BusinessCréerL'idée innovante

Top 5 des meilleures success story entrepreneuriales

Dans le monde de l’entreprise, les échecs comme les succès ne manquent pas.
Certaines réussites ont été en mesure de dépasser toutes les espérances de
leurs créateurs. Quelles sont les plus grandes success story dans le monde de
l’entreprise ?

Facebook

En 2003, Mark Zuckerberg, alors étudiant à Harvard, est approché par les
frères Winklevoss pour développer un réseau d’amitié en ligne propre à
l’université. Il conserve l’idée et crée The Facebook qui s’apparente alors à
un site de rencontre. Facile d’utilisation, le concept est un succès immédiat
qui s’étend à d’autres universités américaines. L’année suivante, le site
devenu Facebook, prend la forme d’un véritable réseau social et entame un essor
planétaire. En 2007, Zuckerberg devient le plus jeune milliardaire au monde.

YouTube

En 2005, trois anciens employés de la firme de paiement en ligne Paypal,
Chad Hurley, Steve Chen et Jawed Karim cherchent à envoyer un clip par e-mail.
Faute d’y parvenir, ils imaginent un service permettant d’héberger et de
partager facilement des vidéos en ligne. YouTube ouvre au mois de février de la
même année. Simple et gratuit, il rencontre un succès immédiat. L’année
suivante, ce sont 35 millions de vidéos qui sont visionnées chaque jour dans le
monde sur la plateforme et Google rachète la société pour 1,65 milliard de
dollars.

Deezer

Jonathan Benassaya, diplômé de l’école de commerce ESSEC et fondateur d’une
régie de publicité en ligne, s’associe en 2006 à Daniel Marelhy, un surdoué en
codage ayant quitté l’école à 16 ans. Leur idée est innovante : proposer de la
musique en ligne gratuitement. Ils fondent Blogmusik qui rencontre un immense
succès chez les 15-25 ans. Les majors s’insurgent de cette atteinte aux droits
d’auteur et le site doit rapidement fermer. Il rouvre sous le nom de Deezer,
après des négociations avec la SACEM ( Société des Auteurs, Compositeurs,Editeurs
de musique) et l’appui financier de Xavier Niel. Le site affiche à présent un
chiffre d’affaires de 60 millions d’euros.

Altrad

Né dans le désert de Syrie, Mohed Altrad doit attendre ses dix ans pour
aller à l’école pour la première fois. Il obtient une bourse pour étudier en
France où il obtiendra un doctorat d’informatique. En 1985, il change de
secteur en rachetant une PME d’échafaudages qui vient de faire faillite à
Montpellier. Il se diversifie alors dans la vente de bétonnières et prospère
rapidement. En vingt ans, il réalise 60 acquisitions et fait du groupe Altrad
le géant mondial du béton, avec un chiffre d’affaires de deux milliards
d’euros. En 2015, il reçoit le prix mondial de l’entrepreneur de l’année.

Vice

En 1994, l’Etat canadien finance un fanzine punk, Voice of Montreal, dans
le cadre d’un programme de réinsertion de jeunes drogués. Les trois amis à
l’origine du projet, Suroosh Alvi, Gavin McInnes et Shane Smith le distribuent
gratuitement dans les rues de Montréal. Le magazine trouve son public et ses
fondateurs décident de s’affranchir de la tutelle de l’État en créant une
nouvelle version, qui devient Vice. Le mensuel connaît un formidable succès
international: Vice Media est aujourd’hui le leader de la presse underground et
s’est développé via un label musical et une société de production.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page