Le B.A. BA des RHManagementPar les nouvelles tendances

Pourquoi l’adaptabilité est devenue une clé de la réussite ?

On parle de plus en plus de soft skills mais également de capacité d’adaptation des entreprises. Il semblerait qu’aujourd’hui, cette capacité à considérer les éléments extérieurs dans des délais records soient une des clés de la réussite des entreprises. Zoom sur les raisons qui font que vous ne pouvez plus rester statique et que vous devez prendre en compte au sein de votre univers. 

La question de pouvoir travailler

En France, les vagues successives de grèves pour la retraite, de gilets jaunes et aujourd’hui le coronavirus en France, ont paralysé la France depuis plusieurs mois. Il est devenu très compliqué d’aller travailler pour bon nombre de travailleurs et il faut le constater : le télétravail s’est petit à petit généralisé et les entreprises qui n’y ont pas fait appel en ont souvent subi les conséquences. Le gain de temps notamment en termes de transport impose d’utiliser les nouvelles technologies pour une grande partie des entreprises. Pour permettre aux collaborateurs de travailler dans de bonnes conditions et qu’ils soient productifs, de nombreuses entreprises ont dû s’adapter rapidement au manque de transport et à l’impossibilité de se rendre sur son lieu de travail. On imagine d’ailleurs encore difficilement les changements qu’entraîneraient un bouleversement climatique de grande ampleur pour les entreprises. Il faut donc réagir vite et s’informer sur les bonnes pratiques dès l’apparition des premiers signes avant-coureurs. 

Les changements arrivent vite, les technologies aussi

Les changements arrivent de plus en plus vite et les nouvelles technologies aussi. Elles bouleversent complètement les manières de fonctionner dans le travail. Il faut donc adopter les bonnes au plus vite pour ne pas se retrouver dans une impasse et les prendre en compte dans l’approche produit. Finies les bonnes recettes de grand-mère qui perduraient pendant des années. Aujourd’hui l’adaptabilité représente une clé. L’arrivée du cloud est particulièrement significative où bon nombre de logiciels ont dû évoluer à vitesse grand V pour ne pas souffrir d’obsolescence. On veut aujourd’hui que les données soient sécurisées, accessibles de partout et avec les équipes. D’autres technologies à venir devraient profondément bouleverser l’avenir des entreprises et il faudra beaucoup de souplesse pour les mettre rapidement en place. Le pire reste qu’on ne saura jamais celles qui risquent de prendre le pas sur les autres. La disparition de même de certains métiers génère la nécessité de pouvoir s’adapter et se former. L’emploi à vie se fait de plus en plus rares et la montée en compétences des salariés représente une clé pour les entreprises. 

Le client veut être partie prenante

Le client désire aujourd’hui devenir un acteur de l’entreprise mais qui dit acteur dit écouter ce qu’il a à dire et tenir compte de son avis. Il ne s’agit plus de développer des technologies en prévoyant le futur (sauf encore peut-être en téléphonie ou pour les ordinateurs par exemple). Vous devez prendre en compte rapidement son avis et effectuer des changements dans un temps record. Impossible de ne pas être flexible dans une demande qui peut aller dans toutes les directions, se fait influencer par les nouvelles technologies et où la demande de personnalisation est de plus en plus forte. Autre caractéristique du client : il est devenu de plus en plus exigeant, ne souhaite plus attendre et a une forte volatilité.

Les pivots sont devenus de plus en plus nécessaire

Si une innovation technologique pouvait assurer la pérennité pendant des années d’une entreprise, ce n’est plus le cas aujourd’hui et les entrepreneurs n’hésitent pas à valoriser la prise de risque. Il faut en effet s’orienter rapidement dans une voie et en tester de nombreuses avant de trouver la bonne. Autrement dit, il est devenu nécessaire de pouvoir structurer et restructurer les équipes en fonction de ce qui marche et ce qui ne marche pas. Les équipes doivent donc pouvoir s’adapter rapidement à ce genre de changement. Ce changement peut s’effectuer plusieurs fois avant de trouver le bon pivot (temporaire) car une loi peut être votée et bouleverser l’ensemble en un temps record.

Les talents ont d’autres attentes

Force est de constater que les talents ont désormais d’autres attentes et qu’il va devenir nécessaire dans de nombreux domaines de pouvoir s’adapter à leurs attentes notamment en termes de flexibilité. Si autrefois, le salaire était une priorité, il faut de plus en plus donner du sens à leur action, ce qui modifie en profondeur les entreprises. La prise en compte de la vie personnelle qui s’est fortement mélangée avec la vie professionnelle demeure aussi une donnée qui devrait fortement influencer les décisions des salariés de rester ou rejoindre une entreprise. Depuis internet et notamment les mobiles / smartphones, la confusion a eu tendance à s’accélérer et les manières de fonctionner également.

Les clés de l’adaptabilité

L’adaptabilité implique plusieurs critères essentiels dans votre entreprise. Déjà un fort niveau de délégation et de responsabilisation des salariés. Ils doivent être forces de proposition et les échelons hiérarchiques doivent souvent être brisés pour permettre une avancée en un temps records. Il s’agit que chacun puisse mettre en place rapidement les décisions utiles quitte à se tromper. L’attribution de budget pour certaines décisions représentent un bon exemple ou encore le fait de pouvoir communiquer directement avec des supérieurs hiérarchiques de haut niveau sur certains sujets comme l’innovation participative. 

La possibilité de rendre flexible même l’organisation est en question notamment par des pratiques comme le télétravail qui devrait largement se populariser dans les mois à venir ainsi que la capacité à s’organiser comme chacun l’entend. Facteur un peu contradictoire avec un code du travail relativement rigide sur les horaires de travail alors que chacun demande plus de liberté. Les équipes projets sont devenues courantes en entreprise et se composent et se recomposent de plus en plus en fonction des besoins et des ressources de l’entreprise. 

La prise en compte de soft skills et notamment celles-ci à la fédération d’équipe ou au leadership devrait également bientôt être de plus en plus prisée. Si les hard skills sont toujours nécessaires et certaines pénuries risquent de se faire sentir dans les prochaines années du fait du manque de formation à des métiers comme data scientist, les soft skills devraient bientôt avoir la part belle. Les salariés demandent toujours d’être jugés par rapport à l’implication mais force est de constater que le résultat pourrait bien devenir une donnée essentielle en entreprise. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page