CréationCréerLes étapes de la création

Petit guide de démarrage du créateur d’entreprise

Vous avez trouvé votre concept et vous êtes sur le point de vous lancer dans l’aventure ? Vous voulez créer votre entreprise et vous ne savez pas trop par où commencer. Petit guide pour ceux qui souhaitent démarrer en beauté.

Avant de créer votre entreprise

S’il est courant de se poser la question des formalités de la création d’entreprise, en réalité, il s’agit de la dernière phase à laquelle vous devez vous intéresser. Avant de vous lancer vous devez définir précisément votre activité, la clientèle ciblée, le besoin comblé, les canaux de ventes, vos avantages concurrentiels, les différentes contraintes liées à votre produit ou service. Il s’agit de voir tous les aspects de votre activité puis de regarder le marché dans lequel vous allez évoluer. Après avoir commencé ce premier tour d’horizon, il s’agit de voir si votre projet personnel est en adéquation avec ce que vous souhaitez faire. Il peut être bien de tester vos motivations et compétences afin de savoir si ce projet tient la route car vous devrez tenir sur la durée. Vous pourrez ensuite vous lancer dans la formalisation de votre projet et éventuellement vous faire accompagner par les nombreuses structures existantes au besoin. Rapidement vous devrez chiffrez votre projet et déterminer s’il est viable. Il se peut aussi que le besoin en financement soit supérieur à ce que vous aviez évalué à première vue. Enfin vérifiez que votre activité n’est pas réglementée. Une fois toutes ces phases effectuées, vous pouvez éventuellement aller tester la réaction de vos futurs clients à l’apparition de votre produit/service. Enfin, les formalités prendront un sens.

Petit zoom sur les formalités de création d’entreprise

En soi, créer son entreprise n’a rien de très compliqué en France. Les centres de formalités des entreprises (CFE) avec leurs « guichets uniques » vous accompagnent dans votre création. Depuis quelques années, celles-ci se sont simplifiées et la création purement juridique est devenue très facile notamment car les démarches sont désormais possibles en lignes ou physiquement. Vous pouvez ainsi faire simplement votre demande d’immatriculation. Il s’agit bien donc de la partie la plus facile de la création d’entreprise et depuis le régime/statut des micro-entrepreneurs, il faut bien dire que rien n’est très compliqué pour se lancer. Attention tout de même car les formalités demeurent obligatoires et ce sont elles qui donnent une existence légale à votre société. Le CFE agit en l’occurrence comme un intermédiaire entre vous et les administrations. Le CFE va ainsi vous faire inscrire au répertoire national des entreprises et des établissements (Sirene), vous fournir votre numéro d’identification Siren, votre code APE, votre numéro de TVA intracommunautaire, et vous enregistrera dans le registre correspond à votre activité (registre du commerce et des sociétés dit RCS,  répertoire des métiers dit RM ou  registre spécial des agents commerciaux dit RSAC).Toutes ces informations auront en réalité été fournies par les administrations compétentes. Restez vigilant car certaines formalités ne sont pas accomplies par le CFE et notamment la domiciliation ou encore la protection de votre marque.

Attention aux arnaques !

Lorsque vous créez votre entreprise, il est courant de recevoir une tonne de courrier qui cherche à vous arnaquer. Ressemblant à des documents de l’administration, il s’agit souvent d’offres payantes. Vous devrez donc être particulièrement attentif aux contenus afin de pas avoir à payer ce que vous ne devez en aucun cas. En principe tout ce que vous avez à régler se déroule auprès de votre CFE

La structure juridique à choisir

Contrairement aux idées reçues, le choix de la structure juridique dépend surtout de ce que vous avez choisi en amont. Ainsi si vous avez décidé de créer votre entreprise seul (donc pas d’autres associés), il sera plus courant de vous orienter vers une entreprise individuelle (comme le régime micro-entrepreneur  ou entreprise individuelle) que vers une société même si cela reste possible. Dans le cas où vous souhaitez la monter à plusieurs, il vous faudra opter pour une forme « classique » de société. Vos choix auront des incidences fiscales et patrimoniales, il reste donc conseillé de consacrer un peu de temps à la réflexion. Il vous faudra prendre également en compte le risque notamment sur vos biens personnels. Si vous montez l’entreprise à plusieurs, n’oubliez pas de vous pencher sur la question des statuts et éventuellement d’un pacte d’actionnaires.

Une fois l’entreprise créée

Que vous décidiez de travailler de chez vous ou que vous optiez pour prendre vos locaux, vous devrez vous équiper du matériel nécessaire. Il est temps de vous pencher sur vos premiers « investissements » mobiliers. Certains matériels sont indispensables comme un bureau et une chaise de préférence ergonomique. Disposer d’une connexion internet et d’une imprimante ne représente pas un confort si vous souhaitez notamment gérer de l’administratif mais une nécessité. Vous pouvez trouver ces différentes fournitures en ligne sur Top-Office, par exemple. Il vous faudra penser à tout pour que vous ne soyez en manque de rien le moment venu. Alors n’hésitez pas à acheter l’ensemble du matériel de base : agrafeuse, ôte-agrafe, ramette de papier, enveloppe, tampon, stylo, surligneur, scotch, lampes (vous en aurez besoin pour travailler la soirée car les nuits sont longues au début pour les entrepreneurs) … Tout l’indispensable à avoir sous la main à tout moment. A défaut, vous pourriez rapidement vous trouver ralenti par un élément qui n’en vaut pas la peine.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer