BusinessLe B.A. BA de la stratégieLes qualités de l'entrepreneurLes stratégies originales

HLD : le fonds créé par Jean-Bernard Lafonta qui privilégie le temps long

En l’espace de 12 ans, HLD, le groupe d’investissement européen fondé par Jean-Bernard Lafonta, a réussi à se faire un nom dans le secteur. Si bien qu’il pilote aujourd’hui le portefeuille de 18 entreprises, pour un chiffre d’affaires cumulé de 2 milliards d’euros et une croissance annuelle moyenne de 12%. La recette de son succès ? Une vision de l’investissement basée sur le temps long et la mise en avant de valeurs stratégiques.

Quand on évoque l’univers de la finance, l’adage « le temps c’est de l’argent » vient rapidement à l’esprit. La recherche du profit immédiat n’est toutefois pas inscrite dans l’ADN de HLD, le fonds d’investissement européen créé en 2010 par Jean-Bernard Lafonta.

Ce dernier a en effet monté sa société à partir d’un modèle unique en France : l’investissement à capitaux permanents. Cette spécificité permet à Jean-Bernard Lafonta d’accompagner les entreprises dans lesquelles il investit pour développer leur potentiel durant le temps nécessaire. Elles peuvent donc grandir de manière sereine, et créer ainsi un maximum de valeur. Parallèlement, HLD a façonné son savoir dans le « private equity » (capital-investissement).

« Notre horizon de long terme nous permet de ne pas dépendre des cycles et d’envisager des acquisitions ou des projets structurants pour nos entreprises. Nous ne sommes pas non plus contraints par une échéance de cession, c’est un avantage concurrentiel très significatif pour les dirigeants des entreprises dans lesquelles nous investissons », développe Jean-Bernard Lafonta. Cette vision fait de HLD à la fois un partenaire et un conseiller qui accompagne les « pépites » dans la durée afin de renforcer leur leadership.  

Une stratégie du temps long qui semble porter ses fruits. En effet, le groupe de Jean-Bernard Lafonta est aujourd’hui un groupe puissant qui pilote le portefeuille de 18 entreprises à succès provenant de divers secteurs d’activité (Kiloutou, 52 Entertainment, ba&sh, Photonis, Safety Systems Group, Rafaut, Tessi, Elivie, Alchimie, M-Cube Digital Engagement, Rafaut, Jimmy Fairly…). Réunies, elles cumulent un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros, et une croissance annuelle moyenne de 12%.

Jean-Bernard Lafonta a également bâti la croissance de HLD sur une politique ambitieuse d’investissements durables. 2019 a même été une année charnière en matière de RSE, puisque HLD a inscrit les critères ESG au cœur de sa stratégie de développement. Désormais, le groupe systématise les démarches due diligence ESG comme préalables à ses investissements. De plus, la société de Jean-Bernard Lafonta ambitionne de réduire tous les ans l’empreinte carbone de son portefeuille de 4% minimum, via des émissions d’obligations durables. En mai dernier, HLD émettait avec succès sa première émission d’obligations durables (sustainability-linked bonds), pour un montant de 47 millions d’euros.

Afin de sensibiliser le grand public et les entreprises aux enjeux de la préservation de l’environnement, le groupe mène aussi une démarche RSE dans la sphère associative. On peut notamment citer le Fonds HLD pour la Méditerranée, qui a pour vocation de soutenir les projets associatifs agissant pour la protection de l’environnement marin méditerranéen. Le 20 mai dernier, le Fonds HLD pour la Méditerranée a organisé à Ajaccio le tout premier Festival de la Méditerranée. Durant trois jours, le grand public a été sensibilisé sur les richesses de cette mer et les dangers qui la menacent.  

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page