DévelopperLes autres méthodesPersonnel

Maîtriser son langage corporel

Chez
l’être humain, chaque geste est parole. La majorité des messages proviennent du
langage corporel comme le démontre de nombreuses études. Bien que les êtres
humains ne s’en rendent pas compte, leurs gestes en disent beaucoup plus que
leurs discours. Que ce soit lors d’un échange avec un ami ou un collaborateur,
un discours en public ou encore un entretien d’embauche,
la maîtrise du langage corporel s’avère indispensable.

L’importance de la maîtrise du langage
corporel

La maîtrise du langage
du corps constitue un véritable enjeu des relations contemporaines. Même en
restant silencieux, le comportement analysé, permet de traduire des messages
que ce soit à travers une posture, des expressions faciales, des regards ou
encore des mouvements. Le stress et l’incapacité pour l’individu à gérer son
langage corporel peuvent générer une image erronée ou un message faussé. Alors
comment faire pour maîtriser son langage corporel ?

Éliminer les tics gênants

Que ce soit lors d’un
discours en public ou d’un entretien d’embauche, l’orateur qui s’exprime de
manière détendue arrive à retenir l’attention de son auditoire. Bien que vous
pouviez réussir à retenir l’attention de votre auditeur, les gestes incohérents
peuvent nuire au succès de votre discours en raison de quelques tics gênants :
balancement, va et viens, grimace…

Rester vous-même

La maîtrise du langage
corporel prévoit une règle d’or à ne pas négliger : rester soi-même. Il est
impossible pour un individu de maîtriser l’ensemble de ses gestes s’il cherche
à avoir une personnalité autre que la sienne. L’auditeur s’attend à une
communication et un partage d’idées, et non à un spectacle dans lequel
l’orateur émet des paroles enivrantes avec des phrases ampoulées. Restez donc
vous même.

Exprimer son énergie

Pour utiliser au mieux
votre langage corporel, vous ne devez pas hésiter à faire preuve d’enthousiasme,
manifester votre passion. De cette manière, il vous sera plus facile de
transmettre le message et de capter l’attention de votre auditoire.
L’expression de votre énergie peut se traduire par le rythme de la
présentation, l’intonation ou la portée de votre voix et même les silences et
respirations.

Veiller à rester en position d’ouverture

Lors d’une prise de
parole, évitez de croiser les bras, les mains et les jambes. Ces positions
manifestent un réflexe de protection et leur interprétation n’est jamais en
faveur de l’orateur. Les professionnels en matière de langage corporel les
traduisent comme un manque d’ouverture envers les autres, un signe de fermeture
et d’absence de partage. En évitant ces positions, l’orateur peut d’ailleurs
plus facilement exprimer son enthousiasme.

Avoir confiance en soi

La confiance en soi
permet à l’orateur de se soustraire de toutes formes de stress. Le stress peut
vous faire perdre le fil de vos idées, vous rendre nerveux et gâcher votre
discours. Vous ne devez en aucune manière montrer de l’hésitation faute de
quoi, vous risquez de perdre l’attention de votre interlocuteur. Pour éviter
cela, préparez vos interventions. La préparation varie selon qu’il s’agit d’un
discours en public, d’un entretien ou encore d’un rapport auprès du conseil
d’administration. S’entraîner chez soi en recourant à l’assistance de vos
proches s’avère un moyen fiable et, très souvent, efficace.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer