Start-Up

Chambrealouer.com : le logement alternatif accessible au porte-monnaie, Philippe de Rouville

Le site propose de mettre en contact des particuliers qui louent ou recherchent un hébergement. Philippe de Rouville, son créateur, mise à présent sur l’extension du réseau offline des partenariats. 

En travaillant dans le milieu de la finance d’entreprise chez Grant-Thornton France, après des études de commerce, Philippe de Rouville rencontre de nombreux entrepreneurs, dont certains spécialisés dans le web. De là, nait son envie de se lancer lui aussi. En accord avec son patron, il prend une année de congé sans solde, tout en continuant de poursuivre en parallèle des missions de sous-traitance pour la société en tant que free-lance. 

Philippe de Rouville investit 50 000 euros dans son projet, un capital initial constitué de fonds propres, de « love money » et d’emprunts. Pendant un an, il développe la première version du site, épaulé par un petit réseau de professionnels qu’il s’est constitué dans son travail et qui lui font bénéficier de conseils précieux. Durant cette même période, le fondateur réinvestit la totalité de son chiffre d’affaires en acquisition clients.

Gérer une équipe

Après deux ans à travailler seul sur le projet, Philippe de Rouville se résout, à structurer une équipe pour l’accompagner dans l’aventure. Il lève des fonds pour la première fois, début 2011, auprès de businness angels à hauteur de 480 000 euros. Aujourd’hui, l’équipe est composée de sept personnes à temps plein. Deux autres, chargées du développement à l’international du site vont être intégrées en juin prochain.
Loin d’être un sujet technique, intégrer de nouvelles recrues à ce qui est, à la base, un projet personnel n’a pas toujours été évident pour le fondateur qui avoue avoir « appris la gestion de son équipe progressivement et grâce à l’expérience cumulée durant 18 mois ».

Un logement alternatif

A l’origine de chambrealouer.com ? Une niche, celle du logement chez l’habitant pour des durées de un à neuf mois. « Dans mon précédent emploi, j’ai eu l’occasion de travailler sur des sociétés dans le secteur de l’immobilier» explique Philippe de Rouville. « Je me suis aperçu de la carte à jouer du côté du logement alternatif, jusque là peu digitalisé et qui fonctionne le plus souvent par le bouche-à-oreille ».

Pour expliquer les différences avec le leader mondial du couchsurfing, Airnbnb, Philippe de Rouville avance des chiffres. « Deux éléments principaux nous distinguent : la durée moyenne de location, environ 80 jours contre 3 jours pour Airbnb et l’offre. Sur notre site, 90% des hébergements proposent de cohabiter avec les propriétaires contre 20% via Airbnb. »

Chambrealouer.com communique principalement sur le côté « bon plan » pour se loger avançant de « vrais critères économiques » autant pour les locataires que les propriétaires. Le public cible des locataires correspond d’ailleurs à un profil d’étudiants, de stagiaires, de professionnels en déplacement et de saisonniers.

Devenir un acteur offline

La plateforme est actuellement disponible en dix langues. 85% des logements se trouvent en France métropolitaine, 10% dans des pays francophones. L’offre ne concerne pas seulement les chambres chez l’habitant mais aussi les colocations, les locations de vacances, les chambres d’hôtes, les locations contre service.
Courant mai, Chambrealouer.com lève un million d’euros auprès d’Alliance Entreprendre et Sigma Gestion. Une levée de fonds qui s’explique par l’ambition du site à se développer à l’étranger mais aussi par celle d’accroître sa notoriété. « Nous sommes sur un marché où nous avons besoin d’avoir une réelle notoriété pour engranger de la confiance » atteste Philippe de Rouville. Chambrealouer.com regroupe une communauté de 600 000 membres inscrits autour de 40 000 annonces. 

L’un des objectifs du créateur est à présent de devenir avec Chambrealouer un acteur offline en misant sur des partenariats, avec la communauté estudiantine notamment. Déjà le site propose des logements en lien avec des campus ou des événements (comme le festival d’Avignon ou le festival Interceltique de Lorient). Le fondateur du site aspire à développer ce réseau sur le terrain dans les mois qui viennent.

3 questions à Philippe de Rouville, président fondateur de Chambrealouer.com

Quels sont les 3 mots qui pourraient caractériser le concept de Chambrealouer.com ?

« Economie collaborative », « communauté » et « bon plan ». A titre personnel, et même si les gens sont attachés au lien social, je pense que l’aspect économique prime avant tout dans la recherche d’un hébergement. 

Etes-vous vous-même utilisateur de la plateforme ? 

Oui, j’ai chez moi une chambre que je loue pour des courtes durées. Le public est très différent. J’ai accueilli des étudiants mais aussi une pharmacienne suisse de 40 ans ou des professionnels en déplacement. 

Comment rassurez-vous les clients, propriétaires comme locataires ? 

Nous avons un système de paiement en ligne sécurisé et un partenariat avec Europ Assistance. Sur le site, nous donnons également accès à un profil détaillé des personnes et la possibilité d’évaluer les annonces. La confiance et la sécurité sont au cœur de notre fonctionnement.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer