FinancementInnovationLe B.A. BA du financementStart-Up

Investir dans une FCPI

Le Fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI) est un organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Agréé par l’Autorité des marchés financiers (AMF), il a pour but de favoriser l’investissement dans des entreprises innovantes. Il permet de participer au monde de demain et de concentrer ses investissements dans des innovations qui permettront de faciliter la vie de chacun et éventuellement de faire apparaître un monde meilleur. Quelques idées pour devenir un protagoniste.

Pourquoi le faire ? Quelles sont les opportunités ? 

Il s’agit avant d’une manière de réduire ses impôts sur le revenu, au-delà même d’investir dans une entreprise innovante.  L’avantage fiscal n’est pas négligeable mais soumis à condition. Les parts souscrites via une FCPI doivent être conservées pendant au moins 5 ans. Une exception existe. Vous pouvez récupérer vos fonds de manière anticipée en cas de « décès de la personne qui a souscrit les parts ou de son conjoint, d’invalidité de 2ème ou 3ème catégorie du souscripteur ou du conjoint ou en cas de licenciement » de l’un des deux. Après 5 ans, vous n’êtes pas imposé sur les plus-values réalisées et bénéficié d’une réduction d’impôt à hauteur de 18% du montant engagé (hors frais d’entrée) 

Qu’est-ce qu’une société innovante ?

Nombre de personnes évoquent les sociétés innovantes mais sans connaitre ce que recouvrent ces termes. Ses caractéristiques sont clairement émises par le ministère de l’économie :  les sociétés innovantes doivent justifier de dépenses de R&D réalisées au cours de l’exercice précèdent. Celles-ci se doivent de représenter au moins 15% des charges fiscalement déductibles de l’exercice en cours. Ce taux est réduit de à 1% pour les entreprises industrielles dites innovantes. Cependant toute société innovante doit justifier de son caractère innovant en mettant en exergue les perspectives économiques et les besoins de financement des produits, les procédés ou techniques créés. Généralement ces sociétés sont non cotées, ou cotées, notamment sur le marché Alternext. Elles doivent en quelque sorte monter leur feuille de route pour un avenir prometteur.

Quelle taille pour les entreprises ?

Pour un investissement dans le FCPI, les Sociétés doivent employer moins de 2000 personnes. Pour le FIP, les Sociétés doivent employer moins de 250 personnes. Ainsi un fonds d’investissement comme Truffle Capital a choisi d’investir dans des technologies de rupture qui sont porteuses de bien-être. Ce fonds se concentre sur les secteurs des sciences de la vie et des technologies de l’information, pour permettre aux sociétés innovantes de devenir les leaders de demain dans leurs spécificités. 

Devenir les supporters des startups 

Aujourd’hui nombre de start-up innovantes (FinTech, Big Data, InsurTech, Ecologie, transition énergétique, BioTech (chimie verte), GreenTech, MedTech…) ont montré qu’investir dans leurs idées innovantes étaient porteurs de qualité de vie et surtout de rentabilité. Les exemples se multiplient non seulement par leur crédibilité dans l’hexagone mais aussi sur la scène internationale comme le montre leur présence au CES de las Vegas. Témoignage des nouvelles perspectives, le 18 septembre 2019, un nouvel indice a vu le jour : le Next40, réunissant les 40 jeunes entreprises innovantes françaises les plus prometteuses et qui ont montré leur savoir-faire. C’est pourquoi aujourd’hui investir dans l’écosystème des startups offre de multiples opportunités.  Il faut cependant savoir que cet investissement doit avoir lieu pour le FCPI au sein de l’Union Européenne.

Investir dans l’innovation à la portée de toutes les bourses

Les investisseurs particuliers peuvent acquérir des parts de FCPI. Elles sont accessibles à partir seulement de quelques centaines d’euros et présentent donc l’atout d’être adaptés à toutes les bourses. Grâce à la diversification de ses actifs, l’investisseur réduit la volatilité de ses placements mais devra s’engager à conserver ses parts pendant une durée minimale de 5 ans. L’acquisition de parts de FCPI doit être ancrée dans une vision à long terme : en moyenne, la durée de vie de tels supports est de 8 à 10 ans.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer