Développement personnelLa rédaction des statutsPersonnel

Sur le pouvoir des mini-actions

Nous sous-estimons souvent le pouvoir de petites actions que nous pouvons réaliser et les conséquences sur le long terme de celles-ci. Nous les dénigrons car elles ne semblent pas représenter beaucoup et nous les reléguons souvent à l’oubli et d’ailleurs c’est souvent ce qu’elles sont : des phases oubliées de la journée. Et pourtant, elles sont cruciales et fondamentales… 

Toutes les grandes choses ne sont qu’une accumulation de petites

D’abord et il faut le souligner, toutes les grandes choses ne sont qu’une accumulation de petites. Que l’on parle de bâtir une fusée, un monument ou encore une entreprise, finalement tout peut être divisé en petites parties ou en une accumulation d’actes. Même des éléments qui semblent complets et uniques ne sont finalement qu’un ensemble de petits éléments qui bout à bout forment un ensemble. Il faut peut-être aller chercher à une échelle infiniment petite pour découvrir des éléments qui seraient uniques et qui sont imperceptibles. Même parfois dans ce cas, ils sont encore composés d’autres éléments. Si nous prenons ne serait-ce qu’un texte, nous constatons bien qu’il y a énormément de points dans un texte, la recherche documentaire qui peut être divisée en nombre de textes que vous lisez, le nombre de paragraphes lu, le titre, l’accroche, une phrase, les sous-titres etc… Finalement nous passons notre temps à faire des petites choses que nous regroupons et nous résumons notre action à cet ensemble. Mais si vous notez chacune de vos actions au fur et à mesure que vous les produisez vous pourrez vous apercevoir de oh combien la liste est longue à la fin de la journée, car vous n’aurez plus tendance à regrouper mais à voir cet ensemble d’actions. 

Certaines petites actions peuvent vous bloquer

Souvent et cela peut paraître vraiment bizarre mais de petites actions que nous ne réalisons pas vont nous bloquer toute une journée. Tout simplement parce que nous ne prenons pas le temps de les exécuter et que nous avons tendance à les reporter. Parfois, seulement parce qu’elles nous embêtent ou que nous n’avons pas envie de les faire. Parfois, sans raison particulière et souvent car nous avons une appréhension comme la réaction d’une personne si nous faisons une demande. Le pire, c’est que la plupart du temps, la personne réagira mieux que ce que l’on imagine. Alors nous négligeons, nous reportons … et nous nous retrouvons bloqués. Nous l’inscrivons dans la to do list, nous y pensons … et elle n’est jamais réalisée. Autant de temps perdus pour quelque chose qui n’aurait que sollicité peu de temps au final et qui aurait eu parfois une chaîne de conséquences positives. Ces petites actions que nous ne réalisons pas nous demandent souvent beaucoup d’efforts, nous ne savons pas pourquoi et nous nous gargarisons de nos grandes réalisations alors que les mini-actions ont souvent un plus grand impact, parce qu’accumulés et invisibles, que nos actes ostensibles. 

Ces tâches nous mettent le pied à l’étrier

Les « petites » actions peuvent vous mettre le pied à l’étrier. Souvent si vous pensez à la tâche globale à réaliser, le courage peut vous faire défaut car vous la percevez comme un ensemble. Or, réaliser tâche après tâche peut vous permettre d’avancer. Dans tous les cas, vous avez commencé et vous n’êtes donc plus à votre point de départ. Il est très rare, à part dans les jeux vidéos (et encore car vous améliorer votre connaissance ou vos réflexes), que lorsque vous entamiez une tâche, ce ne soit pas déjà une réalisation. Même si vous en détruisez le résultat car incomplet, il en reste très souvent quelque part une trace. Surtout, entamer finit souvent par finir. Si vous n’arrivez pas jusqu’au bout vous aurez déjà réalisé une partie de votre ensemble, cela sera toujours mieux que de n’avoir rien fait. Surtout, vous entrez dans l’action car le pire reste l’inertie qui peut nous prendre lorsque nous nous retrouvons confrontés à une difficulté ou à un challenge qui nous semble incommensurable. Les mini-actions sont donc fondamentales et vous permettront de remporter de grandes victoires. Ce n’est pas pour rien que nous commençons souvent notre journée par des actes insignifiants comme boire un verre d’eau, ouvrir les volets ou faire son lit de manière quasi-automatique. C’est tout simplement car nous entamons une journée de réalisation. L’action pousse à l’action et l’inaction à l’inaction alors si vous êtes dans l’inertie, tentez de faire une petite chose, juste celle-là et si vous vous en sentez le cœur, faites-en une deuxième. A la fin de la journée, vous serez très surpris du résultat. Certaines vont surement avoir des conséquences positives que vous n’attendrez même pas. 

Petite action ne signifie pas petit effet

On prend souvent l’image du papillon qui bat des ailes dans une partie du monde et qui a des conséquences à l’autre bout du monde pour expliquer que chaque action que nous réalisons ne s’éteint pas. Il en va de même pour toutes nos actions dont certaines vont nous paraître insignifiantes comme tenir une porte, sourire à une personne, faire une blague, … Tout ce que nous faisons peut avoir une chaîne de conséquences positives ou négatives. Plus nous faisons d’actes positifs, plus nous augmentons nos probabilités de créer un impact positif. Avec un sourire, vous pouvez par exemple remonter le moral à une personne et ceci peut avoir tout un effet positif. Si nous ne pouvons pas déterminer à l’avance l’action qui aura parfois un impact ou non, en faire ne serait-ce qu’une c’est déjà donner une chance qu’il y en ait un et c’est déjà mieux que rien. Si vous trouvez par exemple un déchet et que vous le jetez plutôt que de le laisser-là, cela sera toujours un déchet de moins. Si vous aidez ne serait-ce qu’une personne, cela peut sembler inutile et temporaire sauf que vous ne savez jamais ce que cela entraînera derrière et ce que réalisera cette personne. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer