DévelopperL' EmailingMarketing

Faire un emailing efficace

Si l’emailing représente une solution marketing à
moindre coût, ne vous en servez surtout pas comme un outil bon marché ! Car un
message envoyé à une liste de prospects distille une image de votre marque –
toujours judicieux à soigner, n’est-ce pas ? 

Pour envoyer des emails à des contacts, il faut tout d’abord avoir une
liste de contacts. Simpliste ? Pas si sûr. Notre premier conseil est le suivant
: prenez du temps pour soigner la liste des personnes qui se sont abonnées à
votre newsletter en ligne, via des coupons-réponses ou des services de
partenariats et actualisez votre liste suivant les achats et les activités en
ligne de la personne. Mettez régulièrement à jour votre document pour qu’à
l’heure de recevoir un mail, la première ligne ne s’apparente pas à un « Cher …
» suivi d’un blanc. Une des clés à retenir à l’heure de l’information de masse
en continu réside dans la qualité de la relation que vous nouez avec votre
consommateur. Vous devez donc réactiver votre base de données et qualifier au
fur et à mesure les profils. 

Un message ciblé,
adapté au bon moment

Si adapter les messages aux attentes de clients valorise la relation que
vous entretenez avec lui, vous prendrez soin de ne pas l’étouffer par une
présence trop marquée dans sa boite email. Évitez également les titres d’emails
avec des accroches exceptionnelles telles que « Promotions gigantesques sur nos
derniers arrivages », « Frais de port gratuit dès 25 € d’achat », « Gagnez la
voiture de vos rêves »…Vous pourriez ne pas dépasser l’étape des courriers
indésirables. Votre titre doit être accrocheur et sympathique, votre message
sobre, explicatif et didactique pour fournir assez d’informations aux clients
et les inciter à poursuivre la lecture sur votre site en insérant des zones
cliquables. Vous devez miser sur un contenu rédactionnel de qualité que vous ferez
varier sans que celui-ci ne soit trop long ou pas assez percutant. Il est de
bon ton que la charte graphique de votre emailing soit comparable à celle de
votre site Internet pour que votre message soit facilement identifiable. 

Passer le test de la technique 

Un email s’apparente à la rédaction d’une page de site web. Vous devrez
faire attention à la largeur de votre message pour que la visibilité soit
optimale. Il est conseillé de ne pas dépasser 600 pixels pour que l’email
s’affiche correctement sur les écrans et notamment les smartphones. Votre email
se code avec modération. Certaines feuilles de style CSS ne sont pas supportées
par des environnements. Nous vous conseillons de ne pas en utiliser mais de
développer un code qui respecte les standards du web en vous servant d’un
éditeur pour concevoir vos messages. N’oubliez pas de tester vos emails HTML
comme vous le feriez avec un site web en comparant sa réception sur différents
types de boites emails. Pour passer les tests des blocages et filtrages de vos
envois, la réputation du nom de domaine et l’adresse IP sont deux éléments
majeurs pris en compte par les anti-spams des fournisseurs d’accès. Des
sociétés spécialisées vous proposent des solutions payantes pour être inscrit
sur les listes blanches des fournisseurs d’accès à Internet. 

Le bon routeur 

Même si la solution pour envoyer votre emailing vous appartient, n’oubliez
pas que le routage est un métier. Vous devez donc réfléchir à la stratégie que
vous mettez en place en organisant les campagnes d’emailing suivant les axes
suivants : taille, fréquence, volume et croissance. Pour choisir votre
solution, vous prendrez en compte le coût du routage, tout comme la
délivrabilité des messages et les statistiques fournies en aval. Vous pouvez
faire appel à une agence spécialisée, acheter une solution de gestions des
campagnes d’emailing ou utiliser les services d’un ASP (Application Service
Provider).

La gestion et
l’analyse des données en aval

Après vos campagnes d’emailing, vous devrez concentrer votre énergie à
analyser les statistiques pour optimiser vos prochains envois. Vous veillerez
au taux d’ouverture (pourcentage de destinataires qui ont lu votre e-mail par
rapport au nombre de messages délivrés), au taux de clics (nombre de fois où un
destinataire a cliqué sur un des liens contenu dans l’email), au taux de
conversion (ratio ventes/destinataires) grâce à des outils de tracking. Vous
attacherez de l’importance également à être réactif concernant les adresses
email incorrectes à retirer des envois, les plaintes reçues et aussi les
désabonnements. Pour améliorer votre emailing, vous pouvez également créer une
adresse email spécifique que vous abonnez à plusieurs marques et newsletters.
Cet exercice de veille vous aidera à comparer votre outil aux autres et à
l’affiner au coup par coup. En analysant ainsi les résultats de vos campagnes
d’email marketing, vous obtiendrez rapidement une idée des campagnes qui
fonctionnent ou pas, et vous pourrez ajuster votre future communication le cas
échéant.

Les règles à respecter
selon la CNIL

 1. Il est interdit de faire de la prospection électronique à partir
d’adresses collectées dans les espaces publics de type sites web, annuaires ou
forums. 

2. Demandez l’accord du destinataire, c’est le principe général de tout bon
emailing, à respecter en toutes circonstances !

3. Au moment de la collecte de l’adresse de messagerie, vous devez
impérativement informer la personne que son email sera utilisé à des fins de
prospection. 

4. Offrez systématiquement dans chaque message une possibilité de
désinscription.

5. Chaque message commercial doit préciser l’identité de l’annonceur.

6. Déclarez votre fichier d’adresses de courriers électroniques auprès de
la CNIL.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer