Le site internetLes outils commerciauxVente

Avis Dropshipping : Un business qui va vous rendre riche ?

Le dropshipping fait polémique depuis quelque temps et vous avez sûrement déjà dû en entendre parler. Certains gourous vendeurs de rêves prônent ce business comme une activité pour gagner de l’argent facilement et, de l’autre côté, certains médias le présentent comme une arnaque de grande ampleur !

Pourtant, cette technique est utilisée depuis longtemps et dans de nombreux domaines, sans que nous en soyons réellement conscients. 

Voici un article qui vous explique en détails le business du dropshipping et la raison pour laquelle celui-ci se retrouve face à des polémiques diverses et variées.

Rappel sur le dropshipping

Le dropshipping consiste à créer un site e-commerce pour vendre des produits appartenant à des fournisseurs et grossistes. Ce sont ces mêmes fournisseurs qui vont s’occuper de la gestion du stock et de la livraison. 

Son avantage réside dans le fait que vous ne vous occupez pas de la logistique ou de la production et que vous vendez en temps réel leurs produits. Dès que vous réalisez une vente, vous achetez le produit chez votre partenaire. Vous récupérez ensuite une marge sur chaque vente réalisée.

Vous êtes ainsi un intermédiaire entre le client et le fournisseur ! Vous vous contentez d’indiquer aux fournisseurs les coordonnées de livraison du client final lorsqu’une commande est validée sur votre boutique. 

Vous êtes en quelque sorte une vitrine du fournisseur. 

Autrement dit, il s’agit du principe basique de l’achat / revente, mais sans vous exposer au risque de constituer des stocks comme le font les grossistes. 

Le dropshipping est une technique de vente utilisée notamment par les émissions de téléachat ou encore sur des sites populaires comme Amazon ou Ebay.

Pourquoi certains parlent d’une « arnaque » ?

Dans les faits, si le dropshipping est considéré comme une arnaque, c’est avant tout parce que certains dropshippers ne sont pas consciencieux dans la sélection de leurs fournisseurs. 

Certains vendent des produits de mauvaise qualité, des produits non-conformes à la commande, voire pire des articles contrefaits et avec des délais parfois jugés abusifs. 

Le principe même du dropshipping, qui consiste à revendre des produits pour ensuite les acheter à vos fournisseurs avec un prix plus bas afin de récupérer une marge, est utilisé par de nombreuses enseignes au quotidien. Vous n’avez qu’à voir les grandes surfaces !

Alors qu’est-ce qu’un bon dropshipper ?

Pour bien comprendre l’enjeu, il faut comprendre qu’un bon dropshipper doit avant tout respecter certains préalables s’il ne souhaite pas que sa réputation se ternisse. 

L’idée est de mettre en place un “dropshipping éthique”.

1. Un dropshipper qui teste la qualité de ses produits

D’abord, il s’agit de tester la qualité des produits que vous vendez. Vous pourrez ainsi sélectionner les fournisseurs qui vendent des produits de qualité et ne pas faire appel à ceux qui ne respectent pas les commandes ou mentent sur les descriptifs.

2. Un dropshipper qui trouve des fournisseurs en France ou en Europe

Ensuite, il reste recommandé de faire appel à des fournisseurs qui se situent en France ou en Europe pour vous assurer de la conformité des produits, que le SAV soit réactif, que les délais de livraison soient raisonnables et, ainsi, limiter les risques de retour en raison d’une marchandise défectueuse ou non conforme.

C’est d’ailleurs une vision que la solution Dropizi met en avant. Elle pousse les dropshippers à créer un business sur le long terme avec un branding intéressant, des produits de qualité et locaux, une marque qui se différencie, etc.

3. Un dropshipper qui revend les articles à des prix corrects

Pour ne pas ternir votre réputation, mieux vaut que vous revendiez vos articles à un prix correct, sans vous assurer une trop forte marge. 

Le but n’est pas de se gaver sur le dos de votre fournisseur en revendant les produits 60 fois le prix d’origine, mais plutôt de vendre davantage pendant plusieurs années ! Vous pouvez également négocier avec le fournisseur un volume sur une période donnée pour créer cette marge sans qu’elle n’impacte le prix.

À défaut, vous pourriez bien vite vous créer une mauvaise réputation sur le net. 

4. Un dropshipper qui propose une livraison rapide

Une autre bonne pratique consiste à convenir avec chaque fournisseur d’un délai de livraison ou de vous assurer de la rapidité et de qualité de celle-ci.

Aujourd’hui, les internautes sont habitués à recevoir les produits commandés sur Internet rapidement. Vous devez donc vous adapter face à ces habitudes de consommation.

5. Un dropshipper qui crée une marque autour de sa boutique

Enfin, dans la mesure du possible, il vous faudra créer une marque forte. Vous devez avoir votre propre identité, votre façon de communiquer, vos valeurs, etc.

Il reste également conseillé de se spécialiser dans une thématique bien précise afin d’être rapidement identifié par les clients comme une référence dans le domaine. 

Un bon dropshipper propose généralement des fiches produits détaillées afin d’informer le mieux possible ses différents visiteurs sur le produit concerné.

Le processus pour vous lancer dans le dropshipping

Pour mettre en place votre site, vous pouvez choisir n’importe quel fournisseur ! 

Rien ne vous empêche de négocier avec un site e-commerce français pour revendre leurs produits, vous rendre dans une boutique à proximité de chez vous ou vous déplacer directement chez un fournisseur français pour négocier avec lui. 

Afin de commencer votre activité en toute légalité, il vous faut un statut professionnel. Vous pouvez choisir d’adopter n’importe quel statut comme celui de micro-entrepreneur. Un simple numéro de Siret vous permet de débuter votre activité en ligne. 

Au démarrage, l’investissement reste très faible, car vous ne constituez pas de stocks même si certains budgets comme celui de l’achat du nom de domaine, des dépenses publicitaires et autres restent à prévoir. 

Au niveau de la création du site, une plateforme SaaS comme celle de Dropizi citée plus haut reste la plus adaptée. Autant au niveau du tarif que de la prise en main. Sans connaissance, les solutions comme WordPress ou Magento peuvent rapidement devenir complexes à gérer.

Les éléments à prendre en compte

Vous l’aurez compris, tout l’enjeu reste dans la visibilité que vous apportez à vos produits en ramenant du trafic qualifié.  

Vous devez optimiser le ROI de vos campagnes publicitaires en choisissant les bons mots-clés, afin d’attirer des prospects qui convertissent. Dans le dropshipping, Google Adwords ou encore Facebook Ads représentent souvent des alliés puissants, ainsi que les emailings ciblés.

La mise en place d’actions SEO peut également être très bénéfique à votre vision long-terme. 

La création d’une marque forte autour d’une thématique bien précise reste aussi l’un des grands enjeux. Même si beaucoup ont tendance à vouloir vendre le plus de produits possible, il est préconisé de se spécialiser afin de cibler un marché de niche et devenir le spécialiste d’un domaine précis. Le nombre de références peut parfois nuire à vos ventes, notamment si vous proposez un peu de tout, car il ne faut pas l’oublier : les clients peuvent se perdre.

Enfin, pensez à soigner le marketing de votre boutique e-commerce : parcours client, expérience utilisateur, nombre de clics, etc. 

Vous l’aurez compris, le dropshipping dont les médias parlent reposent principalement sur des mauvaises pratiques. Pour vous faire une place au sein de ce business et avoir conscience de vos actions, vous devez penser qualité et long terme. Avec ces bonnes pratiques, vous pouvez vous lancer efficacement et réussir dans ce domaine d’activité. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page