter à jouer profil bas et qu’il demeure à l’écoute du prospect pour repartir sur des bonnes bases.

Bien gérer le départ d’un collaborateur permet de mieux anticiper la reprise de son successeur.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page