Assurance des personnesGérerPersonnel

Comment sortir gagnant de la réforme des retraites grâce aux SCPI ?

La retraite en France provoque de l’angoisse et de l’appréhension chez les séniors de demain.  Le système de retraite par répartition est devenu obsolète et les réformes successives n’ont pas réussi à redonner la confiance aux « séniors to be ». Les Français attendent beaucoup de la nouvelle réforme des retraites qui se traduit par la mise en place d’un régime universel à points. Permettra-t-elle à tous de vivre une retraite dorée ? Il ne vaut mieux pas compter sur la réforme pour obtenir une pension confortable. Il est préférable de prendre les choses entre ses mains et agir. Pourquoi ne pas investir en parts de SCPI et obtenir une rente régulière ?

Le 18 juillet 2019, Jean-Paul Delevoye a présenté son nouveau régime de retraite universel à point, issu de la fusion des 42 régimes existants. Suite à cette réforme, un euro cotisé doit donner les mêmes droits à tous. Sa mise en place est prévue pour 2025 et comme l’a annoncé le haut-commissaire à la reforme des retraites lui-même, elle fera « des gagnants et des perdants ».

Cela ne rassure pas les Français qui ont conscience qu’une fois à la retraite, ils n’auront pas suffisamment de revenus pour maintenir un train de vie correct. Le seul moyen de s’offrir un revenu complémentaire immédiat ou futur est d’investir ingénieusement vos économies dès aujourd’hui sur des supports immobiliers générateurs de loyers, comme la SCPI de rendement.

La SCPI de rendement est plus rentable que la majorité des assurances vie

Les produits d’épargne retraite traditionnels tels que le Perp sont aujourd’hui hors-jeu compte tenu de la baisse des rendement au cours des dernières années et l’assurance vie qui n’offre pas aux épargnants le revenu complémentaire souhaité. L’intérêt des épargnants pour l’assurance vie décroit si on rajoute que le rendement moyen d’une assurance vie en fonds en euros est de 1.8% en 2018 alors qu’il était supérieur à 4% il y a encore 10 ans ! Il n’est donc pas étonnant que les retraités de demain retirent des capitaux de leurs contrats d’assurance vie en fonds en euros et les placent sur des parts de SCPI.

Ce placement d’épargne immobilière leur offre exactement ce qu’ils recherchent :

  • Un rendement compétitif autour de 6% net pour les meilleures SCPI distribué de manière trimestrielle sous forme des loyers,
  • Un confort de gestion incomparable avec un appartement locatif,
  • Une vision sur du long terme grâce aux baux fermes signés avec les locataires
  • Et une forte diversification patrimoniale pour sécuriser leur capital.

Un très bon compromis pour les Français, adeptes des placements peu risqués, qui fait de la SCPI un produit d’épargne retraite idéal.

« Ainsi, chaque euro investi en parts de SCPI de rendement vous génère un revenu régulier et se valorise dans le temps. Ce placement retraite ne fera que des gagnants ! » indique Grégorie Moulinier, associé fondateur de La Centrale des SCPI.

Pour les retardataires, comment fonctionne la SCPI ?

Le fonctionnement d’une SCPI a le mérite d’être rappelé. Une Société Civile de Placement Immobilier est un fonds d’investissement immobilier qui a pour objet l’acquisition, la gestion et la valorisation des biens tertiaires (immeubles de bureaux, commerces, immobilier de santé, entrepôts, etc.). En contrepartie de votre investissement en parts de SCPI, une rentre nette vous est versée mensuellement ou trimestriellement, telle une pension de retraite ou un loyer.

Ce revenu complémentaire est calculé au prorata de votre investissement initial, indépendant de l’évolution de votre carrière professionnelle. Une période de chômage, un arrêt maladie ou un congé maternité ne vont donc pas impacter le montant de votre rente alors qu’ils ont des conséquences négatives sur le montant de votre pension.

Par exemple, en achetant 153 parts (à 655 euros chacune) de la SCPI Vendôme Régions pour un montant total de 100 215 euros, vous obtiendrez environ 500 euros net par mois, si on se base sur le rendement 6.03% net en 2018. De quoi améliorer significativement votre pouvoir d’achat à la retraite.

Il existe aujourd’hui près de 180 SCPI gérées par une trentaine de sociétés de gestion. Comme le recommandent les consultants en gestion de patrimoine de La Centrale des SCPI, il est important de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et de diversifier son investissement immobilier sur plusieurs SCPI de rendement. Votre épargne-retraite sera donc plus sécurisée. D’ailleurs, vous trouverez toutes ces SCPI sur leur comparateur SCPI en ligne : www.centraledesscpi.com.

Qui dit immobilier, dit généralement gestion locative chronophage et parfois même couteuse en raison des charges de copropriété élevées et des travaux imprévus. Sauf dans les SCPI. Les parcs immobiliers locatifs des SCPI sont gérés par des sociétés de gestion, agréées par l’Autorité des marchés financiers. Elles se chargent de l’entretien, de la mise en location, de la collecte des loyers auprès des locataires ou des travaux et vous garantissent un confort total pour votre retraite. Vous percevez directement vos loyers sur votre compte bancaire.

A chaque profil sa SCPI : un placement pour tous !

Contrairement à un achat immobilier en direct, la SCPI reste un produit d’épargne très flexible et s’adapte à tous les profils. Globalement, il est possible de distinguer trois grandes catégories d’investisseurs en parts de SCPI et à chacun sa solution :

  1. Vous êtes en fin de carrière et souhaitez obtenir un complément de retraite dans 5 à 10 ans grâce aux SCPI

Ce n’est pas le jour du départ à la retraite qu’il faut s’apercevoir de la réalité parfois douloureuse.

Il est primordial d’anticiper ce moment avant qu’il ne soit pas trop tard. Pour cela, 5 à 10 ans avant votre retraite, investissez en parts de SCPI en démembrement temporaire de propriété. En achetant la nue-propriété des SCPI, vous bénéficiez d’une décote sur le prix de la part à l’achat. Pendant toute la période de démembrement, généralement comprise entre 5 et 10 ans, vous ne percevez pas de revenus donc n’avez aucune fiscalité à payer (pas d’impôt sur le revenu, pas de prélèvements sociaux, pas d’impôt sur la fortune immobilière).

Au terme du démembrement, dont la date coïncidera exprès avec la date de départ à la retraite, vous récupérez automatiquement la pleine propriété de vos parts de SCPI. A ce moment-là, le complément de retraite sera le bienvenu ! Pourquoi ne pas préparer sa retraite avec l’achat des parts de la SCPI Pierval Santé en démembrement temporaire de propriété ?

  1. Vous êtes actif et souhaitez préparer votre retraite grâce aux SCPI

Actif aujourd’hui, retraité demain, vous devez profiter de votre jeune âge et de vos revenus d’activité pour préparer votre retraite. Investissez en parts de SCPI à crédit afin de vous constituer un patrimoine immobilier solide pour votre future retraite.

Pendant votre vie active vous remboursez votre mensualité grâce aux loyers de la SCPI et une fois à la retraite, vous profitez de ces revenus complémentaires à votre guise. Les taux d’emprunt sont actuellement très bas et les banques sont de plus en plus ouvertes à proposer des crédit SCPI sur 15, 20 voire 25 ans. Selon le dernier baromètre des financements de La Centrale des SCPI, leader français du conseil en SCPI, le meilleur taux obtenu en juin 2019 a été de 1.35% sur 15 ans.

C’est le moment d’en profiter et investir à crédit sur la SCPI Epargne Pierre (rendement 5.97% net en 2018), d’autant plus que la totalité des charges (intérêts, assurances, frais de dossiers et de garantie) sont à 100% déductibles de vos revenus fonciers ce qui allégera votre fiscalité.

  1. Vous êtes très bientôt à la retraite et souhaitez avoir un revenu complémentaire immédiat grâce aux SCPI

Si vous partez à la retraite dans moins de 2 ans et vous n’avez pas vraiment préparé ce moment, il faut agir vite. Déplacer une partie de vos liquidités investies sur une assurance vie en fonds en euros ou sur un livret sur des parts de SCPI sera la meilleure solution pour vous.

L’achat des parts de SCPI au comptant vous assure un revenu complémentaire versé à échéance mensuelle ou trimestrielle directement sur votre compte. A titre d’exemple, en investissant 50 000 euros sur la SCPI Eurovalys, vous pouvez obtenir un complément de retraite d’environ 180 euros par mois, net de charges et de fiscalité allemande (rendement de 4.5% net en 2018).

Comme on le répète souvent : « on n’est jamais mieux servi que par soi-même » alors il vaut mieux se créer sa propre rente récurrente grâce à l’investissement en parts de SCPI. Mieux encore, profitez des conseils gratuits des experts de La Centrale des SCPI pour vous constituer un patrimoine en parts de SCPI diversifié et équilibré.

« Ceux qui sortiront gagnant de la réforme des retraites de 2025 ou même des réformes suivantes seront ceux qui auront pris leur patrimoine en mains et investi en parts de SCPI en 2019 ! » conclu Gabriela Kockova, manager au sein de La Centrale des SCPI.

Avertissement

L’investissement dans une SCPI n’est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers.

Avant toute décision d’achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d’être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial.

Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer