172164

Gestes qui vous trahissentLe B.A. BA de la communicationMarketing

Les 10 pires exemples de publicité insensible

La publicité est un moyen puissant de communication. Cependant, lorsque les limites de la sensibilité ne sont pas respectées, elle peut se transformer en un terrain miné de controverses. En effet, certains annonceurs ont malheureusement franchi la ligne, créant des campagnes publicitaires insensibles qui ont suscité l’indignation du public. Voici les 10 pires exemples de publicité insensible.

1/ Pepsi et Kendall Jenner (2017)

Une publicité de Pepsi mettant en vedette le mannequin Kendall jenner a été largement critiquée. En effet, elle a été vue comme une tentative maladroite de capitaliser sur les mouvements sociaux, en particulier black lives matter. La scène où Jenner offre une canette de Pepsi à un policier lors d’une manifestation a été perçue comme une banalisation des problèmes sociaux graves.

2/ H&M et le survêtement « le singe le plus cool de la jungle » (2018)

H&M a déclenché une tempête de critiques lorsqu’il a utilisé un jeune mannequin noir pour promouvoir un sweat à capuche. Le problème : l’inscription « le singe le plus cool de la jungle ». Ainsi, cette publicité a été vivement condamnée pour son insensibilité et son manque de compréhension des connotations racistes.

3/ Nivea et « white is purity » (2017)

La marque de soins de la peau Nivea a lancé une campagne intitulée « white is purity ». Celle-ci a été interprétée comme une promotion de la peau blanche comme symbole de pureté. Ainsi, la publicité a été jugée raciste et a suscité des réactions négatives, obligeant Nivea à retirer rapidement la campagne.

4/ Dolce & Gabbana en Chine (2018)

Une série de vidéos de Dolce & Gabbana mettant en scène une femme chinoise essayant de manger des plats italiens avec des baguettes a été largement critiquée comme stéréotypée et raciste. Aussi, la controverse a entraîné l’annulation d’un défilé de mode en chine et des appels au boycott de la marque.

5/ Bloomingdale’s et « spike your best friend’s eggnog » (2015)

Bloomingdale’s a provoqué l’indignation avec une publicité de noël suggérant que le fait de « mettre quelque chose de spécial dans le lait de votre meilleur ami » était une façon acceptable de célébrer les fêtes. Ainsi, la publicité a été critiquée pour normaliser le comportement inapproprié.

6/ Protein World et « êtes-vous prêt pour la plage d’été? » (2015)

La campagne de Protein World mettant en vedette un mannequin mince avec la question « êtes-vous prêt pour la plage d’été ? » a été critiquée pour perpétuer des normes de beauté irréalistes. En effet, les critiques ont accusé la marque de body-shaming et de promouvoir une vision étroite de la beauté.

7/ KFC et « I ate the bones » (2012)

KFC a lancé une publicité dans laquelle des personnes sont montrées en train de manger du poulet KFC avec la légende « i ate the bones » (j’ai mangé les os). Cela a été critiqué comme insensible, faisant allusion à des gens qui pourraient avoir des troubles alimentaires tels que la pica, où les gens mangent des objets non comestibles.

8/ Ford et « leave your worries behind » (2013)

Une publicité de Ford montrant une femme ligotée et bâillonnée à l’arrière d’une voiture avec le slogan « leave your worries behind » (laissez vos soucis derrière vous). C’est pourquoi, celle-ci a été largement condamnée pour sa représentation choquante et insensible de la violence.

9/ Mountain Dew et « felicia the goat » (2013)

Une publicité de Mountain Dew mettant en scène une chèvre agressive portant des menottes a été critiquée pour sa violence et ses connotations racistes. C’est pourquoi, la publicité a été retirée après des réactions négatives du public.

10/ Sony Playstation et « white is coming » (2006)

Sony a suscité la controverse avec une publicité pour la console playstation portable (psp) intitulée « white is coming ». La publicité a été accusée de racisme en associant la domination d’une femme blanche à une attitude conquérante.

Ces exemples rappellent que la sensibilité et la compréhension culturelle sont à prendre en compte lorsque vous créez vos publicités. En effet, les entreprises doivent être attentives aux réactions potentielles du public. En conclusion, mieux vaut doser que prendre le risque de nuire à votre réputation et susciter des critiques négatives.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page