BusinessDévelopperPays

Comment s’implanter aux USA ?

Beaucoup de français sont aujourd’hui tentés de créer leur société aux
Etats-Unis. Mais le marché du travail et les tendances américaines restent différents
des autres pays. L’implantation d’une société aux USA demande réflexion et
analyse. Alors comment procéder ?

Le marché du travail
américain

Vous êtes décidé à implanter votre société aux USA. Il convient avant tout
de connaître le marché américain. Pour cela, posez-vous les bonnes questions :
quels produits développer ? Avec qui ? Comment ?

Grâce aux chambres de commerce et d’industrie françaises à l’étranger, vous
pourrez trouver des idées et étudier votre projet d’entreprise aux USA. Il faut
noter que ce pays demeure la première puissance économique mondiale. Considéré
comme étant à la pointe de la technologie, il met l’accent sur l’innovation en
matière d’entreprise et occupe la première place mondiale concernant la
production industrielle, les importations, les services, la production
d’électricité, le transport aérien et les investissements à l’étranger.

Les formalités
administratives

La création d’une entreprise est plus facile aux Etats-Unis qu’en France.
Il existe principalement 4 types de sociétés :

* La Corporation générale (C Corporation en anglais). Il s’agit
du type de société le plus répandu aux Etats-Unis. Il concerne à la fois les
moyennes et grandes entreprises. C’est l’équivalent de la « SA » en France. Son
nombre d’actionnaire reste illimité et il n’y a aucune obligation pour les
administrateurs d’être citoyen américain.

* La Corporation S (S Corporation en anglais). Cette forme de
société protège les biens des actionnaires. Contrairement à la C Corporation,
la citoyenneté américaine est indispensable et le nombre d’actionnaires demeure
limité à 100.

* La Compagnie à Responsabilité Limitée (Limited Liability Company
ou LLC en anglais)
. Ce type d’entreprise, très proche de la SARL française,
bénéficie d’une absence de taxation au niveau de la société elle-même. Cette
taxation se fera au niveau de ses associés. Les profits et pertes de la LLC
sont attribués directement à ses membres, dont le nombre est illimité. Il n’y a
pas obligation pour ses directeurs d’être citoyen américain.

La Partnership. Il s’agit d’une forme de société qui permet
d’associer deux ou plusieurs personnes dans le but d’exercer des activités à
but lucratif. Chaque membre dispose des mêmes droits dans la gestion de
l’entreprise. Elle se révèle proche de la SNC française.

Afin d’obtenir un numéro d’employeur (Employer Identification Number en
anglais) indispensable au lancement de votre activité, il vous faudra contacter
l’IRS (Internal Revenue Service) qui représente l’agence gouvernementale
récoltant les impôts. Après avoir choisi le nom de votre société, il est
important de faire une démarche afin de déposer la marque auprès de l’OMPI,
l’organisme en charge des dépôts de marque aux Etats-Unis.

Exemples de français
ayant réussi aux usa

De nombreux français ont brillamment réussi aux Etats-Unis. Par exemple, le
célèbre coiffeur Frédéric Fekkai, né en 1958 à Aix-en-Provence, est parti
s’installer aux USA à l’âge de 21 ans. Il possède aujourd’hui 2 grands salons
de coiffure à New York et à Los Angeles. Il a créé de nombreux modèles de
coiffures pour stars comme Kim Basinger ou Claudia Schiffer.

Prenons également le cas de Daniel Boulud, ce lyonnais né en 1955 parti
s’installer à New York comme chef cuisinier. Aujourd’hui, il est considéré
comme un des meilleurs chefs du pays et possède de nombreux restaurants à
Miami, New York, Las Vega, Palm Beach. En 2012, ce chef cuisinier a ouvert un
nouveau restaurant prestigieux à Montréal : le Ritz-Carlton.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page