Start-Up

Ma p’tite culotte : de la lingerie qui vous donne le sourire, Interview Charline Goutal

 Lauréate en 2ème position du concours Zee entrepreneurs, Charline Goutal a réalisé une performance orale lors de la présentation de son entreprise, déjà bien avancée. À cette occasion, nous l’avons rencontrée…

Une entrepreneuse dans Ma P’tite Culotte

Après avoir monté une première entreprise avec des anciens de Microsoft, Charline G. reçoit une proposition des plus alléchantes chez Louis Vuitton. Son passé la rattrape : passionnée par la lingerie et l’entrepreneuriat, elle souhaite concilier les deux ; l’envie d’entreprendre est toujours présente et l’hésitation est grande. Un jour, tandis que la jeune femme se maquille, un déclic se fait et dans sa tête tout devient clair : « je me suis dit ça y est, c’est ça, « Ma P’tite Culotte » ! ».
L’idée de la jeune femme à fort potentiel créatif part d’un constat simple : en effet, sur le marché de la lingerie, nous avons deux extrêmes à savoir d’un côté la lingerie « entrée de gamme » qui tant en style qu’en qualité est assez éphémère et de l’autre côté la lingerie « haut de gamme » très traditionnelle surtout en style (très dentelle, très noir, etc.). L’idée est vraiment de proposer une nouvelle perspective pour la lingerie et la séduction sous l’humour.
La jeune entrepreneuse construit l’idée seule des points de vue de la stratégie et du business plan. Puis, elle propose à Laurent Michel-Amadry, un ami de longue date, de la rejoindre dans l’aventure pour prendre en charge la gestion de l’entreprise avec elle. Le jeune homme accepte et aujourd’hui, ils développent ensemble « Ma P’tite Culotte » avec leurs compétences complémentaires. Si Charline G. a choisi Laurent MA., c’est principalement parce qu’ils partagent tous deux les mêmes valeurs humaines et professionnelles.

Ma P’tite Culotte, une entreprise qui se bouge les fesses

Depuis le début de l’aventure, Charline G. est très exigeante, tant avec elle qu’avec les autres. Selon elle, le perfectionnisme est le facteur clé de succès de son entreprise, d’autant plus dans un secteur aussi concurrentiel. Malgré sa vision toute tracée de son projet, la « Madame Eureka » de « Ma P’tite Culotte » reste ouverte aux propositions de son équipe qui enrichissent le développement du projet. Et vous, viendrez vous visiter maptiteculotte.com ?

Questions

Le fait que ce soit « Made in France » est-il important à vos yeux ?

Le fait que ce soit Made in France est une véritable condition, c’est-à-dire que nous avons envie de créer, d’animer et de stimuler l’écosystème français, surtout en matière de lingerie qui était l’un des fleurons historiques de l’industrie française, donc c’est davantage une conviction qu’un argument marketing et cela crédibilise complètement la qualité de notre produit tant dans la confection que dans le tissage des tissus et la création.

Est-ce qu’un jour vous monterez votre entreprise toute seule ?

Non. Pour moi, l’entrepreneuriat n’est pas quelque chose que l’on fait seul. Au-delà de construire un projet, monter une entreprise est une véritable aventure humaine des plus enrichissantes.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page