Devenir entrepreneur : peut-on résister à prendre la grosse tête ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     06/08/17    
devenir entrepreneur peut resister prendre grosse tete

Tout chef d'entreprise est-il condamné, face à toutes ses responsabilités et toutes ses possibilités financières, à devenir une personne irrespirable et hautaine ? La perte des réalités est-elle le lot de toutes les personnes désireuses de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale ?

Pourquoi les entrepreneurs peuvent prendre la grosse tête

Des chefs d'entreprise perçus comme des personnes hautaines n'ayant plus le sens des réalités, des cadres à hautes responsabilités qui perdent complètement les pédales à force de rémunérations astronomiques et d'autres avantages irréels pour le commun des mortels... Le monde des affaires fait l'objet d'une mauvaise réputation, auprès de certaines personnes qui ne cessent de tout mettre en œuvre pour abîmer ce domaine de notre économie qui, il est vrai, peut parfois faire preuve de certaines errances. Evasion fiscale, rémunérations largement supérieures aux résultats obtenus, les errances sont nombreuses et il est difficile de défendre le monde des affaires dans certaines situations, le scandale des Panama Papers le prouve une fois de plus.

La simplicité reste la meilleure des recettes dans le business

Des personnalités comme Mark Zuckerberg, Xavier Niel ou encore Bill Gates... Leur nom est connu de tous, mais étonnamment, que pour des bonnes raisons. Nul scandale d'évasion fiscale, nulle présence de leur nom dans l'affaire récente des Panama Papers, ces grands hommes d'affaires ont très vite compris que dans le business, une seule recette était possible : la simplicité ! Et c'est là un conseil à donner à toutes les personnes désireuses de se lancer dans l'aventure de la création d'entreprise que de tout faire pour rester simple, malgré les possibilités financières nouvelles qui se présentent, malgré les responsabilités importantes, la simplicité se doit d'être l'objectif numéro un pour éviter la "grosse tête" !

Il est si facile de tomber dans l'excès, à l'image des joueurs de football professionnels par exemple, aujourd'hui véritable hommes d'affaires : des hôtels dans les quatre coins du monde, des jets privés en veux-tu en voilà pour tous les joueurs dont les revenus font pâlir d'envie les PDG des entreprises du CAC 40... Les footballeurs incarnent à merveille l'exemple de ces hommes d'affaires qui ont totalement perdu le sens des réalités et qui s'offrent des voitures de sport comme on pourrait s'acheter une baguette de pain.

D'où je viens ? Où je vais ?

Autre question importante qui doit sans arrêt rester dans votre esprit : d'où je viens ? Cette question, banale au demeurant, vous permet de comprendre toutes les étapes que vous avez dues franchir avant de vous retrouver ici, à votre poste, aujourd'hui, avec toutes ces responsabilités et ces possibilités financières et personnelles nouvelles. Des hommes d'affaires, là encore connus à travers le monde entier, permettent de comprendre en quoi cette prise de recul est indispensable : Lakshmi Mittal en est l'exemple parfait. Cet exemple de l'homme d'affaires parti de rien, qui triait les métaux dans son pays pendant sa plus tendre jeunesse, et qui aujourd'hui est devenu l'un des businessmen les plus crains au monde, un véritable stratège dès lors qu'il s'agit de conquérir des marchés ou de défendre les intérêts de son entreprise.

Donnez une note à cet article