ABONNEZ-VOUS
abonnement

9 numéros
par an

à partir
de 14,9 €

SUIVEZ-NOUS SUR

Accueil

.
Khau Vincent
Gérant/Co-Fondateur de Smart Flux
30/01/13
Entreprendre apres 50 ans

Entreprendre après 50 ans : les seniorpreneurs

Entreprendre apres 50 ans
La cinquantaine est une période charnière pour les salariés. En effet, dans le contexte économique actuel, il n’est pas rare de se retrouver sans emploi. Et ce quel que soit l’âge. Or, il peut s’avérer très difficile de retrouver un travail lorsqu’on a dépassé la cinquantaine. Les organismes français de recherche d’emploi fixant généralement la limite d’âge à 50 ans, et les recruteurs devenant peu enclins à parier sur un collaborateur qu’ils considèrent souvent comme « soit trop vieux, soit trop cher ».

Conséquence de ce phénomène, de plus en plus de seniors s’orientent vers la création d’entreprise en France.
Ainsi, en France, plus de 50 000 personnes d’au moins 50 ans ont créé une entreprise en 2008 (ACPE). En 2010, 51% des seniors salariés ou à la recherche d’un emploi se disent prêts à entreprendre (CSA et l’APCE).

En effet, forts de leur expérience, de leurs compétences et de leur réseau, les « seniorpreneurs » comme on les appelle maintenant ont toutes les raisons pour aborder l’entreprenariat avec une certaine sérénité. 

Malgré tout, entreprendre seul peut faire peur, et un soutien est généralement le bienvenu.

L’opportunité de la franchise

C’est pourquoi beaucoup choisissent l’option de la franchise. En effet, la franchise permet de devenir son propre patron tout en bénéficiant d’un système déjà éprouvé, avec tout le support qui va avec (formation, outils,…). Précieux, notamment lorsque l’on se lance pour la première fois, ou alors dans un secteur innovant que l’on ne maîtrise pas totalement.

Un système qui ne craint pas la crise !

En dépit d’un contexte économique incertain, les experts restent optimistes : En 2012, 72 % des franchisés et 95 % des franchiseurs se disent confiants quant à l’avenir de leur réseau.

Plus qu’un modèle stable, la franchise est un secteur qui recrute et crée de l’emploi : 48 % des franchisés déclarent avoir créé au moins un emploi depuis 2011 et seulement 3 % affirment avoir licencié sur les 12 derniers mois (vs. 6 % en 2011). (source : FFF, enquête annuelle sur la franchise)

Cette enquête révèle également que 63% des franchisés s’estiment plus avantagés en matière de rémunération par rapport aux Salariés.
Conséquence de celte situation, la proportion des franchisés ayant entre 50 et 64 ans est passée de 25 % en 2009 à 38 % en 2011, faisant progresser l’âge moyen du franchisé de 43 à 46 ans.

Devenir consultant

Un des domaines de prédilection des seniors est le conseil. En effet, forts de leur expérience et de leur parcours professionnel, 27% des créations d’entreprise par les plus de 50 ans s’effectuent dans le domaine des services aux entreprises. 

Le réseau de franchise WSI, leader mondial en conseil webmarketing, fait partie des opportunités de création d’entreprise sur un marché B2B comme en témoigne Ettore Cadel, franchisé WSI à Cannes, qui suite à une restructuration à saisi l’opportunité de créer son agence de conseil : « La franchise permet un démarrage rapide de son activité de consultant en marketing internet. WSI apporte la structure nécessaire au développement rapide de son activité et permet de rester le premier acteur dans ce monde à croissance exponentielle. »
WSI est le 1er réseau mondial de consultants en marketing internet, avec une cinquantaine de franchisés en France et plus de 1000 dans le monde. Il profite du développement du digital, un secteur en plein boum. Un secteur parfois considéré comme l’apanage de la nouvelle génération, et pourtant les consultants WSI affichent une moyenne d’âge supérieure à 45 ans ! En effet, ils sont formés par WSI et apportent surtout du conseil en stratégie (la partie technique étant sous-traitée au sein du réseau), ce qui leur permet d’apporter une réelle valeur ajoutée à leurs clients.

Les consultants franchisés WSI sont en général d’anciens cadres, dans des domaines variés comme la communication, le marketing, l’IT, qui choisissent de créer leur business dans un secteur en pleine croissance (le marketing digital) tout en s’appuyant sur la force et l’expérience d’un réseau international.

C’est un bel exemple qui nous prouve que les « seniorpreneurs » ont encore de beaux jours devant eux !


0 Réponse(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger l'extrait
couv extrait
Sondage
Les salariés sont-ils trop protégés selon vous ?
Oui :
Non :
Fond par défaut
0
0
0
#dadada
_blank
.jpg
/files/pub/bg_1289747236.jpg
repeat-y