FinancementGestionReprendre/Céder

Se financer à l’international

L’export
coûte. En vous exportant, votre activité s’intensifie. Les nouveaux appels
d’offre créent des besoins de financement et les taxes peuvent poser problème à
la bonne tenue de votre trésorerie. Voici quelques astuces de développement à
l’international.

Le
développement de votre activité entraîne une augmentation des stocks pour
satisfaire à la demande spécifique locale.

Vous
pouvez recourir aux régimes douaniers suspensifs pour vos importations de
matières premières ou de composants, afin de retarder ou supprimer les taxes.

Gérez votre production

Traitez la gestion de votre
production de façon plus performante,
retardez par exemple la différenciation des produits.
Optimisez les flux selon le nouvel approvisionnement nécessaire.

Les créances clients
mettront plus longtemps à vous parvenir
à cause de l’augmentation de votre chiffre d’affaires et à la
concurrence sur le marché international. De plus, les transferts de fonds
induisent des délais retardés qui font peser un déficit sur votre trésorerie.

Le problème des taxes

Si
votre entreprise est très implantée à l’étranger, vous payez la TVA sur les
matières premières que vous achetez en France alors que vos ventes ne sont pas
soumises à cette taxe : vous êtes débiteur. Demandez donc un régime AI2 après une inspection des impôts pour
payer vos achats en France hors taxe.

Pensez votre crédit fournisseur

Concernant la durée du
crédit fournisseur
, prenez garde aussi bien au prix qu’aux conditions de règlement :
choisissez une durée de crédit satisfaisante pour ne pas avoir à demander un
rallongement plus tard et apparaître comme une entreprise en difficulté de
paiement. Vos fournisseurs seraient tentés de passer à des solutions de
paiements plus sûres, mais aussi plus coûteuses.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer