Management

9 conseils pour bien coacher votre équipe

Coacher, coaching, de mots à la mode. Coacher une équipe demande une véritable expertise. Pour fédérer ses équipes en même temps que s’occuper des finances, de la gestion… est particulièrement ardu. Coacher une équipe dans une période où tous les indicateurs sont remis en cause par des circonstances extérieures comme par exemple la seule épidémie du coronavirus ou par les incidents climatiques donnent du fil à retordre aux dirigeants et managers car elles suscitent une incertitude qui est souvent paralysante.

Déjà adopté par beaucoup de sociétés, le coaching connaît un succès considérable. Toutefois, il y a quelques règles à suivre pour être un bon coach.

Coacher, c’est du temps et de l’énergie

Coacher une équipe nécessite du temps et de l’énergie. Si vous avez un emploi du temps surchargé, en dépit du coaching, ne vous impliquez pas dans cette mission car vous pourriez obtenir le résultat contraire. Trouvez un collaborateur, qui aura le rôle d’intermédiaire entre vous et votre équipe. Votre choix doit s’orienter de préférence vers une personne sociable, qui pourra être votre allié.

Coacher, c’est avoir conscience du temps

Pour progresser, vous devez réserver du temps pour communiquer avec vos collaborateurs. Cela dit, il faut savoir évaluer toutes les situations. En cas de crise, il suffit d’avoir une bonne gestion face au problème et avoir bien cerné tous les tenants et les aboutissants pour ne pas trouver face à une remise en question de votre stratégie qui serait délétère, avant de réunir son équipe.

Coacher, c’est savoir écouter

Restez en contact permanent avec vos collaborateurs pour les mettre en confiance. Soyez à leur écoute, sans vous laisser tromper par vous-même. Votre disposition à les écouter se doit d’être réelle et efficace car les collaborateurs ne sont pas dupes et perçoivent tut comportement de façade.

Coacher, c’est ne pas imposer 

Chaque équipe a son propre mode de fonctionnement. Pour un bon coaching, il est primordial d’éviter de projeter votre propre parcours. Ne les obligez pas à adopter votre mode de fonctionnement, focalisez-vous plutôt sur leurs propres ressources face aux problèmes.

Coacher, c’est écarter tout jugement 

Faites attention à votre conduite vis-à-vis de vos salariés. Montrez de l’intérêt à votre équipe, pour les faire progresser et les encourager. Ne montrez pas à votre collaborateur votre crainte, au contraire, apportez-lui assez de reconnaissance, pour le faire avancer et évoluer et vous pourrez constater qu’il dépassera ses capacités habituelles.

Coacher, c’est adopter le feed-back

Adopter le feed-back qui consiste à encourager les comportements efficaces et à dissuader d’autres, le concept sert à maintenir la motivation. Quand le travail de votre salarié est bien fait, récompensez-le, pour le conduire à suivre la même voie. Dans le cas contraire, lorsque la tâche est insatisfaisante, il faut dialoguer pour trouver des solutions. Le dialogue est porteur de réussite.

Coacher, c’est d’abord respecter

Se faire respecter est une chose, et manager une équipe en est une autre. Sortez de votre esprit le concept du management directif et distancé. S’il est vrai qu’il faut avoir une certaine distance avec ses employés pour avoir du respect, il faut tout de même avoir un peu d’empathie envers vos salariés, sans trop se familiariser, pour se mettre en position de leader efficace et donc les respecter avant toute chose.

Coacher, c’est être exemplaire 

Être un bon entrepreneur, c’est montrer un bon exemple à ses employés. Soyez un modèle pour votre équipe, pour les faire avancer. Durant la prise d’une décision, soyez strict et professionnel. Évitez de prendre une décision à la fois arbitraire et changeante, car un tel comportement peut nuire à la stabilité de votre équipe et donc écarter les émotions parasites.

Coacher, c’est s’adapter 

Pour maintenir en place une équipe, il faut être flexible. Adaptez-vous à chaque procédé de vos collaborateurs, encadrez ceux qui on en besoin, et encourager les plus compétents. Néanmoins, pour vous informer, vous devez faire un contrôle systématique de chacun de vos collaborateurs. Dans le coaching d’une équipe, il est judicieux d’aider au mieux ses collaborateurs, à pouvoir voler de leurs propres ailes. Soyez à l’écoute, et montrez-leur votre savoir-faire, sans leur imposer votre propre technique.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer