CréerCréer son entreprise ou non ?Tendance

Gagner de l’argent peut-il être l’unique moteur pour entreprendre ?

La dimension économique s’avère être un paramètre indispensable à prendre
en compte lors de l’élaboration d’un projet d’entreprise. Gagner de l’argent
doit-il cependant constituer l’unique moteur pour entreprendre ?

Un projet d’entreprise dont la motivation reposerait avant tout sur le gain
matériel est-il réellement viable ? Gagner de l’argent lorsque l’on entreprend
est-ce un but en soi, une nécessité ou un moyen ? Eléments de réponse.

Gagner de l’argent
garantit-il le succès de son projet d’entreprise ?

Les charges sociales pesant sur les épaules des entrepreneurs sont souvent
source de plaintes et semblent en démotiver plus d’un, voire en pousser
d’autres à l’exil, jusqu’à laisser croire que le gain monétaire représenterait
la seule source de satisfaction de l’entrepreneur. Or, s’il faut bien vivre,
les enjeux liés à la création d’une entreprise s’avèrent néanmoins bien souvent
relever de motivations intimes et personnelles. Ils dépassent de la sorte le
seul cadre économique.

Entreprendre c’est en effet non seulement réaliser, mais avant tout se
réaliser. En effet, le gain monétaire rime en partie avec réussite
professionnelle et vient solder la concrétisation d’un projet d’entreprise,
porteur d’une importante reconnaissance professionnelle, voire sociale.
Cependant, il ne doit pas représenter l’unique moteur de l’entrepreneur. Un projet
d’entreprise peut également faire ressortir des valeurs humaines, un désir de
liberté ou même la simple satisfaction d’un besoin créatif ? Si gagner de
l’argent s’avère nécessaire à la pérennité d’une entreprise et fait partie des
objectifs à atteindre, un projet d’entreprise dont les motivations ne
reposeraient que sur l’appât du gain risquerait de perdre de son impact.

La richesse des valeurs personnelles

En effet, la longévité et la richesse d’une entreprise reposent également sur les valeurs qui bâtissent son fonctionnement. Celles-ci, à la fois personnelles et professionnelles, contribuent à la réussite d’un projet, voire fondent les bases sur lesquelles ce dernier va reposer. Les valeurs humaines d’un projet peuvent constituer une sorte de matière première et par conséquent de richesse. Cette matière première abstraite constitue, au-delà de l’argent, l’origine du projet. Cette dernière détermine à son tour l’histoire de ce projet. Un projet dont le moteur ne serait déterminé que par un but monétaire ne résonnerait-il pas dès lors comme un projet privé d’histoire, de sens et de valeurs ? En outre, une entreprise ne répondant qu’à un intérêt lucratif peut-elle réellement s’adapter à la demande des autres ? En effet, répondre à une demande, voire créer une demande, c’est également cerner ce qui relève des besoins de l’autre avant de servir ses seuls intérêts.

Or, analyser et étudier les besoins du consommateur, nécessite de savoir se décentrer de son seul intérêt personnel. Entreprendre peut également relever de motivations liées autant à sa réalisation personnelle, qu’au fait de participer à l’essor et à l’évolution de son pays. Les motivations liées à l’entrepreneuriat se révèlent ainsi diverses et ne peuvent se restreindre à la seule motivation financière.

Face aux nombreux enjeux liés à l’entrepreneuriat, si gagner de l’argent s’avère une nécessité pour la pérennité de l’entreprise, faire reposer l’entreprise sur ce seul moteur risquerait d’éclipser des richesses autrement essentielles, voire de menacer la longévité tant attendue de cette entreprise.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page