DévelopperDigitalLe site internet

Nouvelles extensions 2014 : bilan et projection

L’année 2014 a connu un bouleversement dans l’activation des nouveaux noms
de domaine. Devenus simples et intuitifs, ils confirment leur statut de nouvel
outil marketing pour améliorer la visibilité de votre entreprise.

Rappel théorique

Le nom de domaine (DNS en anglais) est un identifiant de domaine internet
(par exemple : paris-france.fr). À la fin du nom de domaine se trouve
l’extension, appelée aussi « domaine de premier niveau » (TLD en anglais), qui
est précédé par un point. Actuellement, les plus courantes sont : .com ; .net
ou encore .fr.

De nouvelles
extensions sur le marché tous les mois

Depuis 2013, un programme visant à lancer des nouvelles extensions a
débuté. Il est piloté par un organisme américain indépendant, l’Internet
Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), le régulateur technique du
nommage sur l’internet mondial. Cet organisme surveille les bureaux
d’enregistrement comme Amen qui proposent, en collaboration avec les «
registres » (Donuts, par exemple), la vente des noms de domaine aux
administrations publiques, entreprises et particuliers.

Ainsi, tous les mois, de nouvelles extensions arrivent sur le marché,
qu’elles soient de type géographique (.paris ou .bzh), de type professionnel
comme .boutique ou .restaurant, génériques (.business) ou originales (.vin).
Les extensions les plus récentes ont vu le jour en avril 2015. Il s’agit des
.tirol, .fashion, .garden, .college, .poker, .gold, .golf, .mobie, .plus,
.tours, .amsterdam, .cafe, .express et .fit. 

Quels chiffres ?

Les perspectives de l’ICANN pour 2015 prévoient que le nombre de noms de
domaines comportant des nouvelles extensions se situera entre 8 et 10 millions
à la fin de l’année. Mais les volumes d’enregistrements semblent déjà
inférieurs aux attentes.

Le site internet Ntldstats.com publie les statistiques concernant la réservation
des nouvelles extensions de noms de domaine. Fin décembre 2014, on dénombrait
près de 3,7 millions d’enregistrements de sites qui comportent des nouvelles
extensions pour 327 TLDs disponibles au total. D’autre part, leur répartition
paraît loin d’être homogène. La plupart des nouvelles extensions ne sont pas ou
peu réservées : à peine 1% des nouvelles TLDs créées se partagent des centaines
de milliers de noms de domaine.

Néanmoins, les nouvelles extensions pesaient malgré tout fin 2014 près de
50% de l’ensemble des extensions déjà existantes, selon une récente étude de
l’Afnic (Association française pour le nommage Internet en coopération) publiée
dans le cadre de l’Observatoire du marché des noms de domaine. Ce chiffre tend
à prouver le potentiel de ces nouvelles extensions à convaincre les acheteurs,
à condition toutefois qu’elles parviennent à s’imposer face aux extensions déjà
en place, comme le .com qui semble ne pas souffrir beaucoup de la concurrence
de ces nouvelles TLDs. 

Quels avantages pour
une entreprise ?

Pour une TPE, le choix de son nom de domaine et de son extension est
crucial. Il participe d’abord à la visibilité de l’entreprise sur les moteurs
de recherche, dans la mesure où ces derniers accordent généralement plus
d’importance aux adresses URL les plus descriptives. Pour l’internaute, une
nouvelle extension de nom de domaine prouve votre spécificité, car elle évoque
plus directement votre activité, et rentre plus facilement dans sa mémoire, ce
qui améliore votre fidélisation des clients.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page