CréationCréer son entreprise ou non ?Le bon moment

Pourquoi est-ce le moment idéal pour entreprendre ?

Si le coronavirus fait peur et que l’ensemble de l’économie semble au ralenti et semble menacer de nombreuses entreprises, il s’agit paradoxalement d’une opportunité énorme pour entreprendre et ceci pour de multiples raisons. Les entrepreneurs retardent souvent alors leur décision de lancer leur entreprise sans prendre en compte quelques avantages au fait de se lancer au moment de la crise ou en fin de crise.

Les entreprises résistantes se démarquent

Quasiment tous les mastodontes sont nés soient dans les années 2000 soit vers 2008. Vous vous demandez pourquoi ? Tout simplement parce que ceux qui résistent aux crises demeurent souvent ceux qui vont prendre les parts de marchés par la suite. De nombreuses entreprises vont fermer laissant une place non seulement pour les nouveaux entrants mais également pour prendre des parts de marchés faute d’autres offres. Qu’on parle de Google ou encore de Facebook, toutes ces entreprises sont nées dans ce type de période. Les crises demeurent des moments de concentration des entreprises dans un secteur. 

La communication va se ralentir

Les entreprises communiquent naturellement moins pendant la crise ou plus pour certaines. Il s’agit d’un délai ou l’espace médiatique va être moins occupé et où votre voix ne se noiera pas dans le brouhaha de toutes les communications. Certaines entreprises n’hésitent pas à surinvestir dans ces moments-là afin de se faire connaître alors qu’elles étaient jusqu’à présent passées inaperçues. Les tarifs sont souvent moins élevés et les opportunités plus fortes. Les entreprises concurrentes risquent fort de réduire drastiquement la voilure et donc de vous laisser de la place pour pénétrer le marché pendant quelques temps avant de se raviser et de mettre le paquet en communication pour rattraper leur retard. Si vous êtes déjà installé, vous aurez donc peut être déjà gagné. 

Les entreprises remettent à mal leur process et fournisseurs

Lors des crises, les entreprises ont tendance à réévaluer leurs fournisseurs afin de trouver de nouvelles opportunités. Elles adoptent alors une position d’ouverture et sont sensibles aux nouvelles propositions innovantes. Si votre solution apporte du nouveau et peut leur permettre de tester une nouvelle voie, elles seront d’autant plus réceptives à vous écouter (pas forcément à acheter tout de suite) pendant cette période. Il s’agit pour elles d’une grande période de remise en cause et vous pourrez avoir ainsi l’opportunité de vous faire entendre alors qu’elles ne vous auraient peut-être même pas reçues avant l’épidémie. N’oubliez cependant pas que vous devez réellement disposer d’un avantage concurrentiel. 

Vous apprenez à gérer vos deniers

Savoir résister en période de crise, c’est avant tout apprendre à bien gérer son entreprise. Disposer de fonds illimités dès le début peut vite monter à la tête et engendrer des dépenses tout azimut et un peu n’importe comment. Votre capacité à optimiser vos budgets pour faire de la transformation peut vous permettre d’acquérir des bonnes pratiques mais pas seulement vous pouvez voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Attention tout de même car certaines stratégies qui fonctionnent sur un nombre de clients limités ne sont pas duplicables lorsqu’il s’agit de monter en puissance. Toute la difficulté va être d’arriver au bon moment pour vous afin que votre trésorerie tienne le choc ou que votre montée en puissance soit corrélée avec votre disponibilité en cash. 

Vous devez convaincre à un moment difficile

Quand on se lance en pleine crise, la grande difficulté reste de convaincre certains acteurs de vous faire confiance alors que leur budget se réduit parfois comme une peau de chagrin. Vous devez alors rapidement monter en compétences et structurer votre discours commercial ainsi que vos process pour convaincre. Il existe donc une réelle opportunité pour vous de savoir convaincre dans une période difficile et de mettre en place les outils adéquats pour convaincre les plus récalcitrants. Si on a tendance à se reposer sur ses lauriers en période normale ce n’est surtout pas le cas ici. 

Les entreprises sont dans l’incertitude.

Toutes les entreprises qui se voient malmenées par les crises notamment lorsque la voilure doit être réduite crée de l’incertitude en premier lieu pour les collaborateurs qui se retrouvent dans le creux de la vague. La démotivation peu vite s’installer lorsque la croissance n’est plus au rendez-vous et la crainte peut naître au sein des équipes ralentissant fortement la productivité de chacun. Les questionnements peuvent s’imposer au sein des collaborateurs qui peuvent avoir du mal à se donner à fond dans une période où l’incertitude du maintien de leur poste n’est pas acquise. Vous pouvez alors profiter de cette baisse de motivation pour montrer la vôtre et leur redonner confiance. 

De nouvelles tendances apparaissent

Chaque crise est en réalité le moment où se crée de nouvelles tendances. Fort est à parier que la santé devrait devenir un secteur clé dans les mois voire dans les années à venir. L’équipement par exemple pour les hôpitaux devrait fortement s’accentuer et de nouvelles méthodes de travail devrait voir le jour. Il est fort à parier que de nombreuses entreprises vont par exemple chercher les solutions à un télétravail plus efficace afin de pallier les nouvelles éventuelles crises qui pourraient à nouveau les paralyser. D’autres tendances devraient apparaitre et on l’espère parmi elles la solidarité entre les entreprises ou un intérêt accru pour les causes environnementales ou sociétales. Les crises sont l’occasion majeure d’apporter du changement et celui-ci génère de nouveaux besoins. Fort est à parier que le hardware et les softwares à distance devrait bientôt rencontrer une embellie. Déjà parce que de nombreuses personnes ont dû s’y mettre et ensuite car les carences devront être comblées. 

Le danger des crises

Le véritable danger réside dans le fait que lorsque l’on monte une entreprise, le cash fait souvent défaut et que le fait de convaincre des clients de véritablement signer les bons de commandes peut prendre plus de temps qu’en temps normal. Il s’agit d’adapter le cash avec le temps de sortir de la crise qui se révèle parfois très long. Si vous pouvez bâtir toute votre notoriété pendant la période avant que la croissance repointe le bout de son nez, il faudra donc prendre en compte la résistance de votre projet par rapport à ce laps de temps.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer