Ces entreprises qui ont commis quelques bourdes !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     26/05/19    
entreprises commis quelques bourdes

Aujourd’hui plus qu’hier les badbuzz font le tour de la planète dans un monde ultra-connecté. Certaines entreprises se sont tout particulièrement illustrées et ont fait l’objet de la colère des internautes. Retour sur quelques mauvais choix de la part des marques.

Danone, qui veut tout prendre … risque gros

L’entreprise Danone a subi une véritable crise de boycott au Maroc à la suite de commentaires anonymes l’accusant de profiter d’une situation de monopole dans le pays. L’objectif de la marque aurait été de pratiquer par la suite des prix exacerbés. Résultat : la marque a été forcée de réduire ses marges. Un bad buzz qui vrai ou non aura fait baisser le chiffre d’affaires de la marque de 40%.

La SNCF fait rire… malgré elle

Vous n’êtes pas sans vous rappeler le scandale qui a eu lieu autour de la SNCF. L’entreprise ferroviaire s’est trouvée confrontée à une erreur de taille dans ses rails. En effet, l’entreprise s’est aperçue que les nouvelles rames de TER commandées ne correspondaient pas aux dimensions de 90 % des quais. Cette erreur a engendré de nombreux coûts. Cette information s’est relayée sur les réseaux sociaux et a donné quelques moqueries et « mots doux » de la part des internautes. Elle a engendré des critiques acerbes des voyageurs déjà soumis à tous les retards et pannes diverses permanentes.

La SNCF aurait en effet commandé 2000 nouvelles rames pour renouveler son réseau national, sans même s’apercevoir que les trains étaient trop larges pour 1300 gares en France. Cette information, révélée par le Canard Enchaîné.

Le téléphone qui a coûté cher au géant Samsung

C’est en 2016 que Samsung sort son nouveau smartphone, le Galaxy Note 7. Concurrent principal de la marque Apple, Samsung pense grâce à ce nouveau produit, obtenir la place de leader sur le marché. Néanmoins, les créateurs n’étaient pas au bout de leurs surprises… C’est sur un réseau social chinois que le smartphone commence à faire parler de lui, mais pas en bien. Les utilisateurs se plaignent des problèmes de surchauffe du téléphone, ce qui pouvait paraître anodin au début, jusqu’à ce que des photos soient publiées. Les utilisateurs postent des photos de leurs smartphones brûlés, voire carbonisés, certains parfois avec une touche d’humour. Ces publications vont donc avoir un impact important sur l’entreprise Samsung qui subira l’un de ses plus gros bad buzz. En effet, la marque arrêtera la fabrication de ce smartphone. Il aura coûté à Samsung pas moins de 5 milliards d’euros.

Hermès : ses sacs en croco font polémique

En juin 2015, l'association de défense des animaux PETA lance une campagne en ligne contre le groupe de luxe, basée sur un reportage montrant les conditions dans lesquelles des alligators sont découpés vivants au moment de l’abattage. Le buzz rebondit en juillet quand Jane Birkin demande à Hermès de débaptiser le sac à son nom. Hermès répond dans les médias qu’il est choqué mais que ses fournisseurs respectent ses standards. Voyant que sa réponse ne suffit, la marque de luxe prend des engagements pour renforcer les contrôles et les audits sur ces fournisseurs, ce qui incite Jane Birkin à renoncer à sa demande.

Chanel et la protection des forêts pour un défilé

A l’occasion de la Fashion Week à Paris, Chanel a reconstitué une forêt composée d’arbres, de bûches et de feuilles mortes réelles pour un défilé au Grand Palais. Une opération qui n’a pas été au goût de tout le monde. La fédération d’associations écologistes France Nature Environnement a dénoncé une « hérésie ».

Le sac à main “design Ikea” à 1695€ de Balenciaga

La très célèbre marque de maroquinerie de luxe Balenciaga a réveillé l’ironie des internautes en sortant une nouvelle collection dans laquelle l’un des sacs à main ressemble fortement au sac bleu de chez Ikea. A la différence près que celui de Balenciaga coûte la bagatelle de 1695€. On vous laisse deviner la suite des évènements sur la toile.

Petit Bateau ou le sexisme

En 2011, Petit Bateau sort une série de vêtements pour enfants : sur celui des garçons, il est écrit « fort, puissant, téméraire » et autres qualités du genre mais là où ‘erreur se fait est que sur celui pour filles il est inscrit « douce, gentille » et tout le toutim. Les internautes se déchaînent, évidemment…

Donnez une note à cet article