Aides pour l'accompagnementCréationCréer

Les incubateurs, dispositifs d’aide à la création

Pour mieux réussir le lancement d’un projet, rien ne vous empêche de passer par un incubateur. La plupart des start-ups sont passées par la phase de création et souvent de manière solitaire. L’incubateur représente une aide pour structurer son projet. En intégrer un peut être très bénéfique grâce aux nombreux services auxquels vous aurez accès.

Qu’est-ce qu’un incubateur ?

Un incubateur est une structure d’accompagnement pour la création d’une entreprise pendant un moment bien déterminé : celui qui se passe juste après le fait d’avoir trouvé son idée et commencé à structurer son projet. L’incubateur a pour but d’aider le porteur de projet à transformer son idée en une entreprise performante. Il doit donc suivre l’entreprise dans la structuration du projet.

Les différents types d’incubateurs

Il existe plusieurs types d’incubateur, les plus populaires sont :

  • Les incubateurs publics. Ces incubateurs appartiennent au ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Leur but est la création d’une entreprise par la valorisation de la recherche privée. La durée de leur accompagnement est généralement de 24 mois.
  • Les incubateurs privés : ce sont des incubateurs qui se relient souvent aux grandes écoles. Ils proposent des services qui changent selon la structure. De plus, la durée de l’accompagnement est variable et chaque incubateur a sa propre méthode d’adhésion. Certains d’entre eux n’intègrent que les étudiants ou les anciens étudiants de leur groupe scolaire alors que d’autres sont ouverts aux candidatures extérieures.
  • Les Centres Européens d’Entreprise et d’Innovation : les CEEI sont des organisations publiques qui repèrent des projets de création d’entreprises innovantes afin de les accompagner. Leur label provient de l’Union Européenne. Ils sont aussi appuyés par la commission européenne et par le réseau EBN (European Business and Innovation Center Network).
  • Les pionnières : ce réseau est dédié aux projets novateurs conduits par des femmes. Ils sont soutenus par la mairie et la région d’implantation, et également par la caisse des dépôts et consignations, et les organismes privés.

Les services proposés par les incubateurs

Les incubateurs proposent des prestations variées, mais en général, les services proposés se résument en 3 grands groupes d’apports.

Le savoir-faire : il consiste à appuyer l’affirmation du business plan dans sa conception et sa rédaction. Le dépôt de brevets et tout ce qui concerne la propriété intellectuelle sont également compris dans le savoir-faire. Ils challengent généralement l’incubé sur les différentes parties du business plan et l’invitent à compléter les parties qui sont trop faibles.

Les moyens logistiques : ils peuvent par exemple leur prêter des locaux, des salles de réunion ou même un fonds documentaire. Ce lieu de travail permet au créateur de se mettre dans l’ambiance et reste fortement apprécié par les créateurs, d’autant qu’ils sont souvent inclus dans la prestation.

La mise en réseau : le but est d’aider la future entreprise à s’intégrer et à pénétrer son marché. Les incubateurs les aident également à trouver des financements par le biais de leur étroite relation. Les incubateurs issus de la loi « Allègre » offrent par exemple une avance remboursable aux entreprises qui font la demande.

Le choix d’un incubateur

Il est important de savoir que certains incubateurs n’accompagnent pas tous les projets et ont des spécialités liées à l’innovation ou encore le domaine d’activité. Il faut donc présélectionner les incubateurs qui acceptent votre typologie de projet. Il existe des incubateurs dédiés au numérique et d’autres à la culture ou à la biotechnologie. Les incubateurs « Allègre » sont généralement dédiés aux projets qui exposent des innovations technologiques. Le projet doit être connu par un laboratoire de recherche public. Quant aux pionnières, elles sont spécialisées dans les services innovants et réservées au projet qui ont au moins une femme dans leur bord.

À titre d’exemple, les incubateurs les plus connus en Île-de-France sont ceux de Paris Région Lab. Ce réseau regroupe plus d’une vingtaine d’incubateurs à Paris, certains avec un accompagnement classique, d’autres qualifiés de corporate car montés en partenariat avec de grands groupes (Mobilité connectée avec Renault, Services urbains et connectés avec JCDecaux, Respirer dans la ville avec iLab d’Air Liquide…). Indépendamment de Paris Région Lab, on peut également citer les incubateurs Le Camping ou La Cantine qui sont également des espaces de coworking.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page