Actualité

[Start-up] Le shopping masculin réinventé par Chictypes.com

Un tout nouveau concept d’achat de vêtements sur internet vient de voir le jour. Les deux fondateurs de Priceminister.com, Pierre Kosciusko-Morizet ainsi que Pierre Krings, ont été au même titre que le patron de Showroomprivé.com, Thierry Petit, séduits par le concept de la start-up Chictypes.com, créée par deux jeunes amis d’HEC, Antoine Régis et Etienne Morin. Ils font parti des premiers investisseurs de la start-up. Autant dire qu’avec la confiance accordée à ce nouveau concept par de tels parrains, on peut s’attendre à un avenir prometteur pour les deux jeunes entrepreneurs.

Une rupture avec l’univers du textile en ligne

L’idée est toute nouvelle en France et n’a aujourd’hui pas d’égal. Chictypes.com propose un nouveau concept qui crée une rupture avec le marché de la mode en ligne. En quoi consiste le site ? Un service de « personal shopping » à distance qui permet d’acheter vos vêtements sans effort, au point que vous n’avez pas besoin de choisir vos vêtements. Vous vous inscrivez sur le site, lors de cette inscription, vous allez fixer un rendez-vous avec une styliste qui va s’entretenir avec vous par téléphone pour réaliser votre profil vestimentaire qui sera ensuite adapté à vos besoins et vos moyens (tailles, budget, besoins, mode de vie…).

Une fois l’inscription et l’entretien réalisés, la styliste va composer pour vous, une sélection d’une dizaine d’articles qu’elle aura choisi en fonction du profil qu’elle aura fait de vous, les articles seront envoyés chez vous dans une malle « rétro » et dont vous ne connaissez pas le contenu.

A la réception du colis, vous avez ensuite sept jours pour sélectionner les articles que vous souhaitez garder et ceux que vous désirez renvoyer. Les frais de transports sont entièrement à la charge du site et ne sont débités de votre compte, uniquement les articles que vous avez décidé de garder.
L’objectif du site est de « lever la totalité des freins à l’achat de vêtements pour hommes » tout en palliant le manque de temps dont est victime le cœur de cible de la start-up : les CSP+ entre 30 et 45 ans et en majorité parisiens.

La recette du site

Pour dégager des revenus, le site réalise des marges sur les vêtements en pratiquant des prix identiques à ceux que l’ont peut trouver en magasin. Bien que Chictypes.com se différencie des sites classiques de ventes de vêtements en ligne, la start-up reste un distributeur mais avec des services associés en plus. Antoine Régis précise dans le journal Les Echos que « Le conseil, la livraison et le retour de marchandises sont à nos frais ». En clair les services qui permettent à la start-up de faire la différence face à ses concurrents sur la toile, n’engendre pas de coûts supplémentaires pour les clients.

Pour l’instant, une cinquantaine de marques sont proposées sur le site ce qui est relativement faible par rapport à ce que l’on peut trouver sur les sites classiques. Mais ce qui fait la force Chictypes.com, c’est la fidélisation que permet la relation personnalisée entre le site et le client. De plus le panier moyen est plus élevé que la moyenne du secteur, les malles envoyées contiennent environ 1000 euros de vêtement ce qui permet de dégager en général plusieurs centaines d’euros de chiffre d’affaires par envoi car rares sont les clients qui gardent la totalité des colis qu’ils ont reçu.
Pas encore rentable, la jeune entreprise devrait pourtant rapidement se développer grâce notamment au soutien de ces investisseurs biens connus du e-commerce.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page