CréerDéveloppement personnelPersonnel

Les 10 films à voir quand on veut devenir entrepreneur

A l’approche de l’été, quoi de mieux que de prendre un peu de temps pour soi et visionner ou simplement se remémorer ces films devenus cultes pour tout entrepreneur qui se respecte …

1. Critizen Kane (1941) d’Orson Welles

Ce grand classique retrace la vie de Charles Foster Kane, tout en conservant le contexte de l’époque. Cette fiction de la presse s’inspire de la vie de William Randolf Hearst. De prime abord d’aspect implicite, le message est réel. Le sujet dont il traite n’est autre que la recherche de richesse et de pouvoir, et donc la valeur auquel il s’attache. Si vous n’avez pas vu ce film, placez-le dans votre to do list, et ce, en priorité, ou si vous l’avez déjà vu replongez-vous dedans. Ce sera pour certains l’occasion de traduire la signification du message véhiculé …

2. It’s a Wonderful Life (1946) de Frank Capra

La vie ne semble, à première vue, pas si belle pour cette petite entreprise qui s’enlise inexorablement. Faute de moyens financiers, faute de prêteur sur qui l’on peut compter. L’histoire décrit celle de Bailey, aidé par Clarence notamment, un des anges gardiens qui va lui permettre de remonter la pente. La morale de l’histoire ? Sachez vous entourer de personnes qui seront là pour vous, pour le meilleur, mais aussi et surtout, pour le pire.

3. Les Tontons flingueurs (1963) de Georges Lautner

Les Tontons flingueurs, un film tout simplement culte ! Ex-truand reconverti dans la négoce de matériel de travaux publics, Lino Ventura détient une société qu’il s’attache à prendre en main. Pourtant, lorsque Louis, son ami d’enfance et gangster notoire, est de retour à Paris, sa vie tranquille dans laquelle s’est installée une certaine routine, va basculer. Une comédie dont on ne se lasse pas.

4. Glengarry Glen Ross (1992) de James Foley

Le scénario tourne autour des agents immobiliers de New York, auquel s’ajoute un taux de chômage stagnant aux alentours des 10%, pas étonnant de retrouver des salariés plus motivés que jamais quand il s’agit de garder son emploi. Chef d’entreprise, voyez en ce film un moyen de subtil de donner à vos salariés l’aperçu d’une attitude plus que favorable en termes de productivité.

5. Gosford Park (2001) de Robert Altman

Ce film policier gorgé d’intrigues et de suspens sait manier l’art de l’illusion. Prenez garde à ne pas vous éloigner du sentier battu. Les apparences ne sont pas toujours révélatrices de faits réels et sont, pour ainsi dire, parfois trompeuses … Plongé au début, des années 30, en pleine période d’inégalités des classes, Sir William Mc Cordle, riche aristocrate, organise une chasse dans son domaine en Angleterre. Résultat ? Un aristocrate poignardé à la poitrine retrouvé assis à son bureau. Avez-vous l’âme d’un enquêteur avisé ? La clairvoyance est pourtant de rigueur. Pour ce faire, l’inspecteur Thompson mène l’enquête. Cet assassinat bouleverse l’ordre établi. Les liens entre maîtres et serviteurs se révèlent plus que complexes. Le film dépeint la société anglaise de l’époque sous un angle présenté sous deux niveaux : l’aristocratie et les serviteurs.

6. Session 9 (2001) de Brad Anderson

Un chef d’entreprise de désamiantage à la recherche de fonds et son équipe acceptent une mission : nettoyer un asile abandonné à Danvers, dans le Massachussetts. Abandonné, c’est du moins ce qu’ils croyaient jusqu’à découvrir des couloirs … hantés.

7. Aviator (2004) de Martin Scorsese

Howard Hughes, entrepreneur de génie, révolutionne le monde de l’aviation. A force de côtoyer l’univers aérien, et n’acceptant plus d’autres avis que le sien, il oublie de garder les pieds sur terre et finirait presque par s’envoler … Une belle leçon d’humilité pour tout entrepreneur.

8. A la recherche du bonheur (2006) de Gabriele Muccino

Un cocktail de volonté, de persévérance, le tout avec un zeste d’anticipation. L’espérance des attentes du dirigeant joué par Will Smith est au rendez-vous, et même au-delà. De quoi vous rebooster par un message d’espoir. L’aboutissement et la concrétisation de votre but ne dépendrait que des moyens que vous mettez en œuvre pour y arriver, le tout mené par l’espoir d’y parvenir.

9. The Social Network (2010) de David Fincher

Un film qui a de quoi vous faire rêver. Quoi de plus prisée pour un entrepreneur qu’une telle réussite ? Une idée brillante (celle de Facebook), une croissance aux allures exponentielles et une entreprise de taille mondiale. Ce film vous donnera le courage d’innover et d’assumer pleinement vos ambitions. Le doux parfum de l’été est par ailleurs propice au ton lancé.

10. Le Loup de Wall Street (2013) de Martin Scorsese

Jordan, interprété par Leornardo DiCaprio, se retrouve à la tête d’une puissante entreprise. La modestie et la morale ne font pas partie de ses priorités. La tentation, en revanche, est mise à l’honneur. Argent, drogues, femmes, sexe, … le pouvoir en somme. Pouvoir sur lequel aucune autorité n’a d’emprise. Parce que dans ce monde l’abus n’existe pas, l’excès fait rage. Le Loup de Wall Street se fait critique du monde de la finance en y exagérant ses traits les plus sombres. Martin Scorsese effectue une prise de conscience tout en restant au goût de son public, au vue du nombre considérable d’entrées. Sous ses airs désinvolte et distrayant, le tout parsemé d’une dose d’humour, ce film intéressant et bien pensé ne vous laissera certainement pas indifférent …

1 – “Le Réseau social” et Mark Zuckerberg

Sans surprise, The Social Network, blockbuster en 2010. Tout le monde voulait découvrir comment Mark Zuckerberg, étudiant de Harvard, lance le réseau social le plus populaire dans le monde.
Les raisons de le voir : le film offre une meilleure compréhension de la façon de faire un démarrage réussi en souplesse.

2 – “Glengarry Glen Ross”, et le monde impitoyable de l’immobilier

Basé sur la pièce du lauréat du prix Pulitzer David Mamet, ce film explore le monde impitoyable du Chicago immobilier. Glengarry Glen Ross montre mensonges et trahisons des personnes qui réussissent en affaires.
Les raisons de le voir : ce film illustre à quel point ce monde est brutal.

3 –  “Les pirates de Silicon Valley” : les débuts de Bill Gates et de Steve Jobs

Ce  film réalisé pour la télévision en 1999 couvre les premiers jours de la principale place technologique des USA, et l’émergence de Bill Gates et Steve Jobs. Un point de vue intéressant sur la vie des fondateurs de Microsoft et Apple.
Les raisons de le voir : les entrepreneurs recherchent l’inspiration dans ces deux sagas qui donnent des repères.

4 – “Citizen Kane”, Orson Welles et l’importance de la vie

Même si vous n’êtes pas un entrepreneur, il faut voir ce chef d’oeuvre  d’Orson Welles réalisé en 1941. Le film tourne autour de la vie d’un fictif Charles Foster Kane, un magnat de la presse vaguement inspiré de William Randolph Hearst, et de sa quête de fortune et de pouvoir, pour à la fin comprendre ce qui est vraiment important dans la vie.
Pourquoi voir ou revoir ce film : le lancement d’une entreprise prospère est l’objectif de tout entrepreneur qui ne doit pas oublier que ce n’est pas le seul but de sa vie.

5 –  “La recherche du bonheur”, et le rêve comme motivation

Basé sur l’histoire vraie de Chris Gardner, ce film de Will Smith réalisé en 2006 est émouvant sur la motivation d’entreprendre et de suivre un rêve.
Les raisons de le voir : même s’il est devenu SDF, le héros ne renonce jamais à son rêve, sacrifice que chaque entrepreneur est prêt à faire.
A lire aussi  Les signes inattendus qui vous indiquent que vous pourriez être un entrepreneur

6 – “Moneyball”, et l’inventivité

Pas besoin d’être fan de baseball pour apprécier la prestation de Brad Pitt. Le héros Beane n’a pas les finances nécessaires pour son équipe et trouve d’autres solutions.
Les raisons de voir ce film : Beane doit faire preuve d’innovation et d’inventivité, traits indispensables à tout entrepreneur sans jamais écouter les critiques ni renoncer à son projet.

7 – “Rocky”, et l’esprit de compétition

Un film à voir au moins une fois. Sylvester Stallone a écrit et joué cette histoire du dernier défi de Rocky Balboa à battre le champion de boxe des poids lourds Apollo Creed.
Les raisons de le voir : même lorsque le monde vous dit que vous n’avez aucune chance de réussir, continuer à vous battre. L’esprit de compétition fait gagner sur la distance.

8 – “Wall Street”, et la cupidité

En 1987, Oliver Stone fait du raider Gordon Gekko joué par Michael Douglas un des personnages les plus infâmes de l’histoire du cinéma, avec l’éthique formulée par Bud Fox joué par Charlie Sheen ” la cupidité est bonne.” pour devenir extrêmement riche comme Gekko.
Pourquoi voir ce film : ne pas se vendre juste pour l’appât de l’argent, être un entrepreneur, ce n’est pas seulement devenir riche et célèbre.
A lire aussi Secrets pour devenir un entrepreneur prospère

9 – “Jerry Maguire”, et la poursuite d’un rêve

Le protagoniste, Jerry Maguire interprété par Tom Cruise, possède tout : une grande carrière, des amis et une belle femme. Un jour, cependant, il se rend compte que ses agents sportifs cherchent plus à lui prendre ses gains qu’à défendre ses intérêts. Jerry perd tout et repart à la reconquête de sa fortune. Pourquoi regarder ?  Lorsque vous suivez votre rêve, votre vie  professionnelle et personnelle peut s’écrouler. Jerry Maguire apprend finalement cette leçon.

10 – “Office Space”, et la liberté de l’entrepreneur

Cette comédie de Mike Judge 1999 met l’accent sur Peter Gibbons (Ron Livingston), qui découvre combien il déteste être commandé par son effroyable patron Bill Lumbergh (Gary Cole).
Pourquoi voir ce film : tout entrepreneur déteste travailler pour un autre jusqu’à se faire virer.

11 – “Les Tontons flingueurs”, et Michel Audiard

de Georges Lautner, le film culte avec Lino Ventura en gangster chef d’entreprise, à voir et revoir avec des dialogues époustouflants de Michel Audiard.

12 – “Steve Jobs”, et la perfection d’un génie

de Danny Boyle ( 2015), la vie de Steve Jobs, entrepreneur leader ultra perfectionniste et insupportable, génial  dans la conception, la fabrication et le marketing de ces produits.

13 – “La vérité si je mens”, et les risques du métiers

de Thomas Gilou (1997) avec Richard Anconina, le business dans le Quartier du sentier à Paris et les risques de toute entreprise.

14 – “99 francs”, et le cynisme des publicitaires

de Jan Kounen (2007) tiré du roman de Frédéric Beigbeider, avec Jean Dujardin, un concepteur-rédacteur se croit le roi du monde. Cynisme, élitisme  et débauche dans une agence de publicité très parisienne.

15 – “Joy”, et la pugnacité à partir de rien

de David, O.Russell (2015), l’histoire d’une femme devenue reine du téléshopping avec des cintres en tissu ou la serpillère sans se mouiller les mains, pugnacité et détermination pour réussir

16 – “Le Diable s’habille en Prada”, et l’ascension d’une assistante dans la mode

de David Frankel (2006), la saga d’Anna Wintour, éditrice en chef du quotidien Vogue. Comment une simple assistance réussit dans le milieu de la mode en partant du bas de l’échelle.

17 – “Le Loup de Wall Street”, et la cupidité du trader

de Martin Scorsese (2013)  avec Leonardo DiCaprio  en trader cupide et sans pitié  qui réussit son ascension de carrière et sa chute avec la même fulgurance

18 – “Aviator”, et la folie géniale de Howard Hughes

de Martin Scorsese avec Leonardo DiCaprio, la vie de Howard Hughes, aviateur, constructeur aéronautique, homme d’affaires, producteur et réalisateur, ‘un des hommes les plus riches des États-Unis d’Amérique, et playboy très excentrique.

19 – “À la recherche du bonheur”

de Gabriele Muccino (2006), l’aventure d’un entrepreneur en scanners médicaux pour mesurer la densité osseuse, qui perd tout  et se reconvertit, ignorant tout de la finance, grâce  sa persévérance malgré les épreuves, il surmonte les échecs et rebondit.

20 – “Le fondateur”, le flair et la vision pour McDonald’s

de John Lee Hancock (2016), comment Ray Kroc s’est emparé de Mc Donald’s pour en faire la success story planétaire d’aujourd’hui, grâce à son talent à détecter le potentiel d’une affaire et à l’exploiter dans le monde  entier.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page