Quelles qualités sont primordiales quand on est une entrepreneure entourée d'associés masculins ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    22/11/16    1
qualites primordiales entrepreneure entouree hommes

Avec des estimations établissant que 40% des entrepreneurs seront des femmes en 2017, le monde de l’entreprise évolue vers plus de mixité. Cependant dans un milieu encore essentiellement masculin, une femme entrepreneure doit faire preuve de qualités essentielles pour s’imposer auprès de ses collègues dans un monde professionnel pourtant composé de 675 000 entrepreneures.

Ces exemples d’entrepreneures qui réussissent

Le succès professionnel n’est pas une affaire d’hommes. La gent féminine dispose en effet d’exemples éloquents de réussite. On pense à Mathilde Collin, la dirigeante de Front, une entreprise spécialisée dans la réception collaborative ou de Karin Olsson la fondatrice du site Salezo spécialisé dans le Cloud. En 2014, ce sont respectivement 3 et 1,5 millions de levées de fonds qui attestent des capacités de gestion d’entreprise de ces femmes évoluant dans un milieu masculin. Corinne Lejbowicz, précédemment à la tête du site Leguide.com avant de devenir DG de Prestashop en juin dernier, affiche un beau parcours dans un domaine -le numérique- encore largement considéré comme un secteur masculin. Son secret ? Le sens de l’écoute et de la conciliation. Les hommes font plus naturellement confiance aux femmes, qui sont quant à elles plébiscitées pour leur compréhension et leur faculté de discernement. Calmes et posées, celles-ci possèdent un sens du management différent des hommes mais tout aussi efficace.

Quelles qualités possèdent ces entrepreneures ?

Elles possèdent toutes des qualités multiples : un sens de la psychologie développé pour ne pas froisser leurs collègues masculins, la conciliation et l’écoute pour encadrer une équipe d’hommes, ou encore la capacité à s’entourer d’équipes sérieuses et compétentes. Parfois jugées trop autoritaires, les femmes qui souhaitent s’imposer dans un milieu masculin doivent également se montrer prévenantes et attentives aux suggestions. Ne pas brusquer les choses doit faire partie de leur personnalité pour manager efficacement une équipe composée en majorité d’hommes. L’humour est également une qualité importante à posséder. Le milieu de l’entreprise est souvent sujet aux blagues et au délassement pendant la traditionnelle pause-café. Quoi de mieux pour une entrepreneure que de détendre l’atmosphère? C’est un moment privilégié pour se rapprocher des collègues masculins et susciter la sympathie tout en cassant une image de femme peut-être trop sévère. Les entrepreneures doivent ainsi cultiver le goût du contact et du rapprochement tout en sachant rester professionnelles.

Les principaux obstacles rencontrés par les femmes qui veulent entreprendre

Selon le rapport du Centre d’analyse stratégique sur l’entrepreneuriat féminin, c’est la peur d’échouer qui pose problème pour 45% d’entre elles. La confiance en soi doit alors constituer une qualité essentielle d’une femme entrepreneure, surtout lorsqu’elle est entourée d’hommes : faire preuve de ténacité et de persévérance et regarder les possibles insuccès comme un moyen d’accumuler de l’expérience et non comme une irrémédiable tragédie. En surmontant ce manque de confiance qui touche presque la moitié des femmes créatrices d’entreprise, elles pourront plus aisément atteindre leur objectif de performance et mériter ainsi le respect de leurs collaborateurs.

Être à l’écoute, apprendre à déléguer et faire confiance à leurs homologues masculins, sont autant de qualités qu’une entrepreneure doit posséder dans un milieu encore essentiellement masculin. Pour la bonne marche de l’entreprise, une femme entrepreneure doit faire preuve de fermeté mais ne pas en abuser. Un juste milieu entre la bonne humeur communicative, l’entente cordiale et une relation d’autorité, doit s’imposer naturellement. Dernière astuce pour celles qui cherchent encore à affirmer leur autorité : lorsque vous communiquez avec vos collègues, n’oubliez pas que l’emploi du « je » au lieu du « nous » renforce la position naturelle d’une entrepreneure et crédibilise son action dans l’entreprise !

Donnez une note à cet article
d Vidéo
8 juin 2015 6
À propos de l'auteur
L equipe Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires
1 commentaire(s)
Blandine

Pour votre information, Corinne Lejbowicz n'est plus à la tête de LeGuide.com depuis 3 ans, c'est Olivier Sichel qui l'a remplacée. De plus, le comité exécutif de LeGuide.com est mixte 50/50 donc la partie de votre article concernant cette société est complètement fausse.

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié