DigitalLa banque et les garanties

Souscrire un contrat de vente à distance avec sa banque

De nombreux patrons de TPE/PME passent progressivement d’un site vitrine à un portail commercial leur permettant de vendre leurs produits ou services sur la toile. Mais si vous désirez passer ce cap, il vous faudra réfléchir au moyen de paiement que vous allez proposer à vos clients sur votre plateforme e-commerce. Le contrat VAD pour les paiements par carte bancaire, souscrit avec votre banque, en est un. Focus.

Un contrat VAD, kézako ?

Ce que l’on nomme communément le contrat de vente à distance (contrat VAD) est un contrat signé avec votre organisme bancaire. Ce dernier vous autorise à accepter, sur votre e-boutique, le paiement des achats de vos clients par carte bancaire via l’utilisation d’un module, le Terminal de Paiement Électronique virtuel en ligne (TPE). Les démarches pour obtenir un tel contrat sont les suivantes : il vous faut prendre contact avec votre banque et remplir un formulaire sur votre activité. Le contrat VAD fixe le montant des frais d’accès au service et les commissions de la banque sur vos futures ventes. Une fois signé, votre banque vous attribue un numéro de VAD indispensable pour utiliser sa solution. 

Concrètement, comment ça marche ?

Après obtention de votre numéro de contrat VAD, vous pouvez intégrer le module de paiement sur votre portail web. Deux possibilités s’offrent à vous. Premièrement, vous pouvez installer directement un terminal de Paiement Électronique virtuel fourni par la banque. Vos clients vont alors saisir leur numéro de carte bancaire sur un formulaire et les informations seront transmises à votre serveur bancaire via un protocole sécurisé. Deuxième possibilité : vous louez le TPE à un prestataire spécialisé dans les paiements sur Internet. Celui-ci vous fournit alors un ensemble de scripts à installer et à paramétrer sur votre serveur. Dans ce cas, au moment du paiement, vos clients basculent sur la page de paiement hébergée directement sur le serveur de ce prestataire mais les transmissions de données s’effectuent uniquement sur le réseau bancaire.

Pourquoi y souscrire ?

Souscrire à un contrat VAD devient un impératif, surtout quand on sait que la carte bancaire, plébiscitée par sa simplicité d’usage, sa rapidité et sa sécurité, demeure aujourd’hui le premier moyen de paiement utilisé en France. Adopter un contrat VAD constitue également un moyen essentiel pour rassurer ses clients. La mise en place d’un système de paiement en ligne constitue un gage de crédibilité. De nombreuses études démontrent régulièrement à quel point les consommateurs accordent plus de confiance aux sites qui présentent clairement le moyen de paiement utilisé. Affichez le logo de votre banque et une petite présentation de celle-ci ainsi que du contrat qui vous lie. Il est toujours rassurant pour l’acheteur de savoir que c’est un organisme bancaire certifié qui gère les paiements. N’hésitez pas aussi à expliquer que les transactions sont sécurisées en mentionnant la technique utilisée (SSL/HTTPS…). 

Quelle solution auprès de quelle banque ?

En matière de VAD, les banques proposent des conditions tarifaires très variables. Notez que ce type de contrat implique néanmoins systématiquement des frais de mise en service qui peuvent varier de 100 à 300 € pour les plus élevées. Vous devrez également souscrire un abonnement mensuel pour la mise en place de la solution et une commission sur les ventes sera à prévoir, souvent accompagnée d’un montant de frais fixes. Le pourcentage des commissions s’échelonne entre 0,3 % et 1 % du montant de la transaction et les frais fixes sont pour la plupart situés entre 0,10 et 0,80 € par achat. Parmi les solutions bancaires les plus connues, on peut citer CMCIC Paiement (Crédit Mutuel & CIC), Cyberplus (Banque Populaire), SP PLUS (Caisse d’Épargne), Mercanet (BNP Paribas) ou encore e-transactions (Crédit Agricole). Dans tous les cas, pensez à vous renseigner auprès de votre conseiller bancaire professionnel. 

Un contrat réputé difficile à obtenir

L’obtention d’un contrat VAD est réputée difficile. Il est parfois nécessaire, en fonction de la nature de votre activité, de convaincre son interlocuteur. La bonne santé du secteur du e-commerce tend à faire évoluer les mentalités. Les banques apparaissent de moins en moins frileuses face aux démarches entrepreneuriales liées à la mise en place d’une e-boutique.

3 conseils pour obtenir votre contrat vad

  • Avant de demander votre contrat auprès de votre banque, préparez un petit dossier bien ficelé qui visera à rassurer la banque sur la rentabilité de votre activité. Vous pouvez éventuellement y rajouter le business plan, qui ne sera qu’un argument de plus pour convaincre votre conseiller de la fiabilité de votre projet. 
  • N’hésitez pas, lors de l’entretien avec votre conseiller, à lui rappeler les chiffres du e-commerce, que vous trouverez sur le site de la Fevad. 
  • Contactez plusieurs banques ! Cela multipliera vos chances de succès et vous permettra de réaliser une veille tarifaire sur les différentes solutions proposées.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page