Foodtech, une nouvelle manière de vivre

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     28/04/19    
foodtech nouvelle maniere vivre

Foodtech, la nouvelle manière de vivre touche de nombreux services : des services du restaurant, comme les outils de réservation en ligne, la restauration à domicile et la restauration innovante via les réseaux sociaux pour manger entre amis sans se soucier de faire la cuisine. Focus sur ces entreprises Foodtech.

NPD Group, l’un des leaders mondiaux des études de marché s’est penché sur la livraison de plats en France. Il souligne que le secteur est en plein développement puisqu’il a enregistré depuis un an une croissance de 20 % en restauration commerciale (chiffres à septembre 2018), notamment grâce à la restauration rapide.Véritable phénomène de société, la livraison pèse aujourd’hui 160 millions de visites en restauration commerciale (hors cantines), soit 3 % des visites.

Entre 2007 et 2018, le nombre d’établissements de restauration rapide a ainsi quasiment doublé. On en compte aujourd’hui 41 000 contre 24 000 en 2017. Quant au chiffre d’affaires, il se révèle exponentiel : 19 milliards d’euros l’an dernier contre 7,3 milliards dix ans plus tôt. Un marché dont l’offre ne cesse de grimper. Les enseignes se sont multipliées faisant une concurrence féroce aux deux leaders habituels du marché.

Quels sont donc les plats plébiscités ?

  • 28 % Pizza

  • 22 % Sushi

  • 15 % Burger

  • 4e et 5e position pour l'Indien et le Chinois

  • 8e position pour le Tacos. 

Sources Just Eat des plats les plus livrés en France en 2018. 

Just-Eat, not cook !

Just-Eat (anciennement Allo Resto, ndlr) fait partie des sociétés lancées dans le secteur du Delivery. Depuis l’acquisition en 2012 de la start-up Allo Resto, fondée par Sébastien Forest, l’entreprise peut se vanter d’être le numéro un de la restauration livrée en France.

Sodexo a racheté Foodchéri. Sodexo souhaite s’'adresser à différents marchés : des restaurants en entreprise, en hôpitaux et des chèques restaurants mais souhaite s’adresser aux PME et les et l’acquisition de  Foodchéri lui permet de le faire . Le groupe a investi près de 13 millions d'euros dans Foodchéri pour développer les synergies. C’est dire qu’il pense que cette alliance sera porteuse de croissance.

Alantaya, améliorer sa santé avec la diététique connectée

Télé-conseils, bilans diététiques et application qui proposent des menus en fonction des besoins et contraintes santé de ses utilisateurs, tel est le concept d’Alantaya. Spécialisée dans la diététique connectée et fondée par Yannick Taes, la start-up a vu le jour en 2013. « Aujourd’hui, 81 % des Français pensent qu’une alimentation variée, saine et équilibrée est le critère le plus important pour préserver la santé », affirme le fondateur. Afin de proposer des repas complets conformes aux différentes pathologies et selon l’activité quotidienne de chaque individu, la technologie prend en compte divers paramètres tels que le niveau de cholestérol, le diabète, la tension artérielle, des maladies cardiovasculaires ou encore l’activité physique.

La livraison, un bouquet de concurrents

Très connues des consommateurs, les entreprises de la Foodtech s’implantent dans le secteur de la livraison à domicile. Les géants comme Ubereats ou encore Alloresto sont des modèles qui plaisent aux start-ups et génèrent un flot de création plus ingénieuses les unes que les autres.

Ubereats : ce géant de la Foodtech dérivé de Uber a su s’imposer au sein de l’Hexagone. Reconnu partout dans le monde, l’entreprise a su convaincre les consommateurs grâce à sa politique de coursier inspiré de sa première application Uber.

Les coursiers DeliverooFoodoraAllo Resto et autre Frichti sillonnent dans tout Paris. Depuis fin 2015, la livraison de repas à domicile explose en France, à commencer par la capitale. Selon le cabinet d'études spécialisées dans la restauration NPD Group, ces coursiers ont effectué 125 millions de livraisons à domicile, entre octobre 2016 et fin mars 2017, soit 35 % de plus en un an.

2016 a été la plus belle année du secteur depuis son lancement : 1,7 milliard d'euros de commandes ont été livrées. La progression s'annonce encore à deux chiffres en 2017.

Pour l'emporter, toutes les acteurs du secteur se livrent une concurrence impitoyable. Elle est d'autant plus féroce qu'Amazon et Uber sont bien décidés à se faire une place de choix.

Donnez une note à cet article