DévelopperDigitalLe site internet

Les réseaux sociaux pour augmenter la rentabilité

Zoom sur les bonnes pratiques permettant aux entrepreneurs de booster les revenus de leur site web en surfant sur la vague des réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux permettent aux entreprises d’augmenter directement ou non la rentabilité de leur site Internet… s’ils savent en faire bon usage. 

Revenus directs

Les marques présentes sur Facebook aux travers de publicités peuvent en tirer une rentabilité directe. Pour cela, il est essentiel que cette publicité conduise vers le site e-commerce de la marque. En ciblant à la fois les CSP, la tranche d’âge ou les centres d’intérêt par mots-clés, et en procédant à une rotation des campagnes sur des segments distincts, il est aisé d’atteindre une cible de plus en plus pertinente tout en maîtrisant son budget. Quelques dizaines d’euros par jour suffisent ! Le ciblage est moins profond sur Twitter, mais de nombreux outils, tels que SocialBro ou Hootsuite, fournissent des statistiques basiques et gratuites sur les clics depuis les tweets : provenance, les plus suivis, les prescripteurs principaux… Twitter permettra en outre de déceler les mots-clés les plus porteurs : une fois les bons « hashtags » identifiés, les liens marchands de la marque seront plus performants. Pinterest, nouvel entrant dans les réseaux sociaux, permet d’afficher immédiatement le prix de votre article et de renvoyer directement vers votre site web. Encore peu connu, y être présent le plus tôt possible augmente l’audience d’une marque, surtout pour des produits très visuels. Youtube génère également des revenus directs : des publicités peuvent être insérées au début des vidéos les plus vues, chaque visionnage provoquant dès lors une rémunération.

Revenus indirects

Les revenus indirects concernent tout d’abord la valorisation supposée d’une marque : plus elle a de fans sur Facebook, de followers sur Twitter ou de « vues » sur Youtube, plus elle sera légitime aux yeux d’un investisseur ou d’un actionnariat. Un second revenu indirect réside dans le trafic même des réseaux sociaux : une information diffusée sur Facebook est potentiellement partagée par 130 personnes en moyenne. Les utilisateurs sont des prescripteurs inégalables vis-à-vis de leur entourage : plusieurs centaines de milliers de personnes accèdent à une information qui ne concerne au départ que quelques milliers de « fans ». Être présent sur Twitter permet d’être légitime vis-à-vis des grands influenceurs qui transmettent leurs avis à la majorité des utilisateurs. Un tweet bien calibré conduira non seulement à un site marchand (la présentation d’un nouveau produit par exemple), mais permettra également d’être repris avec d’autant plus de force que l’information pertinente est encore rare. Motiver ses utilisateurs avec du contenu pertinent, régulier et rémunérateur, tester leurs goûts et les tendances, affiner une cible et évangéliser un marché : quel autre média que les réseaux sociaux en est aujourd’hui capable ? 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer